Un budget 2013 « offensif et prudent » pour le Grand Lyon

Un mois après le débat d’orientation budgétaire, le président du Grand Lyon a présenté lundi le budget 2013, le dernier du mandat. Si ce millésime se veut « offensif et prudent », la droite dénonce un reste à réaliser important en fin de mandat.

« Si un gros ralentissement intervenait, forcément l’agglomération lyonnaise ne manquerait pas d’être impactée, mais pour l’instant ça ne va pas trop mal ». Gérard Collomb, en présentant le budget 2013 du Grand Lyon, s’est une fois de plus félicité de la bonne gestion de la communauté urbaine. Jacky Darne, le vice-président en charge des finances, a pour sa part présenté le budget 2013 comme « prudent et offensif ».

Prudent, car même si les recettes de fonctionnement augmentent moins qu’avant la réforme de la taxe professionnelle (+1.5%), les dépenses de fonctionnement du Grand Lyon progressent moins vite, de 0.7%. Soit une hausse de l’épargne qui permet, par la suite, de nouveaux investissements.

« On a explosé les compteurs »

Offensif, car le niveau des investissements reste lui très important : 606 millions ont été inscrits en crédit de paiement pour cette année. « On est l’un des gros investisseurs en France, après l’Ile de France » fait remarquer Jacky Darne.

En termes d’investissement, l’exécutif se targue pour sa part d’avoir réalisé bien plus d’investissement qu’anticipé. « Sur le mandat, on a explosé les compteurs. On a fait beaucoup plus que ce qu’on pensait que l’on ferait en début de mandat » s’est ainsi félicité Gérard Collomb. Une explosion des plafonds qui fait grincer des dents à droite. « Il y a un milliard et demi de projets en reste à réaliser à la fin de ce mandat et qui seront reportés sur le mandat suivant. Il va donc bien falloir réduire les investissements» fait remarquer François Noël Buffet.

assemblée communautaire

Durant son intervention lors du conseil communautaire, Baptiste Dumas, qui a pris la parole au nom d’Ensemble pour le Grand Lyon, a pour sa part souligné que si le rythme des investissements devrait dépasser les 600 millions d’euros cette année, ce montant devrait mécaniquement baisser par la suite, vraisemblablement de l’ordre de 25%, de 400 à 450 millions d’euros. « Le plan de mandat, hors métropole, du prochain mandat est déjà écrit sur le plan budgétaire. La montagne de reste à réaliser sera comme un boulet au pied de la prochaine équipe » a-t-il expliqué.

Hausse des dépenses de fonctionnement

Il a en outre raillé par ailleurs le silence du président du Grand Lyon sur la baisse des dotations de l’Etat. « Que n’avons-nous pas entendu sur la baisse des recettes de l’Etat (…) Aujourd’hui, vos amis socialistes au pouvoir baissent les dotations des collectivités » a-t-il lancé. « Il y a un tassement des recettes économiques qui sont liées à l’effet de crise. Le sentiment que l’on a, c’est que l’on continue de fonctionner comme si tout allait bien, sans vraiment anticiper des enjeux économiques plus difficiles » a pour sa part analysé  François Noël Buffet, le président du groupe d’opposition au Grand Lyon. « En cas de gros ralentissement cette année, les recettes de l’année prochaine seront plus faibles l’an prochain, même si il existe des marges de manœuvre » pense le sénateur maire d’Oullins.

Jacky Darne budget 2013 du Grand Lyon

Baptiste Dumas a également pointé la hausse des dépenses de fonctionnement. «Ah, qu’il fait bon vivre au Grand Lyon. Qu’il vente, qu’il pleuve, que 10.500 salariés aient perdu leur emploi sur le Rhône, comme cela a été le cas en 2012, ne change rien. Les dépenses de fonctionnement augmentent, provisions comprises en 2013, de 30 millions d’euros. Le Grand Lyon continue à vivre grand pied ! Pas le moindre freinage des dépenses de fonctionnement » a-t-il lancé.

Les manques sur l’éco rénovation pointés par EELV

Pour le groupe de droite, la métropole va représenter un « mur budgétaire », les comptes de la communauté urbaine ayant vocation à doubler avec l’intégration des services du département. « Il est vraisemblable que les difficultés économiques mettront un terme pour les projets d’infrastructures dont notre agglomération a besoin. Ce budget 2013 marque donc la fin d’une époque, celle où le Grand Lyon avait des moyens considérables et des marges de manœuvres réelles pour mener des grands projets structurants » a-t-il conclu.

Les voix dissonantes se sont aussi expriment aussi à gauche, où des manques en matière de rénovation thermiques ont été pointés par le groupe Europe Ecologie Les Verts. « Au Grand Lyon, notre année de la transition énergétique aurait pu démarrer en 2012 avec l’adoption en février d’un plan climat ambitieux. En pratique, nous n’avons même pas dépensés les 3 millions prévus pour l’éco rénovation de Sainte Blandine, de Vénissieux, des opérations sur la réalisation thermique et acoustique ou pour des expérimentations ciblées » a regretté l’écologiste Béatrice Vessiller.

« Nous rêvions que 2013 soit enfin l’année du déclenchement d’une politique forte de l’éco rénovation. Que Nenni : le budget 2013 ne dit rien si ce n’est 100.000 euros sur les 40 millions d’euros sur lesquels vous vous étiez engagés d’ici la fin du mandat pour soutenir la rénovation des 12.000 logements privés et des 4000 logements sociaux avec au moins 1000 logements par an d’ici 2014» a-t-elle expliqué au cours de l'assemblée, en indiquant au final que le groupe EELV voterait le budget. En réponse, Gérard Collomb a indiqué que 2500 logements allaient être rénovés via les offices et que, concernant les copropriétés, le Grand Lyon était dans l’attente des décrets d'application demandés au ministère du logement.

» Urbanisme, logement social: les grands chiffres du budget 2013
» EELV pointe des retards dans l'éco-rénovation 






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Large soutien des élus suite aux menaces à l’encontre de Jérémie Bréaud

Le maire de Bron, menacé de mort, a reçu des soutiens tant de la part des élus de droite que des élus de l’opposition.


La SPL Lyon Confluence récompensée au SIATI

La SPL a reçu le trophée d’or de la transformation urbaine la plus innovante dans la catégorie « Aménageurs ».


Le SYTRAL deviendra un EPL au premier janvier 2022

Le syndicat mixte a annoncé amorcer son évolution en établissement public local, du fait de l’application prochaine de la loi d’orientation des mobilités.


Grégory Doucet nommé président du conseil de surveillance des HCL

Le maire de Lyon a été élu ce lundi à l’unanimité des suffrages exprimés président du conseil de surveillance des Hospices Civils de Lyon.


Grégory Doucet, co-président de la commission «santé» de France Urbaine

Suite à l’élection du bureau et de Johanna Rolland à la présidence de l’association, les premières nominations aux co-présidences de commissions ont été dévoilées ce lundi. Gaël Perdriau reste coprésident de la commission « Sécurité ».


350 millions d’euros pour développer des programmes de logements denses

C’est l’un des éléments du plan de relance économique de 100 milliards d’euros dévoilé à la rentrée par le gouvernement: l’accompagnement des collectivités pour développer des logements.


Lyon, Saint-Étienne et Grenoble entrent en couvre-feu

Un couvre-feu est mis en place dans les trois métropoles de 21h00 à 06h00 pour une durée minimale de 4 semaines. Le télétravail est de nouveau promu.


Le 2ème trimestre a vu un recul du nombre d’ouvriers du BTP inférieur à celui de l’activité

La crise sanitaire liée à la Covid-19 a eu un lourd impact sur toutes les activités du secteur de la construction au 2ème trimestre, a indiqué le service des données et études statistiques (SDES).


Doucet et Bernard signataires d’une lettre ouverte pour la baisse des émissions

Coordonnée par C40 Cities et Eurocities, une lettre ouverte a été adressée par 58 maires de toute l’Europe à la présidente du Conseil de l’Union européenne et au président du Conseil européen pour rehausser les objectifs de réduction des émissions pour 2030.


Lyon et Francfort célèbrent leurs 60 ans de jumelage

Cela fait tout juste 60 ans, le 15 octobre 1960, que les deux villes signaient une convention de jumelage, scellant ainsi sur notre territoire la réconciliation engagée dans l’après-guerre.


Philippe Pelletier reconduit à la présidence du Plan bâtiment durable

La ministre déléguée au logement, Emmanuelle Wargon, appelle pour sa part « à amplifier l’action ».


Un jury citoyen et des événements pour relancer la Cité de la gastronomie

Bruno Bernard a rencontré ce mardi l’ensemble des membres du fonds de dotation de la Cité de la gastronomie.


La Métropole de Lyon veut le retour d’une régie publique de l’eau


Bruno Bernard, Président de la Métropole de Lyon et Antoine Frérot, Directeur Général de Véolia se sont rencontrés ce lundi afin d’échanger sur l’actuelle exploitation du réseau d’eau potable.


Report des finales nationales des Worldskills

Les finales nationales de Lyon, qui avaient été reportées en décembre 2020, se dérouleront finalement en 2021, suite au passage de la Métropole de Lyon en zone d’alerte maximale. WorldSkills France a de fait dû revoir son calendrier.


Mably : Valoris installe Lidl dans un local de 1.490 m²

La société Lidl va louer un local commercial dans cette commune de l’agglomération de Roanne. Cette annonce intervient quelques jours après l’annonce de la vente à investisseur de 1.239 m² de locaux mixtes à Chaponost.