Lyon : les prix de l’immobilier baissent à la mise en vente

Les prix de l’immobilier à la mise en vente sont en légère baisse selon le dernier baromètre Seloger.com. Les prix de l’immobilier à la mise en vente ont encore reculé au cours du mois de décembre. C’est ce qu’indique le dernier baromètre Seloger.com, qui a fait état d’un recul de 0.7% des prix à Lyon sur les trois derniers mois. Le prix moyen est désormais de 2951 euros le m².

Par arrondissement, on remarquera la poursuite de la baisse du troisième arrondissement qui a vu son prix moyen de mise en vente reculer de 3583 euros en novembre à 3554 euros le m² en décembre (-1% sur les trois derniers mois). Le 1er arrondissement recule également de 0.4% à 3777 euros le m², contre 3786 euros le m² le mois dernier. En revanche, la baisse des prix s’est interrompue dans le 6ème arrondissement, avec un m² moyen de 4512 euros, contre 4484 euros le m² le mois dernier.

En région Rhône Alpes, on remarquera la nouvelle baisse de Saint-Etienne (1440 euros le m² contre 1464 euros le m² le mois dernier, -2% sur 3 mois), mais aussi de Vénissieux (2251 vs 2280 euros le m², -2.9% de baisse). Les prix restent stables sur Grenoble, à 2527 euros du mètre carré.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Les prix de présentation ne veulent rien dire, les négociations sont déjà de 25% dans le centre. Il suffit que les très nombreux appartements vacants soient enfin mis en vente pour que les prix fondent de 20% supplémentaires.(voir l’article de la ministre Belkacem sur Lyon Capitale de l’automne 2012)

Signaler un abus

Les petits malins qui mettent des prix déments afin de modifier les statistiques jouent un jeu dangereux. En effet, s’ils veulent un jour vendre leur bien, il sera grillé car l’acheteur potentiel qui voit des différences de 40 ou 50% s’ enfuient !!!

Signaler un abus

Non, non, si des petits malins remontent d’autant leur prix de présentation on y verra que du feu 😆

Signaler un abus

l’indicateur des prétentions des vendeurs …

celui-là est toujours aussi hilarant, et encore plus quand les médias le reprennent.

« Mon poisson est frais, bien sûr » dit le poissonnier

Signaler un abus

Si les prix reviennent à ceux du début 2009 (date de mon achat Lyonnais) le marché a une chance de reprendre. Si la baisse est moindre le marché va se bloquer pour de bon. Vendeurs mettez tout de suite un « vrai » prix et vous vendrez, si vous attendez le « gogo », vous risquez de le regretter.

Signaler un abus

Dire que ça ne baisera pas je suis mort de rire, je souhaite bonne chance aux constructeurs ou vendeurs qui vont persister par des prix aussi burlesques et fantaisistes.

SI pas d’adaptations au possibilités financières de la population ils devrons se reconvertir pour aller travailler
chez MCD, il y a une limite à tout.

Marc Pietri PDG de constructa avez dit (2011 de mémoire) que sur Lyon le m2 ne devez pas dépasser
les 2500 euros le m2 si non ça finira pour bloquer.

Il faudrait limiter tous ces aides et que ce soit l’acheteur et le locataire qui profitent réellement et pas les vendeurs
ou les bailleurs.

C’est tout simple, APL ok mais loyer modéré maxi X euros/M2 si dépassement pas d’aides.

Une autre grosse connerie le prêt à taux 0%, les constructeurs gonflent les prix en tenant compte de cette aide IDEM il faut fixer un prix maxi au m2 pour avoir accès à cette aide si ça dépasse pas d’aide, la même chose pour l’investissement locatif achat prix plafonné et loyer plafonné et seulement pour les zones ou il y a un vrai manque de logement etc… c’est que du bon sens Mr. les politiques et décideurs.

Payer trop chère pour se loger c’est de l’argent en moins qui est injecté dans la consommation, donc moins de travaille pour les entreprises etc….

Il faut dégonfler cette bulle immo le plus rapidement possible pour relancer la machine si non nous allons direct contre le mur.

Tapez sur google — La France, pays où l’immobilier est le plus surévalué — et vous verrez des articles d’hier sur la bulle immo.

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Lyon : les prix de l’immobilier continuent de flamber

Sur un an, les hausses de prix sont supérieures à 10% dans 8 arrondissements sur 9, selon le dernier baromètre LPI-Seloger.


« Nous avons un objectif volontariste »


Renaud Payre est le vice-président de la Métropole en charge de l’habitat, du logement social et de la politique de la ville. Nous évoquons avec lui les nouvelles orientations de la Métropole en matière de logement, notamment social, et les premières mesures qu’elle souhaite prendre, comme l’encadrement des loyers.


Une hausse des prix de l’immobilier à deux chiffres à Lyon

Les indices Notaires-Insee des prix des logements anciens montrent une nouvelle hausse des prix malgré le confinement.


Dans le 6ème arrondissement de Lyon, les prix dépassent les 7.000€ le m2

C’est le constat tiré par LPI Seloger, qui publiait ce mercredi son baromètre mensuel.


Prix de l’immobilier: des hausses à deux chiffres à Lyon et Saint-Étienne


LPI-Seloger a fait état de son dernier baromètre mensuel, qui montre une activité toujours marquée par la fin du confinement.


Les prix de l’immobilier étaient toujours en forte hausse en France au 1er trimestre

Les indices Notaires-INSEE des prix des logements anciens ont été publiés ce lundi.


La FNAIM anticipe une baisse des ventes et une stabilisation des prix


La fédération nationale de l’immobilier tenait mardi matin sa conférence de presse visant à tirer un bilan du premier semestre 2020.


Quel bilan pour les prix de l’immobilier sur un mandat ?

Sur les six dernières années, les prix ont évolué de manière assez différente suivant les différentes villes d’Auvergne-Rhône-Alpes.


Immobilier : les prix continuent de monter, selon LPI-Seloger

Le baromètre mensuel fait état d’une chute des ventes, mais également de prix orientés à la hausse. La raréfaction de l’offre est en cause.


Les prix de l’immobilier en hausse à Lyon après la fin du confinement

null
Meilleurs Agents fait état ce mardi de son baromètre national des prix de l’immobilier.


Immobilier : les prix continuaient d’augmenter fin avril, selon LPI-SeLoger

null
D’après les chiffres compilés par le baromètre, seules les ventes immobilières étaient en net repli fin avril.


Le confinement ne se traduit pas par des baisses de prix

C’est ce qu’a indiqué LPI-SeLoger dans son baromètre mensuel.


Les prix en nette hausse dans les grandes villes d’Auvergne-Rhône-Alpes

null La progression des prix a été à deux chiffres à Lyon et Saint-Étienne en 2019, selon les Notaires de France. Mais l’incertitude est désormais de mise pour les prochains mois du fait de la crise sanitaire.


Villeurbanne, ville où les prix étaient le plus en hausse avant le confinement

C’est l’enseignement du dernier baromètre LPI Seloger, qui a dévoilé les dernières tendances de prix avant confinement. Les prix restaient nettement orientés à la hausse avant le confinement. C’est l’enseignement du dernier baromètre LPI Seloger, qui a dévoilé les dernières tendances du marché immobilier avant le 17 mars. Et selon celui-ci, l’orientation des prix des […]


«On est en train de faire une région parisienne bis. Ce n’est pas notre modèle»


Renaud Payre, est le candidat de la Gauche Unie à la présidence de la Métropole de Lyon. Nous évoquons avec lui son programme, qui intègre des métros légers de surface, l’abandon de l’Anneau des sciences, de nouvelles relations avec les territoires environnants, mais aussi une coopérative pour la rénovation énergétique et l’encadrement des loyers.