Prix de l’immobilier dans les stations de ski : le palmarès

Dans les stations, Courchevel, Méribel, ou Val d’Isère sont les plus chères en termes de leurs prix de l’immobilier. Mais pour certaines, les prix sont en nette baisse sur 5 ans.

Les prix de l’immobilier de montagne n’atteignent plus leurs sommets d’il y a 5 ans. C’est en substance le message adressé par les notaires de Savoie et de Haute Savoie, qui ont dressé la semaine dernière à Paris un état des lieux des prix dans les différents massifs des deux départements.

Dans certaines stations, la chute des prix des appartements est sensible depuis 2007, excepté dans deux massifs, la Maurienne, et les Aravis. Dans ce dernier massif, les prix se tiennent, notamment à La Clusaz (+2.1%) ou au Grand Bornand (+2%), selon les données Perval Notaires. Dans la Maurienne, les prix stagnent aux Sybelles (0%), et sont même en légère baisse à Saint François Longchamp (-5.4%). En revanche, la cote de la station de Valloire s’est nettement appréciée (+25.3%). On remarquera que les chalets dans l’ensemble du massif de la Maurienne se sont également envolés (+29%).

Les Gets en baisse

Mais globalement, dans les autres massifs, les prix sont plutôt à la baisse, notamment dans le Chablais. Si Morzine (4711 euros du mètre carré) et Avoriaz (4356 euros du mètre carré) ont vu leur prix quasiment stagner sur 5 ans (+2.9% et +2.7%), une station comme Les Gets, elle, a vu ses prix diminuer en flèche (-21.4% à 4816 euros du mètre carré).

Dans le massif du Mont-Blanc, la situation est, là aussi, erratique. Chamonix Mont-Blanc voit ses prix reculer sur 5 ans (-4.7%, à 5049 euros le mètre carré), malgré une reprise sur la dernière année (+1%). Dans le même temps, Mégève a vu ses prix progresser de 15.6%, en dépit d’une hausse de 1.7% sur l’année. La station est ainsi l’une des plus cotées des Alpes, avec une moyenne des prix atteignant 6000 euros en moyenne, et même 7262 euros au Mont d’Arbois (contre 4688 euros au village). Un quatre pièces à Megève atteint en moyenne 10521 euros du mètre carré.

Val D’Isère grimpe

Mais Mégève n’est pas pour autant la station la plus chère des Alpes, loin de là. Dans le Massif de la Haute Tarentaise, Val d’Isère affiche des prix largement supérieurs, et sont encore orientées à la hausse : +13.4% sur un an,  et +8.9% sur 5 an, à 6965 euros le mètre carré. Le prix d’un appartement 4 pièces y atteint 13108 euros le mètre carré. Soit le prix le plus cher des Alpes pour ce type de bien.

D’autres stations affichent toutefois des prix plus élevés. C’est le cas de Méribel (7239 euros le mètre carré), où les prix se sont repris depuis un an, de 15.1%. Sur 5 ans, la progression est désormais de 6.3% dans cette station. Mais la station la plus cotée reste néanmoins sans conteste Courchevel, où les prix atteignent, sur Courchevel 1850, les 11170 euros du mètre carré (7200 euros du mètre carré sur l’ensemble de la station). Il n’en reste pas moins que la station affiche des prix très nettement inférieurs à ce qu’ils étaient il y a 5 ans. Les prix ont en effet baissé depuis de 24.2% sur l’ensemble de la station (-18.5% sur Courchevel 1850) depuis 2007.

Station Prix au m² Var 1 an Var 5 ans
Courchevel 1850 11170 -4,90% -18,50%
Megève Mont d'arbois 7262 8,90% ns
Méribel 7239 15,10% 6,30%
Courchevel 7200 -7,50% -24,20%
Val d'Isère 6985 13,40% 8,90%
Megève 6000 -1,70% 15,60%
La Clusaz 5333 2,90% 2,10%
Chamonix Mt Blanc 5049 1% -4,70%
Les Gets 4816 -6,60% -21,40%
Morzine 4711 12,80% 2,90%
Mégève Village 4688 ns ns
Tignes 4437 -1,90% 0,30%
Avoriaz 4356 -1,40% 2,70%
Le Grand Bornand 4249 -4,80% 2,00%
Valloire 3867 -0,20% 25,30%
Val Thorens 3765 -3% 4,80%
La Plagne 3289 -6,50% -5,60%
Les Arcs 3125 9,10% 4,40%
Saint François Longchamp 3016 -0,20% -5,40%
Les Sybelles 2240 -2,40% 0,00%





Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Il a certainement une belle bulle qui se forme sur ces stations, particulièrement sur les plus prisées des étrangers.

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Dans le 6ème arrondissement de Lyon, les prix dépassent les 7.000€ le m2

C’est le constat tiré par LPI Seloger, qui publiait ce mercredi son baromètre mensuel.


« Nous sommes dans un marché où la demande est très forte »


Philippe Madelrieux est le vice-président de la FNAIM de la Loire. Nous évoquons avec lui les grandes tendances observables depuis la fin du confinement sur le marché immobilier de Roanne et de Roannais agglomération.


Prix de l’immobilier: des hausses à deux chiffres à Lyon et Saint-Étienne


LPI-Seloger a fait état de son dernier baromètre mensuel, qui montre une activité toujours marquée par la fin du confinement.


Les prix de l’immobilier étaient toujours en forte hausse en France au 1er trimestre

Les indices Notaires-INSEE des prix des logements anciens ont été publiés ce lundi.


Laforêt décrit un marché immobilier en mode «rattrapage»


Le réseau d’agences franchisés faisait part ce mardi de son point marché semestriel. Malgré une activité soutenue depuis la fin du confinement, il appelle à un plan de relance pour le secteur.


La demande reste soutenue, constate Century 21

null
Le réseau d’agences franchisées faisait aujourd’hui son point trimestriel sur le marché immobilier en France et en Auvergne-Rhône-Alpes


La FNAIM anticipe une baisse des ventes et une stabilisation des prix


La fédération nationale de l’immobilier tenait mardi matin sa conférence de presse visant à tirer un bilan du premier semestre 2020.


Quel bilan pour les prix de l’immobilier sur un mandat ?

Sur les six dernières années, les prix ont évolué de manière assez différente suivant les différentes villes d’Auvergne-Rhône-Alpes.


Immobilier : les prix continuent de monter, selon LPI-Seloger

Le baromètre mensuel fait état d’une chute des ventes, mais également de prix orientés à la hausse. La raréfaction de l’offre est en cause.


Les prix de l’immobilier en hausse à Lyon après la fin du confinement

null
Meilleurs Agents fait état ce mardi de son baromètre national des prix de l’immobilier.


Les prix de l’immobilier accéléraient encore au 1er trimestre

Selon l’indice INSEE-notaires, les indices des prix des logements anciens accéléraient nettement avant la crise du Covid-19.


Immobilier : les prix continuaient d’augmenter fin avril, selon LPI-SeLoger

null
D’après les chiffres compilés par le baromètre, seules les ventes immobilières étaient en net repli fin avril.


Le confinement a eu un impact sur les projets immobiliers


Orpi a fait ce lundi un point sur l’impact du confinement sur les projets immobiliers, quand IAD a note que le déconfinement a un impact direct sur le secteur de l’immobilier.


Le confinement ne se traduit pas par des baisses de prix

C’est ce qu’a indiqué LPI-SeLoger dans son baromètre mensuel.


Les prix en nette hausse dans les grandes villes d’Auvergne-Rhône-Alpes

null La progression des prix a été à deux chiffres à Lyon et Saint-Étienne en 2019, selon les Notaires de France. Mais l’incertitude est désormais de mise pour les prochains mois du fait de la crise sanitaire.