«Bakchich» pour une location : la FNAIM réagit

La fédération nationale de l’immobilier a réagi à un article du parisien révélant des dessous de table chez certains agents immobiliers.

Face aux difficultés de trouver un logement dans la capitale, certains aspirants locataires n’hésitent plus à consentir à verser un pot de vin, indique une enquête du Parisien-Aujourd'hui en France, qui a publié aujourd’hui une enquête sur le sujet.

Dans certains marchés comme Paris, où l’offre de logement est bien inférieure à la demande, le versement d'un bakchich peut ainsi aider à obtenir un logement, même si, note le journal, ce n’est pas toujours le cas. Car parfois, note-t-il exemple à l’appui, l’individu en recherche de location peut avoir versé un bakchich sans avoir, en échange, le logement convoité. Dans un tel cas, il ne peut se retourner contre l'agent immobilier ayant reçu le dessous de table.

Le Haut Comité pour le logement des personnes défavorisées note également dans le journal que des associations de locataires ont signalé ce type de pratiques. « Le rapport est devenu tellement inégal entre l'offre et la demande de logements que cela peut donner naissance à des phénomènes de corruption» indique ainsi Bernard Lacharme, le secrétaire général de l’organisation.

La FNAIM condamne ces abus

Du côté de la fédération nationale de l'immobilier, on insiste sur le fait que cette pratique reste marginale, même si, dans le même temps, elle souhaite aboutir sur la mise en place d’un code de déontologie dans la profession. « La Fédération Nationale de l’Immobilier (FNAIM) condamne, s’il est avéré, ce procédé inacceptable » a-t-elle indiqué dans un communiqué, tout en refusant que toute une profession soit caricaturée par « la mise en exergue des écarts de quelques-uns ».

Pour elle, la réforme des professions immobilières est donc urgente, et doit aboutir au renforcement des exigences en matière de compétences et de formation, et à la création d’un code de déontologie qui s’impose à tous les professionnels.

La FNAIM préconise également la mise en place d’un système disciplinaire propre à l’ensemble des professionnels, apte à appréhender et sanctionner effectivement les mauvais comportements, et à la création d’un Conseil national des professions immobilières. Avec, l’UNIS, l'organisation a ainsi déjà fait part au nouveau Garde des Sceaux, Christiane Taubira, de leur projet de réforme et affirment leur volonté d’aboutir au vote d’un texte de loi dans les plus brefs délais.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


A Lyon, l’encadrement des loyers fait l’objet de recours

nullAprès l’échec d’un référé suspension par la FNAIM, l’UNPI, et l’UNIS contre l’arrêté local devant le Tribunal administratif, une requête de la Chambre locale de l’Union nationale des propriétaires sera examinée mercredi en Conseil d’État.


« Tout outil qui me permet de réguler, je le prends »

null
Renaud Payre est le vice-président de la Métropole de Lyon en charge du logement. Nous évoquons avec lui la politique de la collectivité en la matière, et échangeons sur les grandes évolutions de l’habitat dans la ville.


L’encadrement des loyers entre en vigueur ce 1er novembre

L’expérimentation du dispositif d’encadrement des loyers démarre ce lundi à Lyon et Villeurbanne.


La Métropole de Lyon présente le dispositif d’encadrement des loyers

Bruno Bernard, accompagné de Renaud Payre, vice-président au logement et des adjoints aux maires de Lyon et Villeurbanne, a présenté le dispositif qui entrera en vigueur dès le 1er novembre sur les deux villes.


Encadrement des loyers : la FNAIM dénonce «une absence de vue globale»

La fédération nationale de l’immobilier a fustigé l’absence de vision globale sur le problème du logement.


L’encadrement des loyers validé sur Lyon et Villeurbanne

La mise en place de l’encadrement des loyers sur Lyon et Villeurbanne, qui avait demandée par la Métropole de Lyon, a été validée par un décret du 2 septembre.


La justice suspend les arrêtés interdisant les expulsions locatives à Vénissieux

nullMichèle Picard a défendu le 17 août dernier ces arrêtés, à l’occasion d’une seconde audience en référé devant le Tribunal Administratif de Lyon.


Le poste « loyer » nourrit la hausse du coût de la vie étudiante

La FAGE a fait part, comme avant chaque rentrée, de son indicateur du coût de la rentrée et du coût de la vie pour les étudiantes et étudiants.


Loi climat et résilience : l’impact sur l’immobilier et les transports

Après plusieurs mois d’examen et une commission mixte paritaire conclusive, les députés et les sénateurs ont adopté cette semaine ce projet de loi qui aura un impact important en matière de végétalisation, d’isolation des bâtiments ou sur la qualité de l’air via de nouvelles ZFE.


La contemporanéité des APL, une réforme bénéfique pour les caisses de l’État

nullLa réforme des allocations personnalisées au logement, désormais calculées sur les revenus des 12 derniers mois avec une révision trimestrielle, ont permis à l’État d’économiser 1,1 milliard d’euros.


Une possible hausse des loyers de 0,42%

L’indice de référence des loyers a été dévoilé mardi dernier par l’INSEE. Celui-ci permet de réviser les loyers en cours de bail, mais aussi lors d’une relocation.


Pas d’augmentation des impayés de loyer

C’est ce que rapporte l’observatoire des impayés de loyer`. S’ils n’augmentent pas, la vigilance et la prévention restent nécessaires, selon le ministère.


Un guide pour aider les locataires en situation d’impayés de loyer

Le ministère du logement et l’ANIL, ont publié ce document dans une optique de prévention des expulsions locatives.


Les loyers globalement stables à Lyon

La FNAIM a, lors de son point semestriel, fait un point sur le marché locatif, qui est en phase de rattrapage.


Loyers stables au premier trimestre 2021

L’INSEE a fait part de ses indices des loyers d’habitation (ILH) au titre du premier trimestre 2021, mais aussi de l’ILAT et de l’indice des loyers commerciaux.