Les prix à la mise en vente toujours en baisse

Les prix à la mise en vente ont augmenté en février par rapport à janvier, selon le dernier baromètre Seloger.com.

Les prix à la mise en vente ont de nouveau légèrement augmenté en février, selon le dernier baromètre publié par Seloger.com. D’un mois sur l’autre les prix dans Lyon intra-muros ont en effet augmenté de 2947 à 2956 euros le mètre carré. Les prix sont ainsi quasiment stables, en légère augmentation de 0.2% sur trois mois.

Toutefois, au sein des différents arrondissements, certains ont plus reculé que d’autres. C’est ainsi le cas sur le sixième arrondissement, où les prix ont reculé de 1.5% sur trois mois, à 4446 euros le mètre carré. Ils ont en outre reculé de près de 50 euros en moyenne en un mois sur cet arrondissement (à 4497 euros en janvier).

Le neuvième en forte hausse

Sur le deuxième arrondissement, les prix ont également reculé de manière marquée, avec un repli de 0.9% sur trois mois à 4544 euros le mètre carré (ils s’établissaient à 4566 euros le mètre carré en janvier). D’autres arrondissements, tel le 1er (-0.2%), le 3ème (-0.3%), le 7ème (-0.2%), sont en légère baisse.

D’autres secteurs s’en tirent mieux, comme les quatrième ou neuvième arrondissements, où les prix ont respectivement augmenté de 0.2% et 2.9% sur trois mois, à 3828 euros et 3053 euros du mètre carré. C’est d’ailleurs dans le neuvième arrondissement que les prix sont en plus forte hausse sur un an (+7.7%).






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

C’est dans les quartiers les plus chers, les 2ème et 6ème que les prix vont le plus baisser et ce pour deux raisons majeures : d’abord, dans ces arrondissements ce sont surtout des biens exceptionnels qui se sont vendus, ce qui a faussé les moyennes de prix et aussi parce qu’il y a très peu d’appartements avec terrasse, la demande actuelle. Les quartiers qui vont profiter de cette nouvelle donne sont les 3ème,8ème et 9ème.Quoiqu’il en soit, les prix Lyonnais devraient très vite passer sous la barre de 3000 euros/M2.

Signaler un abus

Encore une fois, les prix de mise en vente ne veulent rien dire… Cela prouve juste que les vendeurs sont a côté de la plaque… Entre le prix de mise en vente et le prix de vente, le fossé est énorme !

Signaler un abus

Quand la mairie de Lyon va t’elle se décider à mettre sur le marché ses centaines d’appartements de fonction vacants ????

Signaler un abus

La grande braderie est en marche.

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Des hausses de prix de l’immobilier sensibles à Lyon et Valence

Selon le dernier baromètre mensuel des prix LPI-Seloger, les hausses de prix approchent de 10 % à Saint-Etienne, Lyon, Clermont-Ferrand, Villeurbanne et Chambéry. La hausse atteint 15% dans la préfecture de la Drôme.


Dans 5 arrondissements sur 9 à Lyon, la hausse de prix de l’immobilier dépasse 10%

C’est ce que révèle le dernier baromètre LPI-Seloger, publié il y a quelques jours.


Les prix des logements anciens accélèrent en France et à Lyon

null
Les indices Notaires-INSEE ont été publiés ce vendredi par l’institut national de la statistique.


Nette hausse des prix des appartements à Lyon

nullLa Chambre des notaires du Rhône a fait part jeudi des grands chiffres de l’année 2020 en matière de prix de l’immobilier dans le département et la Métropole de Lyon. Bien des arrondissements et quartiers de Lyon, ainsi des communes de la Métropole ont connu des hausses à deux chiffres.


Les prix de l’immobilier en nette hausse à Lyon malgré la baisse des volumes

La Chambre des notaires du Rhône présentait jeudi les grands chiffres de l’année 2020 en matière d’immobilier dans le département et la Métropole de Lyon. Avec la crise sanitaire, l’année a été marquée sur le front de la transaction par une accélération de la digitalisation.
» Les prix des maisons s’envolent autour de Lyon
» Nette hausse des prix des appartements à Lyon


Les prix des maisons s’envolent autour de Lyon

La Chambre des notaires du Rhône a présenté les chiffres 2020 en matière d’évolution des prix des appartements et des maisons dans le département et la Métropole de Lyon.


Hausse des prix de l’immobilier dans les départements de Rhône-Alpes

Les notaires de Rhône-Alpes ont fait état de leur note de conjoncture trimestrielle.


Immobilier: des prix en hausse à Lyon dans 8 arrondissements sur 9

Le dernier baromètre LPI-Seloger a fait part d’une accélération de la hausse des prix dans l’ancien.


A Lyon, des hausses de prix de 11,3% en 2020, selon LPI-Seloger

Selon le baromètre, le m² dans la capitale des Gaules atteint 5.707€ le m² en moyenne dans l’immobilier ancien, et flirte avec les 7.000€ le m² dans certains arrondissements.


Petite baisse des prix à Lyon, selon Meilleurs Agents

nullMeilleurs Agents a fait part de son baromètre national mensuel.


Immobilier : vers une nouvelle baisse des ventes en 2021

C’est ce que prévoit la FNAIM, qui organisait ce mardi à Paris sa traditionnelle conférence de presse de début d’année.


Century 21 évoque un marché de l’immobilier «miraculé» en 2020

Le réseau d’agences immobilières franchisées a fait part ce lundi de son traditionnel bilan de l’année immobilière.


Les prix de l’immobilier en hausse de 2% selon Orpi, malgré la crise sanitaire


Sur un an, les prix ont augmenté en France, malgré les périodes de confinement, a indiqué ce lundi le réseau immobilier.


Lyon, ville où les prix ont le plus augmenté avec Rennes et Nantes en 2020

null
Les notaires de France présentaient ce jeudi leur premier bilan de l’année sur le marché immobilier. Les prix restent en hausse dans toutes les villes de France, et notamment en Auvergne-Rhône-Alpes.


Le marché immobilier lyonnais freiné par la crise et les refus de prêt


La FNAIM du Rhône a évoqué, à l’occasion d’une conférence de presse, l’activité du marché immobilier dans la Métropole de Lyon. Si il reste solide, le marché est affecté par la crise sanitaire, les conséquences du confinement et les difficultés de financement.