Pour la FNAIM, la distribution des aides au logement n’est pas optimale

Suite à la publication du rapport de la Fondation Abbé Pierre, la FNAIM a indiqué souhaiter une révision des plafonds de ressources pris en compte pour l’attribution de logements sociaux.

3,6 millions de personnes mal logées. Le dernier rapport de la fondation Abbé Pierre a une fois de plus dressé un tableau noir du mal logement et de personnes en situation de précarité énergétique. Pour la FNAIM, si il est nécessaire de construire plus, d’améliorer les conditions d’accès au logement et la mobilité résidentielle, et d’aider les ménages les plus modestes, il faut parallèlement à cela ouvrir « un vrai débat », selon les termes de Jean-François Buet, le Président de la FNAIM.

Pour lui, il faut notamment revoir les plafonds de ressources pris en compte pour leur attribution est nécessaire, 5 millions de logements sociaux (15,3 % du parc de logements) étant pour l’heure éligibles pour 60% de la population.

La distribution des aides en cause

Aussi juge-t-il que les « 16 milliards d’euros d’aides personnelles ne sont sans doute pas allouées de façon optimale ». « Par exemple, les célibataires au SMIC en zones tendues n’en sont pas bénéficiaires. Le barème de l’APL ne peut plus être révisé sur le seul critère de l’évolution du taux du livret A ».

Sur le front de la rotation toujours très faible dans le parc social (deux fois plus faible que dans le parc privé, 8.8%), il faut, selon l’organisation, « mettre un terme aux rentes de situation », le paiement d’un surloyer ne permettant pas à lui seul d’augmenter ce taux.

Bail solidaire

« Une réflexion s’impose. La vocation sociale du parc locatif privé ancien doit être mise en perspective, à un moment où la vacance locative augmente. Pas seulement en raison d’une rétention des bailleurs, mais surtout parce que dans les zones détendues des logements disponibles ne trouvent pas preneur ».

La FNAIM a donc de nouveau proposé la création d’un « Bail Solidaire » permettant aux locataires modestes d’accéder à des logements offerts par des bailleurs qui s’engageraient à pratiquer des loyers modérés. « Cet engagement social d’intérêt général du bailleur ne saurait se passer d’un allègement de sa fiscalité, ni d’un panel de garanties efficaces, adapté aux différents publics locataires ».






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


La Fondation Abbé Pierre soutient des collectifs citoyens

nullA l’occasion de son éclairage régional 2021, l’agence Auvergne Rhône-Alpes de la Fondation Abbé Pierre a souhaité rendre visible l’action locale de collectifs citoyens qui apportent des solutions concrètes en matière de logement.


Est Métropole Habitat distribue des paniers repas aux étudiants

Cette opération a lieu ce samedi auprès des étudiants de 16 résidences étudiantes de Villeurbanne, Vaulx-en-Velin et Vénissieux.


La démolition de la barre Monmousseau, acte majeur du NPNRU à Vénissieux

Ce vendredi 2 avril était un jour majeur pour le plateau des Minguettes, à Vénissieux. La barre Monmousseau a en effet été détruite par implosion à Vénissieux. Une opération qui s’inscrit dans le NPNRU 2020/2030.


Action Logement a lancé le 3ème AMI de l’opérateur national de vente

Les deux premiers appels à manifestation d’intérêt, lancés en juillet 2018 et septembre 2019 avaient permis l’acquisition de 3.433 logements répartis en 94 biens.


Pour la relance de la production, CDC Habitat lance un appel à projet

CDC Habitat a indiqué mercredi lancer un appel à projets pour la relance de la production de logements sur la période 2021-2022.


Les conventions d’utilité sociale des 3 OPH métropolitains ont été signées

La signature a eu lieu mercredi au Grand Lyon entre la secrétaire générale de la préfecture du Rhône et le vice-président de la Métropole de Lyon.


La Ville de Lyon a présenté sa PPI 2021-2026

nullLe projet de programmation pluriannuelle des investissements 2021-2026 a été présenté ce jeudi devant le conseil municipal. Il comprend notamment des élements en matière de logement.


Un accord de relance de 216 M€ signé entre l’État et la Métropole

L’État et la Métropole de Lyon ont identifié des mesures qu’ils se donnent pour objectif de cofinancer ensemble en 2021 et 2022.


Action Logement lance un appel à projets pour le financement d’OFS

Pour financer des organismes de foncier solidaire, le groupe paritaire a décidé de lancer un appel à projet.


Protocole pour atteindre l’objectif de production de logements sociaux

Pour relever le défi de produire 250.000 logements sociaux en deux ans, Emmanuelle Wargon, le mouvement HLM, la Banque des territoires et Action Logement ont signé un protocole d’engagements.


La programmation d’Alliade Habitat a été impactée par la Covid en 2020

La direction de la filiale d’Action Logement a, en début de mois, dressé un bilan de son activité l’année dernière.


«Le navire Opac est robuste. Il tient bien la mer »

nullXavier Inglebert est le nouveau directeur général de l’Opac du Rhône. SAC avec Loire Habitat, diversification des sources de financement, nouvelle convention d’utilité sociale avec l’Etat: nous évoquons avec lui les enjeux de l’office public de l’habitat du département du Rhône.


Réforme de la loi SRU : le Sénat lance une consultation des maires

Cette consultation se tiendra sur son site internet.


L’Opac du Rhône devient organisme de foncier solidaire

nullL’office veut par ce biais devenir un acteur incontournable de l’accession sociale à la propriété.


«La VEFA et la maîtrise d’ouvrage directe sont très complémentaires»

Nicolas Bouzou, directeur du cabinet d’études économiques et de conseil Asterès, commente une étude que sa structure a réalisée pour Alila : « La Vefa et le logement social : plus de mixité et plus d’efficacité économique ».