Immobilier: des prix en baisse de 10% d’ici fin 2013 selon l’OCDE | Lyon Pôle Immo

Immobilier: des prix en baisse de 10% d’ici fin 2013 selon l’OCDE

L’organisation des pays développés a, dans son dernier rapport , indiqué tabler sur une contraction des prix de l'immobilier proche de celle anticipée par S&P.

L’OCDE s’ajoute à la liste désormais assez conséquente des organisations qui voient les prix de l’immobilier baisser dans les prochaines années en France. Dans son rapport de mai sur les perspectives de ses membres, l’organisation de coopération économique, qui regroupe la plupart des pays développés (Europe, États-Unis, Japon), a en effet fait état de ses prévisions sur la France et consacré un paragraphe à l’immobilier dans l’Hexagone. Au sein de ce document, l’OCDE table ainsi sur un rééquilibrage des prix de l’ordre de 10% dans les 18 mois à venir.

L’OCDE se situe ainsi dans la droite ligne des récentes conclusions de S&P sur le secteur, qui tablait lui sur un repli du même ordre d’ici à fin 2013. Selon lui le marché immobilier français « a commencé à s’affaiblir, sous l’effet conjugué de la réduction des aides publiques, du resserrement des conditions de crédit, de la hausse du coût des logements et de la dégradation des perspectives d’évolution du revenu des ménages ». De ce fait, ces différents facteurs, qui pèseront de manière prolongée sur le marché, devraient connaître une baisse cumulée de l’ordre de 10 % d’ici à la fin de l’année prochaine.

Toutefois, les conséquences de ce repli, largement anticipé par certains acteurs du marché, devraient être « limitées », selon l’organisation du fait de l’endettement assez faible des ménages français et de la sélectivité des établissements financiers français. La baisse des prix n’aura de facto pas de conséquences négatives aussi importantes que celles constatées en Espagne ou aux États-Unis où les acteurs financiers ont, pendant des années, été largement plus laxistes.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Les années 2008/2009 les prix ont bien plus baissé que ne le disaient les médias.
Nous craignons que 2012 soit le début d’une baisse de prix dramatique pour les acquéreurs ayant payé des prix fortement
surévalués.

Signaler un abus

10% sur 2 ans… Ça c’est l’orthodoxie

Cela va surement être bien pire que cela… Et effectivement ce sont les récents acquéreurs sans apports qui vont souffrir le plus. C’est triste pour des honnêtes gens qui ont crus à toutes les sornettes de la profession:
* Pénurie de logement
* Immobilier ne baisse jamais
Etc…

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Hausse des prix de 0,8% sur trois mois selon Seloger / Meilleurs Agents

Selon le baromètre Seloger / Meilleurs Agents, entre janvier et juin, les prix au niveau national sont en effet repartis à la hausse entre mars et juin.


Léger sursaut des transactions immobilières, repli des prix

nullC’est le constat dressé par Laforêt, qui a fait part lundi de son point marché semestriel.


La FNAIM table sur un plancher du marché immobilier à 800.000 transactions

nullSelon l’organisation, qui organisait mercredi son traditionnel point marché, ce plancher pourrait être atteint cette année.


Les transactions reculent et les prix baissent dans le Rhône

nullLa Chambre du Rhône de la FNAIM a organisé la semaine dernière un point sur le marché immobilier à Lyon. A notamment été évoquée la situation du marché immobilier ancien.


Les prix de l’immobilier ont baissé de 5,2% sur un an

nullLes indices Notaires-Insee des prix des logements anciens du premier trimestre 2024 ont été publiés ce mardi. Ceux-ci baissent pour le troisième trimestre consécutif. Auvergne-Rhône-Alpes ne fait pas exception.


835.000 transactions immobilières à fin février

nullC’est ce qu’a révélé la dernière note de conjoncture des notaires de France.


La FNAIM exclut une reprise du marché immobilier dans les prochains mois

La fédération de l’immobilier a fait part de sa note de conjoncture de mai.


L’achat d’un logement rapidement rentable à Saint-Etienne, bien moins à Annecy

Meilleurs Agents a dévoilé son classement des villes où il vaut mieux soit acheter, soit louer un 70 m², en fonction de la durée d’amortissement, au sein des 200 plus grandes villes de France.


Le prix médian des appartements a reculé de 5,1% à Lyon en 2023

nullLe prix du m² repasse sous les 5.000€, selon les notaires du Rhône qui organisaient jeudi leur traditionnelle conférence de presse de présentation des chiffres de l’immobilier.


La rue Gasparin, artère la plus chère de Lyon

C’est le constat dressé par Meilleurs Agents, qui a publié son classement des rues les plus chères au sein des 50 plus grandes métropoles de France. La rue la plus chère parmi ces grandes villes est la rue de Furstemberg (24.272€/m²), située dans le 6ème arrondissement de Paris.


Les prix de l’immobilier ont reculé de 9,3% à Lyon en 2023

nullLa baisse des prix a accéléré en France au 4e trimestre, selon les indices Notaires-INSEE. Sur la période, le recul des prix des logements anciens atteint 1,8%. Les prix chutent de 4% en rythme annuel en France.


Vers une poursuite de la baisse des prix de l’immobilier à Lyon et Saint-Étienne

nullSelon la dernière note de conjoncture des notaires, 2023 pourrait se conclure par un total de 860.000 transactions. Et le reflux des prix observé l’année dernière devrait se poursuivre, au vu des avant-contrats.


Baisse des ventes et des prix de l’immobilier dans le Rhône en 2023

C’est ce qu’a indiqué la FNAIM dans sa note de conjoncture à Lyon et le Rhône.


L’Alliance pour le logement tire la sonnette d’alarme

Le collectif regroupant les principales fédérations de la filière organisait ce mercredi une conférence de presse.


La FNAIM prévoit une accélération de la baisse des prix en 2024

La fédération nationale de l’immobilier a fait état ce mardi de son bilan de l’année immobilière. Elle anticipe une nouvelle année de recul des volumes, après 875.000 transactions actées en 2023.