Immobilier de montagne : les massifs les plus chers

Pour la première fois, les notaires de Savoie et Haute Savoie se déplaçaient la semaine dernière dans la capitale pour évoquer le marché de l’immobilier de montagne.

Grande première la semaine dernière à Paris. En amont de la saison de ski, les notaires des Savoie et Haute Savoie avaient fait le déplacement jusque dans la capitale pour évoquer les prix et le marché de l’immobilier de montagne, un marché atypique marqué notamment par une part importante de résidences secondaires.

Et selon les notaires des deux Savoie, le marché de l’immobilier de montagne semble résister, un peu « comme si la résidence secondaire par essence moins essentielle que la résidence principale continuait son attraction entrainant dans son sillage de plus en plus d'étrangers et une montée constante vers le haut de gamme» ont indiqué les notaires.

Prix élevés dans les Aravis et le massif du Mont- Blanc

Symbole de cette évolution, les prix des marchés montagnards restent très élevés, même si des différences notables sont observables entre les massifs. Pour les appartements anciens, les massifs des Aravis (il faut ainsi compter sur des prix de 4424 euros le mètre carré dans le massif), du Mont-Blanc (contre 4267 euros le mètre carré dans le massif) et des 3 vallées sont les plus ceux où les prix du mètre carré sont les plus élevés, à 4244 euros. On retrouve le même trio de tête pour les maisons et chalets. Il faut ainsi compter sur un prix de 656.490 euros en moyenne (données Notaires de France - Perval) pour acheter un tel bien dans le massif des 3 vallées, 600.000 euros dans le massif du Mont-Blanc, et 497.540 euros pour le massif des Aravis.

Concernant les appartements neufs, c’est dans le massif du Mont Blanc que les prix sont plus élevés avec une moyenne proche de 7185 euros du mètre carré. Ainsi, par bien des aspects, ce marché s’apparente presque au marché de l’immobilier de luxe. « C'est une clientèle plutôt fortunée qui vient aux sports d'hiver et c'est vers le monde entier et non plus seulement vers l'Europe que les regards se tournent pour capter de nouveaux marchés » notent-t-ils.

Sur le Massif du Mont-Blanc, près de 40% des ventes de Chalets sont composés de 6 pièces et plus, lesquels s’échangent en moyenne à 921.600 euros.

La Maurienne et le Chablais moins chers

Pour trouver des prix plus sages, il faut se tourner vers d’autres massifs, moins onéreux. Ainsi, dans le massif de la Haute Tarentaise, il faut compter 3852 euros du mètre carré, contre 3268 euros pour le massif du Chablais, et 2617 euros pour le massif de la Maurienne. Pour les maisons, il faudra ainsi compter 323.000 euros dans le massif de la Haute-Tarentaise, contre 300.000 euros dans le Chablais, ou 200.000 euros en Maurienne.

Les visiteurs, en tout cas, sont une activité majeure des deux départements savoyards, ont rappelé les notaires. « Les dépenses des skieurs et accompagnants sont évaluées pour l'ensemble des stations de la Région Rhône Alpes à plus de six milliards d'euros et plus de 85% d'entre elles sont réalisées dans les départements de Savoie et Haute-Savoie » indiquent les notaires.

» Le palmarès des prix par station






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Immobilier : le réseau Guy Hoquet évoque une année 2021 record

nullLe premier trimestre 2021 a confirmé, selon le réseau Guy Hoquet la résilience de l’immobilier face à la crise sanitaire. Les volumes de transactions sont quasiment historiques.


Selon Century 21, l’activité immobilière s’est accélérée au 1er trimestre

Century 21 a fait part, mercredi, de chiffres de ventes dépassant les niveaux enregistrés en 2019, année jusque-là considérée comme exceptionnelle.


Les prix des logements anciens accélèrent en France et à Lyon

null
Les indices Notaires-INSEE ont été publiés ce vendredi par l’institut national de la statistique.


Nette hausse des prix des appartements à Lyon

nullLa Chambre des notaires du Rhône a fait part jeudi des grands chiffres de l’année 2020 en matière de prix de l’immobilier dans le département et la Métropole de Lyon. Bien des arrondissements et quartiers de Lyon, ainsi des communes de la Métropole ont connu des hausses à deux chiffres.


Les prix de l’immobilier en nette hausse à Lyon malgré la baisse des volumes

La Chambre des notaires du Rhône présentait jeudi les grands chiffres de l’année 2020 en matière d’immobilier dans le département et la Métropole de Lyon. Avec la crise sanitaire, l’année a été marquée sur le front de la transaction par une accélération de la digitalisation.
» Les prix des maisons s’envolent autour de Lyon
» Nette hausse des prix des appartements à Lyon


Les prix des maisons s’envolent autour de Lyon

La Chambre des notaires du Rhône a présenté les chiffres 2020 en matière d’évolution des prix des appartements et des maisons dans le département et la Métropole de Lyon.


« Le principe de réalité est en train de peser sur nous »

Henry Buzy-Cazaux est le président de l’Institut du management des services immobiliers (IMSI). Nous évoquons avec lui la remontée des taux et son impact sur le marché immobilier, ainsi que les autres éléments qui pourraient affecter ce dernier.


Hausse des prix de l’immobilier dans les départements de Rhône-Alpes

Les notaires de Rhône-Alpes ont fait état de leur note de conjoncture trimestrielle.


Immobilier: des prix en hausse à Lyon dans 8 arrondissements sur 9

Le dernier baromètre LPI-Seloger a fait part d’une accélération de la hausse des prix dans l’ancien.


A Lyon, des hausses de prix de 11,3% en 2020, selon LPI-Seloger

Selon le baromètre, le m² dans la capitale des Gaules atteint 5.707€ le m² en moyenne dans l’immobilier ancien, et flirte avec les 7.000€ le m² dans certains arrondissements.


Petite baisse des prix à Lyon, selon Meilleurs Agents

nullMeilleurs Agents a fait part de son baromètre national mensuel.


Immobilier : vers une nouvelle baisse des ventes en 2021

C’est ce que prévoit la FNAIM, qui organisait ce mardi à Paris sa traditionnelle conférence de presse de début d’année.


Saint-Étienne : les prix de retour sur le seuil des 1.000 € le m²

nullDans leur dernière note de conjoncture trimestrielle, les notaires de la Loire ont fait part de hausses de prix substantielles sur l’ensemble du département, dont Roanne et Saint-Étienne.


Century 21 évoque un marché de l’immobilier «miraculé» en 2020

Le réseau d’agences immobilières franchisées a fait part ce lundi de son traditionnel bilan de l’année immobilière.


Le retour en force de la maison

Selon Orpi, ce type de logement n’a jamais autant fait rêver les Français.