Lyon : le marché de la promotion immobilière au point mort

Les réservations nettes sont en recul de 39% au troisième trimestre. Les prix n’ont augmenté que de 0.9% sur la période par rapport au troisième trimestre 2011.

Les prix dans la promotion immobilière ont progressé de manière modérée au troisième trimestre à Lyon. Sur cette période, les prix ont en effet progressé de 0.9%, à 3717 euros le mètre carré dans l’aire urbaine de Lyon, contre 3683 euros l’an dernier à la même période.

Les réservations nettes se montent ainsi à 646 ce trimestre, soit une diminution de 39%, le recul atteignant ‐28% par rapport aux 9 premiers mois de 2011. Les réservations nettes à investisseurs ont nettement reculé sur la même période. Sur le troisième trimestre, les réservations nettes à investisseurs sont en repli de 47%, contre 39% pour le marché global (acquéreurs + investisseurs).

Comme au niveau national, les ventes à investisseurs ont très nettement reflué par rapport à l’an dernier. Entre juillet et septembre 2012, elles se montent à 319 ventes, contre 605 ventes l’an dernier. La baisse est ainsi de 44% en volume par rapport au troisième trimestre 2011.

Hausse de la part des ventes à occupant

Les ventes à occupant, si elles se réduisent de 29% sur la période, voient en revanche leur part progresser mécaniquement, avec une hausse de 51% des ventes ce trimestre, contre 43% sur la même période de 2011. Les ventes en bloc augmentent pour leur part de 1%, à 478 unités.

Enfin notons la poursuite de l’augmentation de l’offre commerciale, qui se rapproche du délai de 20 mois de vente, à 19,1 mois de vente contre 11,3 mois à fin septembre 2011. Cette hausse du délai est également due à la baisse des ventes. Aussi, en valeur absolue, l’offre commerciale diminue légèrement par rapport au trimestre précédent, à , à 4 105 logements disponibles à fin septembre, contre 4 222 logements disponibles à fin juin 2012. De la même façon, sur 12 mois, le stock physique de logements est resté quasiment stable, avec une hausse de seulement 2%.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Le nerf de la guerre, c’est le prix au m2 final, qui depend du foncier et des couts de constructions.

Pour relancer le marche , il faudrait s’inspirer des allemands dont le m2 est deux fois moins chere pour une meilleur qualite.

D’autant plus que la densite de population est plus forte en allemagne, donc c’est possible de sortir des immeubles deux fois cher en France, seule la velonte politique manque. Elle finira par venir quand l’économie sera dans le rouge

Signaler un abus

baissez les prix, faudra vous le repeter combien de fois?

quoi? vous pouvez pas? Et bien coulez alors!

Signaler un abus

C’est beaucoup trop cher pour ce que c’est effectivement. Ce n’est pas parce que c’est neuf que cela garantie la qualité de vie
Quartiers ne donnant pas envi de s’attarder longtemps !! Balcons partout c’est bien sauf que vous profitez aussi de tous les balcons aux alentours de vos voisins. Les charges en BBC peuvent être élevées en raison d’un cout important de maintenance de tout les super équipements et la construction n’a pas forcément été bien maitrisé !
Le charme du carrelage blanc euh !!! chacun ses goûts.
Et la question importante qu’est ce qu’ils vont devenir en vieillissant ? vont ils se bonifier comme le bon vin ou se dégrader (parfois en levant la tête pas mal d’immeubles de quelques années avec peintures qui tombent, voire des fissures) !!! A méditer

Signaler un abus

a voir absolument!!!!!!

http://envoye-special.france2.fr/envoye-special-la-suite/immobilier-du-reve-au-cauchemar-4-ans-apres-24-novembre-2012-4680.html

jai echappé a des situations identiques, et jai su ne pas signe a temps……

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Immobilier neuf : les craintes des promoteurs

La fédération des promoteurs immobiliers (FPI) a fait un point la semaine dernière sur l’activité du secteur au cours du premier semestre, marqué par le confinement.


Ardoix : pose de la première pierre de l’usine ASF 4.0

La Région Auvergne-Rhône-Alpes accompagne ce projet, qui devrait à terme permettre la création de 40 emplois.


Entrée en vigueur des logements évolutifs au 1er janvier prochain

Dans un peu plus de trois mois, l’obligation de construire des logements neufs avec des salles de bain adaptables avec zéro ressaut de douche sera effective.


LCA-FFB devient le « Pôle habitat FFB »

null
LCA-FFB organisait ce jour sa convention nationale. Elle a émis des propositions pour une reprise du secteur et annoncé son changement de dénomination


Le dispositif Pinel et le PTZ seront prolongés en 2022

C’est ce qu’a confirmé la ministre déléguée au logement à plusieurs reprises ces derniers jours. Le gouvernement a par ailleurs entamé un dialogue avec les professionnels dans le cadre du plan de relance.


«Nous sommes entrés dans une crise de l’offre»


Hervé Simon est le président de la fédération des promoteurs immobiliers en région lyonnaise. Nous évoquons avec lui l’activité du marché immobilier neuf.


Hélène Geoffroy, nouvelle présidente de la SERL


Le conseil d’administration du groupe SERL s’est réuni ce lundi. Les administrateurs, dont certains sont des nouveaux administrateurs représentant la Métropole de Lyon, ont élu la nouvelle présidente de la structure.


BTP Rhône et Métropole redoute l’inertie des aides étatiques et des projets locaux

null
Pour sa rentrée, Samuel Minot, le président de la Fédération BTP Rhône et Métropole a une nouvelle fois tiré la sonnette d’alarme. S’il reconnait que les mesures de soutien à l’économie et au secteur sont nombreuses, il craint leur inertie et par là-même, le risque qui pèse sur l’emploi.


Pierre Berger, nouveau président de la CERC Auvergne-Rhône-Alpes

Le président de la fédération régionale des travaux publics Auvergne-Rhône-Alpes a été élu à la tête de la cellule économique régionale de la construction Auvergne-Rhône-Alpes.


La CAPEB mitigée sur le plan de relance

La confédération s’est montré satisfaite des intentions du gouvernement en matière de rénovation énergétique, mais elle lui demande de lever les freins existants pour une relance efficace de l’activité du secteur.


Alila déçu par le plan de relance

Le groupe présidé par Hervé Legros a regretté un « manque total d’ambition » du plan de relance pour sortir de la crise du logement.


La FFB satisfaite du plan de relance, mais émet des réserves sur le neuf

La fédération s’est montré positive sur le plan, qui comprend 7 milliards d’euros d’aides supplémentaires pour la rénovation énergétique du parc existant. Elle émet toutefois des réserves sur le logement neuf.


Chiffres mitigés pour la construction de logements en juillet

Si la construction de logements est toujours en phase de reprise après le trou d’air de mars-avril, juillet a été marqué par un léger reflux de la construction après un vif rebond suite au déconfinement.


Les chefs d’entreprise du bâtiment plus confiants

Selon l’INSEE, l’opinion des chefs d’entreprise du bâtiment sur leur activité récente et sur leurs carnets de commandes a continué de s’améliorer en août.


Bouygues est tombé dans le rouge au premier semestre

Le groupe de construction et de télécoms a annoncé ce jeudi ses résultats semestriels.