Pour Cafpi, les taux de crédit immobilier ont fini de baisser

Selon le courtier en crédit immobilier, les taux de crédit immobilier, qui ont reculé tout au long de l’année 2012, ont atteint un plancher.

Les taux ne baisseront plus. C’est en substance ce qu’affirme le courtier en crédit immobilier Cafpi, qui publiait vendredi son baromètre des taux sur l’ensemble des régions françaises. Si les ont encore baissé, et « continuent d’être à des niveaux historiquement bas », l’intermédiaire pense en effet qu’ils ont atteint un plancher.

« Les banques qui n’avaient pas bougé leurs taux le mois dernier se sont alignées sur celles qui l’avaient fait ces deux derniers mois » note ainsi Cafpi, qui fait état d’un taux moyen de 2,80 % sur 15 ans, de 3,10 % sur 20 ans et de 3,35 % sur 25 ans.

Selon lui, à partir de mars, les taux devraient stagner sur leur niveau actuel, et ce d’autant plus que les taux de l’OAT, qui influence les politiques tarifaires des banques sont désormais en stagnation, voire en légère augmentation. « Le prochain mouvement ne peut être que haussier. Si la conjoncture actuelle n’appelle pas de mouvement immédiat, il peut intervenir à tout moment », déclare Philippe Taboret, le directeur général adjoint de Cafpi.

Selon lui, cette fin de mouvement a été assimilée par les acquéreurs, qui ont retrouvé le chemin des agences de courtage en janvier. Il en appelle également au gouvernement pour mettre en place « un dispositif d’aide dans l’ancien qui soit adapté aux primo accédants ».






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Remontée des taux, décision de la mairie de mettre sur le marché ses logements vacants, la baisse des prix devrait s’accentuer et enfin permettre aux primo-accédants de se loger.

Signaler un abus

Je vois que certains n’ont toujours pas compris que les « aides » ne servent que les intérêts des professionnels et pénalisent tous les Français par les impôts et la hausse des prix que cela génère.Que la surévaluation tarifaire cesse et tout rentrera dans l’ordre. Que la mairie de Lyon accepte de mettre rapidement en vente tous ses logements de fonction vides (voir l’article de Lyon Capitale d’octobre 2012)et tout ira bien. Il est temps que certains comprennent que leur « patrimoine immobilier » est un patrimoine fictif avec des hauts et des bas, comme le « patrimoine boursier ».

Signaler un abus

Remontée des taux = baisse des prix ! Excellente nouvelle ! Cela va accélérer l’éclatement de la bulle… Acheteurs (s’il en reste) : ATTENDEZ !!!

Signaler un abus

A Lyon les baisses de prix ont été masquées par les achats de biens rares et haut de gamme. En fait la baisse est plus significative et devrait cette année égaler celle de 2008/2009
La hausse prévisible des taux devrait accélérer la remise à un niveau acceptable des prix.

Signaler un abus

C’est vrai qu’acheter maintenant est très risqué, à moins de rester dans son appartement au moins vingt ans. En effet, avec des prix surévalués d’au moins 30%, et les perspectives que nous avons l’acheteur avisé et soucieux de son patrimoine préférera attendre. Les résidences secondaires ont déjà cédé jusqu’à 40% et la descente aux enfers n’est pas terminée. Le sort des résidences principales n’est pas à envier non plus car ces dernières vont plonger au prochain signal.Notre conseil : patience !!!

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Crédit immobilier : les taux ont baissé en août

Le taux des crédits à l’habitat s’est élevé à 1,24 % en moyenne en août contre 1.25% en juillet, selon CSA/Crédit Logement. Le taux moyen a reculé de 4 points depuis juin.


Des taux stables en août mais une baisse du taux d’accord de crédits


Les intermédiaires en crédit Cafpi et Emprunt Direct s’attendent tous deux à une baisse de la production de crédit. Le taux d’accord est, par ailleurs, en repli.


Une baisse des taux de crédit immobilier en juillet

CSA/Crédit Logement a publié ce mardi son dernier observatoire.


Un plus bas depuis 2 ans pour la production de crédit à l’habitat


La Banque de France a fait part ce lundi de sa traditionnelle étude mensuelle sur les crédits aux particuliers.


Nette reprise des flux de crédit à l’habitat en mai

La Banque de France a fait état ce lundi de son étude sur les crédits aux particuliers en mai.


Repli des taux de crédit immobilier en Auvergne-Rhône-Alpes

Emprunt Direct a fait part de son baromètre régional mensuel.


Crédit immobilier : les taux montent, la production chute

Crédit Logement / CSA a publié ce mercredi son observatoire pour le mois de mai. Si les taux sont ressortis en hausse en mai, ils repartent à la baisse en juin selon Emprunt Direct.


Immobilier : le mur du financement ?


Si la reprise des transactions tend à se concrétiser depuis le déconfinement, le financement des dossiers immobiliers s’avère de plus en plus compliqué depuis selon les intermédiaires en crédit.


Crédit à l’habitat: un impact des recommandations du HSCF au 1er trimestre

Si les taux restent stables sur un trimestre, les conditions d’accès au crédit évoluent.


Le marché du crédit immobilier bousculé par le Covid-19

Dans un contexte de chute des ventes, les intermédiaires en crédit immobilier ont fait part, pour ce mois d’avril, de barèmes clairement orientés à la hausse.


L’APIC plaide pour une marge plus forte entre le taux d’usure et celui proposé par les banques

Selon l’association des intermédiaires en crédit, la baisse du taux d’usure joue en défaveur des profils les plus fragiles.


Le marché du crédit immobilier à l’arrêt à Lyon et en Auvergne-Rhône-Alpes

Emprunt Direct décrit un marché immobilier paralysé depuis le confinement, ce qui a un impact sur le marché du crédit à l’habitat.


Césure


EDITORIAL
– Avec le Coronavirus, le marché immobilier est, à l’image de toute l’économie, à l’arrêt. L’année 2020 marque une rupture, tant du point de vue politique que du point de vue du coût du risque. Ce dernier a été réintégré de manière abrupte sur les marchés de taux.


Les recommandations du HCSF impactent déjà le marché immobilier


La FNAIM a publié ce mercredi son baromètre de la perception du marché par ses agents immobiliers et sa dernière note de conjoncture du marché immobilier.


Crédit immobilier : la sélectivité s’accroit


Malgré des taux qui restent bas, l’impact des recommandations du HCSF a un impact sur le marché du crédit à l’habitat, comme en attestent les chiffres de CSA/Crédit Logement et de la Banque de France. Ceci alors même que le Covid-19 pourrait avoir des conséquences sur la conjoncture.