Ilot A3 de Confluence: les visuels dévoilés

Le président du Grand Lyon a présenté aujourd'hui en présence du président d'Icade le projet de l'ilot A3 de Confluence remporté il y a quelques semaines par le promoteur.

C'était l'autre évènement du MIPIM après le Cluster d'Hotel. Gérard Collomb, Sénateur-Maire de Lyon et Président du Grand Lyon et Serge Grzybowski, Président directeur général d'Icade ont levé le voile sur l'organisation urbaine du premier îlot de la phase 2 de Lyon Confluence remporté à la mi février dernier par le promoteur.

"Conçu par les architectes Herzog & de Meuron et le paysagiste Michel Desvigne, sa composition urbaine joue la simplicité des formes et la diversité des typologies ; A3 conjugue en effet des maisons de ville (R+2) et un immeuble de belle hauteur (R+16). Il porte les valeurs du projet urbain : ville marchable, mixité, biodiversité et lutte contre le réchauffement climatique" précise le communiqué, qui indique qu'il devrait compter 225 logements sur 15600 m2. Des architectes tiers partiperont également au projet.

"Le projet s'inscrit sur un tènement de 8 325 m² situé dans le 2e arrondissement de Lyon, dans le quartier de Lyon Confluence qui fait l'objet d'un projet urbain majeur sur 150 ha. Le programme prévoit la construction d'un programme immobilier mixte de 27 300 m², soit 8 bâtiments réunissant logements, bureaux, commerces et services. Deux immeubles de bureaux sont programmés pour un total de 10 000 m²" note également le communiqué commun d'Icade et du Grand Lyon.

225 logements

Les bâtiments 2, 3 et 7  accueilleront 25% de logements sociaux conformément au cahier des charges (91 logements du T1 au T5). Environ 140 logements en accession libre (T1 au T5) se déploieront dans l'immeuble de belle hauteur de 16 niveaux (conçu par Herzog & de Meuron) et dans le bâtiment 8. Icade développera aussi son concept du bi-home : une seule unité de vie qui comporte deux logements, et permet de prendre en compte les évolutions de situation de vie (colocation, séniors, étudiants, personnes handicapés, télé travail ,etc.). Le bâtiment 4 sera composé de 6 duplex à prix abordables et pensés comme des maisons de ville avec chacune une espace extérieur.

6600m² de bureaux seront présents au total sur les 6 batiments soit  450 à 500 postes de travail, destinés à un seul et même investisseur. Le bâtiment 1, de 2720 m², sera cédé à des acquéreurs utilisateurs de petites et moyennes surfaces.ilot-a3






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

j’aime assez le côté art déco du R+16…au vu de ce qui etait préconisé pour la phase 2, j’avais peur que ce soit fade….

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


«Suivant les époques, on a associé la ville au végétal ou on l’a dissociée»


Frédéric Ségur est responsable ingénierie et prospective du patrimoine végétal de la Métropole de Lyon. Nous évoquons avec lui l’exposition « La ville-forêt. Vers une nouvelle culture urbaine », présentée au CAUE


Steel, un nouveau pôle commercial, a ouvert à Saint-Étienne


Le NPNRU Minguettes-Clochettes, ligne forte du mandat à Vénissieux

Michèle Picard, maire de Vénissieux et vice-présidente de la Métropole de Lyon, organisait vendredi dernier sa conférence de presse.


L’Europe retient l’offre d’un consortium piloté la SPL Lyon Confluence

La Commission Européenne a retenu l’offre du consortium Scale, coordonné par la SPL. Il s’agit du plus gros réseau de villes européennes engagées dans la lutte contre le réchauffement climatique.


Hélène Geoffroy, nouvelle présidente de la SERL


Le conseil d’administration du groupe SERL s’est réuni ce lundi. Les administrateurs, dont certains sont des nouveaux administrateurs représentant la Métropole de Lyon, ont élu la nouvelle présidente de la structure.


Projet de salle Aréna à Décines-Charpieu : la concertation continue

Des sessions de visites de terrain sont organisées ce samedi 12 septembre.


Décès de Pascal Garrido, ancien président d’Epures

L’ancien maire de la Talaudière et ancien président de l’agence d’urbanisme stéphanoise est décédé, à l’âge de 76 ans.


«Le projet Foch Sully est vertueux»

Philippe Madelrieux est le vice-président de la FNAIM de la Loire. Nous évoquons avec lui le programme Action Coeur de Ville développé sur Roanne, le projet Foch Sully, ainsi que le dispositif Denormandie.


Le maire de Lyon acte le maintien d’une parcelle végétalisée dans le 1er arrondissement

Un projet immobilier, qui avait été contesté par l’ancienne maire d’arrondissement au 33 rue du Bon Pasteur, ne se fera finalement pas.


«La crise ne remet pas en cause l’idée de développer le tram, les télécabines et les bus»

Béatrice Vessiller est la nouvelle vice-présidente de la Métropole de Lyon en charge de l’urbanisme et du cadre de vie. Nous évoquons avec elle les transports, le renouvellement urbain, et les changements à venir dans le quartier de la Part-Dieu.


«La Saulaie peut être la 1ère étape de la reconquête des berges du Rhône»

Béatrice Vessiller est vice-présidente de la Métropole de Lyon en charge de l’urbanisme et du cadre de vie. Nous évoquons avec elle les projets urbains de La Saulaie et du Vallon des hôpitaux.


«À Grandclément, un quartier avec des îlots sans voiture»

Béatrice Vessiller est la nouvelle vice-présidente de la Métropole de Lyon en charge de l’urbanisme et du cadre de vie. Nous évoquons avec elle les projets urbains Grandclément et Gratte-Ciel.


Les EPF formulent 12 propositions pour la relance

Les établissements publics fonciers ont fait part en fin de semaine dernière de leurs propositions pour accélérer la sortie de crise et construire les modèles d’aménagement de demain.


Jacqueline Osty, Grand Prix de l’urbanisme 2020

La paysagiste avait à deux reprises été lauréate du Grand prix national du paysage. Elle est l’auteur de nombreux parcs qui sont l’occasion de penser la relation entre ville et territoire.


Bruno Bernard annonce ses 10 premiers chantiers pour l’été

null
Les premiers chantiers vont notamment porter sur l’encadrement des loyers, la poursuite des aménagements d’urbanisme tactique, mais aussi l’optimisation des procédures d’urbanisme.