Covoiturage, économie : les centristes attaquent Collomb

A la faveur du lancement de l’UDI au niveau national et de la présentation de leurs premières propositions pour Lyon, les centristes attaquent de front la politique du président du Grand Lyon.

Développement économique, covoiturage : les sujets qui fâchent entre le maire de Lyon et les centristes ralliés à l’UDI ne manquent pas depuis quelques jours. Profitant de la dynamique de la présentation de leurs premières idées pour Lyon dans l’optique de 2014 et de la recomposition des centres au niveau national avec la création de l’UDI, les centristes lyonnais ont attaqué coup sur coup le sénateur maire de Lyon, Gérard Collomb sur le covoiturage, et sur le développement économique.

Dans l’optique de la fermeture du tunnel de la Croix Rousse, le groupe a notamment fustigé lundi la politique trop peu ambitieuse du Grand Lyon en la matière : « Le covoiturage mérite mieux qu’une communication d’opportunité et quelques applications pour smartphones » a indiqué le groupe centriste, emmené par Christophe Geourjon. Le groupe souhaiterait mettre en place « des gares de covoiturage à proximité immédiate des terminus métro ou tram de l’agglomération pour booster réellement cette pratique » à même d’offrir des services tels que « presse, boulanger, primeur, point relais de colis et restauration ».

Un développement qui n’a « pas attendu » Collomb

Sur le développement économique, le groupe rappelle que « si Gérard Collomb, s’est octroyé la part belle dans les succès économiques de Lyon ces dernières années », « le modèle lyonnais ne l’a pas attendu pour fonctionner, quelle que soit la pertinence de certaines de ses actions ».

Les centristes rappellent ainsi que l’ADERLY a été créée en 1974, que les plans Technopôle ont débuté dans les années 80-90, et que l’élaboration du schéma de développement économique a débuté en 1997. « Les ENS sont arrivées avant 2001. Quant au laboratoire P4 Jean Mérieux, inauguré en 1999, on ne peut pas y voir un exemple de chimie ancienne sur le déclin » a indiqué le groupe. Quant aux projets initiés depuis 2001, la majeure partie de la réussite de ces projets majoritairement nationaux est due « à la mobilisation des acteurs économiques locaux ».

Aussi ils encouragent Gérard Collomb à faire preuve de plus de modestie. Le modèle lyonnais, « ce n’est pas une communication ostentatoire, un discours d’autosatisfaction permanente récupérant les réussites des autres sans rien inventer. C’est une coopération d’acteurs, dans un seul but, développer Lyon, et innover » indiquent-ils.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Baisse du nombre de demandeurs d’emploi au 4ème trimestre

Dans la Métropole de Lyon, le nombre de demandeurs d’emploi tenus de rechercher un emploi et sans activité a baissé de 1,2 % sur le trimestre.


Tassin-la-Demi-Lune : une consultation prône une voie unique vélos

La mairie de la ville avait proposé un aménagement alternatif à la suppression de deux voies de circulation automobile au bénéfice des vélos et des bus, imposée par la Métropole.


Loi SRU : le ministère communique le bilan triennal 2017-2019

Le ministère chargé du logement a fait part de son bilan triennal 2017-2019 sur les objectifs en matière de production de logements sociaux.


Polémique sur la prolongation de la centrale nucléaire du Bugey

Les écologistes de la Métropole et de la Ville de Lyon demandent à l’Autorité de sûreté nucléaire de refuser la prolongation de 10 ans, tandis que la droite s’insurge contre cette prise de position.


Un appel a candidatures pour lutter contre la vacance des logements

Celui-ci vise à accompagner des collectivités dans leurs démarches de lutte contre la vacance des logements.


Auvergne-Rhône-Alpes emprunte à taux négatif

null
La Région est ainsi la première collectivité française à emprunter sur le long terme à taux négatif.


Les modes doux pèsent moins de 10% des déplacements domicile-travail

C’est ce que révèle une étude de l’INSEE Auvergne-Rhône-Alpes sur les modes de déplacement domicile-travail de la population de la région.


Lancement d’une plateforme pour la qualité de l’air, «Air’Attitude»

L’observatoire ATMO Auvergne-Rhône-Alpes a lancé cette plateforme collaborative avec pour objectif que chacun puisse contribuer à améliorer la qualité de l’air et l’environnement.


Une démographie dynamique dans la périphérie des grandes villes de la région

L’INSEE a fait part d’une étude qui révèle que la population croît fortement dans les couronnes des grandes et très grandes aires d’attraction des villes.


Castex et Wauquiez signent le plan de relance Etat-Région

3 milliards d’euros d’investissements sont prévus au total dans ce plan dans les deux ans à venir.


Fin de la pédagogie pour les voies de covoiturage M6/M7

null
Les automobilistes seuls à bord de leur véhicule et empruntant ces voies pourront, dès ce lundi, être verbalisés.


Vers davantage de sécurité pour le Boulevard Urbain Est

La Métropole de Lyon et la ville de Vaulx-en-Velin ont annoncé mettre en place des mesures immédiates, suite au décès d’un cycliste.


La définition de « logement décent » élargie

Ceci va permettre d’exclure les premières passoires énergétiques du marche locatif.


Les professionnels de l’événementiel en quête de visibilité

Ceux-ci souhaitent une date prévisionnelle et de modalités de réouverture des activités événementielles.


La Région soutient un centre superviseur urbain mutualisé

La Région s’engage à hauteur de 100.000 euros pour le futur centre superviseur urbain mutualisé de 5 communes du sud-ouest lyonnais : Grigny, Pierre-Bénite, Vernaison, Charly et Saint-Genis-Laval.