Lyon et le fait métropolitain | Lyon Pôle Immo

Lyon et le fait métropolitain

Alors même que la métropole lyonnaise est portée sur les fonds baptismaux, le Pôle métropolitain Lyon / Saint Etienne est, lui, pour la première fois, en vitrine au SIMI, le salon de l'immobilier d'entreprise.

Hasard du calendrier, c’est au lendemain de l’annonce d’une scission du département du Rhône en deux que s'ouvre le SIMI, le salon de l’immobilier, à Paris. Deux évènements qui n’ont a priori rien à voir, mais qui s’inscrivent pourtant, côté Grand Lyon, dans une même logique, celle de la métropolisation.

Avec la création à l’horizon 2014 du statut de métropole d’intérêt européen (MIEU) annoncée hier par le président du Grand Lyon, Gérard Collomb, et Michel Mercier, le Grand Lyon pourrait, pour la première fois en France, disposer de compétences élargies, qui devrait davantage renforcer le poids du Grand Lyon sur la scène nationale, et même au-delà.

La métropole prend corps

C’est là l’un des objectifs recherché par Gérard Collomb, qui a notamment pris corps lors de son accession à la présidence du réseau Eurocités, un groupe de 130 grandes métropoles situées dans 30 pays européens. Pour lui, il s’agit de faire de Lyon une métropole capable de se mesurer aux principales villes continentales.

Et avec une demande placée de bureaux de 265.000 m² en 2011, la métropole lyonnaise est certes loin de Francfort (424.400 m2) ou Düsseldorf (394.200 m2), mais fait quasiment jeu égal avec Barcelone (267.000m2). Elle surclasse en outre largement Manchester, dont la demande placée était en 2011 de 121.230 m2. Au niveau national, le marché immobilier tertiaire lyonnais, a également atteint une taille critique, s'avèrant supérieur aux marchés lillois et marseillais combinés. Sans compter qu'avec un ratio parc en m2 sur population de 4, Lyon se situe dans le top 5 européen des eurocités en termes de tertiairisation, devant Milan...

Une reconnaissance plus qu’un levier

Aussi, ce nouveau statut de métropole d’intérêt européen, s’il est accordé l’an prochain à Lyon, sera en ce sens, plus la reconnaissance d’un fait, qu’un levier pour la métropole lyonnaise. En quelque sorte, une adaptation fonctionnelle destinée à améliorer une situation institutionnelle devenue, au fil des années, désuète.

Toutefois cette métropolisation pose, d’un point de vue institutionnel, des questions. Quelle sera la place de cette agglomération sous statut spécifique dans le pôle métropolitain? Quelle sera l'articulation des liens, des compétences économiques, avec la Région ? En quelque sorte, doit-on penser le fait métropolitain avant le fait régional ? Ce sera, en fait, tout l’enjeu de ce nouvel acte de la décentralisation.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Icade confirme ses prévisions 2024


Le groupe immobilier a fait part ce jour de ses résultats trimestriels au titre du premier semestre 2024. Les revenus locatifs de son activité « Foncière » augmentent de 4,1% à périmètre constant.


Bureaux : le marché locatif marqué par l’instabilité, selon JLL

nullLa demande placée équivalente, au deuxième trimestre, à celle du premier trimestre, «traduit une activité en demi-teinte », selon le conseil.


«8ème Chemin», une opération vitrine pour les savoir-faire de Léon Grosse

Avec cette opération qui mixe logements, commerces et bureaux, Léon Grosse a combiné ses savoir-faire pour faire de ce projet – qui intègre son siège régional – une vitrine environnementale qui se veut le miroir de ses engagements.


Consultation de la Ville de Lyon sur les «Assises du commerce et de l’artisanat»

Une enquête en ligne est accessible jusqu’au 31 juillet pour identifier les premières pistes de questionnement et d’attentes avant le grand rendez-vous prévu à l’automne.


Lyon 2 : Ekobase prend à bail 365 m²

Sorovim a fait état d’une nouvelle transaction en bureaux.


Grenoble : chute de la demande placée de bureaux et locaux au 1er semestre

C’est le constat dressé par la FNAIM Entreprises, qui a fait part de ses chiffres de la commercialisation du 1ᵉʳ semestre 2024.


Lyon 1er : un immeuble cédé à la SACVL

Valoris Real Estate a été conseil lors de cette transaction.


Frédéric Goupil de Bouillé reste président de l’ADI

L’association des directeurs immobiliers (ADI) a tenu son assemblée générale le 15 juin dernier.


Repli de la demande placée en bureaux et locaux au premier semestre 2024


On connaît désormais les chiffres de l’immobilier d’entreprise des 6 premiers mois de l’année. Le repli est généralisé sur l’ensemble des segments de l’immobilier d’entreprise.


1,1 million de m² commercialisés en logistique au 1er semestre

Les volumes placés en immobilier logistique sont en contraction de 38%.


Villeurbanne : l’Hôtel de Ville en travaux

Des travaux sont réalisés au rez-de-chaussée de l’Hôtel de Ville et nécessiteront un accès par la place Lazare-Goujon à partir du jeudi 11 juillet.


Le schéma logistique des biens et des services adopté par la Métropole de Lyon

La Métropole de Lyon s’est dotée il y a quelques jours d’une stratégie visant à mieux réguler et décarboner les flux de marchandises.


Clermont-Ferrand : le nouveau siège régional d’Enedis est livré

nullQuartus et Relyens ont livré au groupe énergétique cet ensemble constituée de deux bâtiments disposés parallèlement, d’une surface de 10.000 m²


CBRE : création d’une plateforme en Auvergne-Rhône-Alpes

Le conseil entend par ce biais mieux accompagner ses clients afin de leur garantir une offre de services élargie sur l’ensemble des classes d’actifs immobiliers.


Rory Sheard, directeur des investisseurs internationaux pour la France de JLL

JLL a annoncé lundi l’arrivée de ce professionnel.