Le financement de l’accession à la propriété : l’enjeu du moment

Editorial de Maurice Assouline, Président de l'APIC

Sans doute tous les secteurs d'activité attendaient-ils avec impatience la nomination de leur ministre de référence. Pourtant, je pense que le monde du logement et de l'immobilier avait un degré d'anxiété supérieur, pour une raison majeure : nous évoluons dans un secteur hautement administré, dans lequel le rôle des pouvoirs publics est décisif, probablement exemplaire à cet égard.

L'APIC souhaite à Madame Cécile Duflot la plus grande réussite dans sa mission. Je voudrais, en conscience, aider notre ministre à identifier l'enjeu majeur des prochains mois.

Il va être indispensable que notre ministre du logement soit attentive à la politique de distribution des crédits acquéreurs. Elle va conditionner la réussite de l'accession à la propriété. Dans cette surveillance, elle trouvera à ses côtés les courtiers en opérations de banque. Notre nouvelle règlementation a deux vertus majeures, fondamentales pour les pouvoirs publics par les temps qui courent : elle place la formation initiale et continue au rang des priorités, et elle nous présente clairement comme des mandataires des emprunteurs, dont nous défendons les intérêts.

Voilà pourquoi nos parts de marché ne cessent de croître, et l'observation des autres pays d'Europe, le Royaume-Uni ou l'Irlande par exemple, laisse penser que nous pourrions à moyen terme piloter la moitié de la production des crédits au bas mot. Les courtiers sont à cet égard de précieux auxiliaires de la politique d'aide à l'accession à la propriété.

On voit bien que notre ministre va devoir faire un geste fort au profit des ménages qui sont désormais exclus du crédit. L'enjeu est double : donner aux Français la chance de mener à bien leur projet de vie, et soutenir le secteur immobilier, qui est porteur du plus grand espoir de croissance pour le pays. Le nouveau ministre de l'égalité des territoires et du logement trouvera l'APIC à ses côtés pour analyser, comprendre, agir et communiquer au profit des ménages et de l'accession.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Crédit immobilier : des signes d’affaiblissement du marché

nullSelon les chiffres de la Banque de France, les taux de crédit à l’habitat sont au plus haut. Ceux de Crédit Logement / CSA font état d’un nombre de prêts accordés qui s’est affaibli.


La production de crédit en avril avoisinait ses plus hauts niveaux sur 5 ans

C’est ce qu’a révélé la Banque de France dans son son dernier point mensuel portant sur les crédits aux particuliers.


La hausse des taux s’accélère, le nombre de prêts accordés s’affaiblit

Les taux de crédit immobilier poursuivent leur remontée, notent les courtiers en crédit immobilier. L’observatoire CSA/Crédit Logement a, lui, dévoilé ses statistiques au titre du mois de mai, qui confirme ce mouvement de hausse.


Les taux de crédit immobilier en forte hausse

nullC’est ce qu’a indiqué ce mardi l’intermédiaire en crédit immobilier Emprunt Direct.


Net rebond des taux de crédit immobilier

Les courtiers en crédit immobilier font état, en ce début de mois, d’une hausse de 10 à 15 points de base des taux, une conséquence logique des récents mouvements sur les marchés de taux.


Crédit immobilier : des taux stables, mais des craintes sur le financement

nullLa Banque de France a fait part de ses chiffres mensuels sur le crédit à l’habitat, toujours dynamiques à fin novembre. Les courtiers craignent, eux, un impact des nouvelles normes HCSF sur le financement.


Hausse des taux et ralentissement de la production de crédit

La Banque de France a fait part de sa note mensuelle sur les crédits aux particuliers. Selon les courtiers, les banques ont entamé le relèvement de leurs grilles au titre du mois de novembre.


Les recommandations du HCSF deviendront une norme contraignantes en 2022

Le Haut Conseil de stabilité financière se réunissait ce mardi. Il a adopté une décision juridiquement contraignante, comme il l’avait annoncé en décembre dernier.


Crédit immobilier : taux stables et production record

nullEmprunt Direct a fait part de son baromètre des taux en Auvergne-Rhône-Alpes. Vousfinancer a pour sa part commenté les derniers chiffres de production de crédit en France.


Crédit immobilier : des taux au plus bas, une production au plus haut

La Banque de France a fait état ce mardi de son traditionnel point mensuel sur les crédits aux particuliers.


Les taux restent stables en juin en Auvergne-Rhône-Alpes

nullAucune évolution majeure n’a été constatée ce mois-ci sur le front des taux de crédit immobilier dans la grande région.


Des taux de crédit immobilier stables en Auvergne- Rhône-Alpes

C’est ce que révèlent plusieurs courtiers en crédit immobilier.


La production de crédit immobilier rebondit

nullLa Banque de France a fait état de son étude mensuelle sur les crédits aux particuliers portant sur le mois de mars. Crédit Logement a lui fait part de son observatoire portant sur le mois d’avril, qui confirme la tendance.


Vousfinancer alerte sur des délais de traitement plus longs dans les banques

Face à cet allongement des délais, l’intermédiaire prône l’anticipation.


Auvergne-Rhône-Alpes : quasi stabilité des taux selon Empruntis

null
L’intermédiaire en crédit immobilier a fait état de son baromètre des taux régionaux.
» Vousfinancer alerte sur des délais de traitement plus longs dans les banques