Crédit immobilier: la durée des prêts passe sous les 200 mois

Les taux de crédit immobiliers ont atteint 3.16% en janvier, selon le dernier Observatoire Crédit Logement.

Les taux de crédit immobilier ont continué leur baisse en janvier, selon le dernier Observatoire CSA Crédit Logement. Ces derniers ont en effet reculé à 3.16%, contre 3.23% le mois précédent. La baisse s’établit ainsi à 79 points de base depuis mars 2012. « Les taux sont maintenant inférieurs à leur point bas de novembre 2010 qui était de 3.25% » indique Crédit Logement, qui note en outre une contraction sous les 200 mois de la durée des prêts s’est établie à 199 mois.

Un fait qui s’explique par l’ajustement observé sur le marché du neuf après les anticipations de la demande constatées au 4ème trimestre 2012 (en réaction aux annonces pour 2013 : fin du dispositif « Scellier », mise en place généralisée de la RT2012, recentrage du PTZ+).

Hausse de l'apport

« L’année 2013 ne commence pas très bien et dans un contexte économique morose, le contrecoup d’anticipation de la fin d’année 2012 est sensible. Ainsi au mois de janvier 2013, est en recul de 21.5% par rapport à décembre 2012 et le total des prêts accordés est en recul de 27.2% en rythme annuel » a indiqué Crédit Logement.

Les prêts sur ce seul segment reculent ainsi en janvier à 214 mois pour les accédants, contre 243 un mois plus tôt. Une baisse de la durée des prêts est également observée sur le marché de l’ancien, même si elle est, sur ce marché, nettement moins sensible. La durée recule aussi, comme cela s’observe souvent en début d’année, avec 212 mois en janvier 2013 contre 218 mois en décembre 2012. Le coût relatif des opérations par emprunt, elles, s’établissent à 3.84 années de revenus en janvier 2013, soit le même niveau qu’en janvier 2012.

Autre observation : l’apport personnel poursuit sa progression, en hausse de 7.6% sur un an depuis le début de l’année 2013, contre une progression de 4.1% en 2012 et 9.82% en 2011. « En dépit de la transformation rapide des clientèles qui s’accompagne d’un recours moins intense au financement par endettement, l’indicateur de solvabilité de la demande n’arrive pas à se relever.(…) Pour autant le niveau actuel de l’indicateur de solvabilité illustre la faiblesse de la demande et l’atonie des marchés immobiliers. » indique Crédit Logement.

 






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Bonjour

je cherche à faire mon premier achat immobilier à Lyon et investir dans l’immobilier locatif. En effet, étant donné que c’est mon premier achat, je me suis tout de même renseigner sur le crédit immobilier sur le site du gouvernement http://gouv.tv/10 étant donné que j’ai peu d’apport personnel. Pensez-vous que c’est le moment d’investir? On ne trouvera peut être plus des taux aussi bas…
Ayant un crédit auto, pensez-vous que l’on peut cumuler les deux?
Cordialement

Signaler un abus

Je pense que les prix sont au plus hauts alors moi je n’investirait pas, après chacun fait ce qu’il veut, et la période où on prêtait sans apport est terminée.

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Crédit immobilier : quel peut être l’impact d’une hausse des taux?

null
EDITO – La baisse des taux avait constitué un élément positif en matière de pouvoir d’achat immobilier. Mais le phénomène semble être arrivé à son terme.


Crédit immobilier: un taux moyen de 2.01 % en mai

Les taux ont encore reculé en mai, selon Crédit Logement, l’organisme de caution de prêt immobilier.


Des prémices de hausse des taux ?

Selon plusieurs courtiers en crédit immobilier, une banque aurait remonté ses taux. Un signal qui pourrait appeler d’autres hausses, selon l’un d’entre eux.


Des taux de crédit immobilier en légère baisse selon Meilleurtaux.com

Selon l’intermédiaire, la capacité d’emprunt des ménages a nettement progressé sur un an.


Crédit immobilier : un taux moyen de 2.19% au premier trimestre

Crédit Logement a divulgué aujourd’hui ses statistiques du premier trimestre 2015.


Crédit immobilier : stabilisation des taux en mai

(SDH/LPI)
Les taux se stabilisent, selon le courtier en crédit immobilier Emprunt Direct.


Crédit immobilier : les taux en repli modéré à Lyon et en Rhône-Alpes

Les taux de crédit immobilier ont baissé de manière moins affirmée qu’au cours des mois précédents, selon le courtier en crédit immobilier Direct Prêt.


Crédit immobilier: les taux toujours à la baisse en Auvergne Rhône-Alpes

Selon les derniers baromètres communiqués par Empruntis et Meilleurtaux.com, les taux ont encore reculé à Lyon et en région Auvergne Rhône-Alpes.


Moindre croissance des crédits à l’habitat

Selon l’enquête mensuelle de la Banque de France sur les crédits aux particuliers, le taux de croissance annuel des crédits aux particuliers a diminué en février.


Crédit immobilier: les taux atteignent un plus bas en mars

Les taux de crédit immobilier ont, selon Crédit Logement, atteint un nouveau plus bas en mars.


Plus faible baisse des taux de crédit immobilier en avril

Selon le courtier en crédit immobilier Emprunt Direct, les taux de crédit immobilier ont peu reculé en avril.


« Nous sommes sur une dynamique de reprise »

Philippe Taboret est le directeur associé de Cafpi. Il évoque de récents signes positifs en termes de production de crédit.


Crédit Immobilier : « il n’y a aucune raison que les taux repartent à la hausse »

null
Maël Bernier est directrice de la communication et porte-parole de Meilleurtaux.com.


Lyon : le pouvoir d’achat immobilier reste stable

Avec une mensualité de 1000 euros par mois pendant 20 ans, un emprunteur lyonnais peut acheter 54 m², selon le dernier baromètre Meilleurtaux.com.


Crédit Foncier analyse le marché immobilier lyonnais

null
Dans le cadre de son tour de France des marchés immobiliers, le Crédit foncier faisait vendredi un point sur le marché immobilier lyonnais.
»
«A Lyon, le pouvoir d’achat a baissé de 22 % entre 1998 et 2010»
» Lyon, « la deuxième métropole en profondeur de marché »