Loyers : l’accalmie manifeste

EDITORIAL - Cela faisait plusieurs mois que l’indice des loyers augmentait moins vite que l’inflation. Désormais, les loyers baissent même dans 30% des grandes villes. Mais l’encadrement des loyers n’y est pour rien.

Les loyers sont en baisse ! Dans 30% des villes de plus de 100.000 habitants, les propriétaires sont désormais contraints de revoir leurs prétentions.  Mais attention, le phénomène ne doit pas être analysé comme une conséquence directe de la mesure d’encadrement des loyers prise l’été dernier.

Car l’encadrement des loyers dans une quarantaine d’agglomérations n’est dans les faits pas appliqué, aucune pression haussière n’étant pour l’heure constatée sur le front des prix dans nombre de villes où la mobilité résidentielle est moins forte qu’auparavant.

C’est là tout le paradoxe d’une mesure prise à rebours : depuis le retournement de 2007 à 2013, les loyers n’ont, selon Clameur, augmenté que de 1.5%, soit un niveau bien inférieur à l’inflation. Et l’encadrement n’y est ici pour rien : les propriétaires se sont adaptés à un marché moins tendu, marqué par une mobilité résidentielle en baisse. Ils ont de fait baissé leurs loyers.

L’encadrement des loyers est une mesure électoraliste, punitive, qui a été prise au regard de l’évolution des prix intervenue depuis les années 2000. Or c’est oublier que si, de 1998 à 2006, les loyers ont accusé une augmentation structurelle de 4.1%, ils augmentent bien moins depuis. Car deux ruptures ont eu raison de la frénésie haussière des années 2000: la crise de 2007-2008 et l’arrêt des perfusions étatiques de 2011, qui a impacté de manière indirecte le marché locatif.

Le marché locatif est donc avant tout victime de la crise économique, qui contraint les ménages à revoir toute mobilité résidentielle, ce qui se traduit par une atonie sur ce segment, mais aussi sur d’autres, comme celui de la transaction. La mobilité résidentielle du début des années 2000 peut être analysée comme une conséquence de la croissance de l’activité économique de ces années-là. En outre, du fait de conditions d’accès au crédit plus larges, la mobilité dans le segment locatif avait en outre été dopée par une sorte de frénésie de l’accession, qui - on le constate chaque jour un peu plus - a disparu depuis.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Petite exercice intellectuel du jour: a quelle hauteur les deux placements suivant sont garanties en capital, et quelle est leur rendement compte tenue de leur valorisation actuelle
-un appartement de 280 000 euros
– 4 contrats d’assurance vie chez 4 banques differentes, et de 70 000 chancun

A vos crayons, je releve les copies en fin d’apres midi!

Signaler un abus

Tu veux nous faire croire que tu préfère les garanties fictives des compagnies d’assurance à un bien matériel.
Tu n’as pas compris dans quel monde on vit depuis 2007.
À 2500 points sur le CAC, les compagnies d’assurances ne sont plus liquides.
En 2008, il y avait triple À qui ont coulé, y compris des pays … Alors ton assurance vie ….

Signaler un abus

Il existe aussi les comptes à termes.

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Le 82e congrès HLM s’ouvre ce mardi à Lyon

Le congrès organisé par l’Union sociale pour l’habitat se tiendra sur trois jours à Eurexpo. Il accueillera ce mardi le ministre du logement, Olivier Klein.


Encadrement des loyers : Villeurbanne veut sanctionner les contrevenants

nullLe maire de Villeurbanne a demandé des sanctions envers les contrevenants aux règles d’encadrement des loyers mises en place dans la ville.


Immobilier neuf : le marché lyonnais devrait passer sous les 3.000 ventes en 2022

La FPI et le CECIM ont présenté les chiffres de réservations de logements neufs en région lyonnaise. L’occasion de tirer la sonnette d’alarme sur une production trop faible.


Un partenariat renouvelé entre Action Logement et la Métropole

Courant juillet, à quelques semaines du congrès HLM de l’Union sociale pour l’habitat qui se tiendra à Lyon fin septembre, l’organisme paritaire et la Métropole de Lyon organisaient une présentation de leur convention cadre de partenariat.


Les loyers sont désormais bloqués pour les passoires thermiques

Un an après la publication de la loi de lutte contre le dérèglement climatique, les propriétaires ne peuvent plus augmenter les loyers des logements aux DPE classés F ou G.


Lyon dans le top 3 des villes où trouver une colocation est le plus difficile

C’est l’enseignement de l’étude annuelle de LocService.fr. Le loyer moyen d’une chambre en colocation atteint 439€.


Hausse du coût de la vie étudiante, toujours portée par le logement

nullLa FAGE et l’UNEF ont fait part de leurs indicateurs portant sur le coût de la vie étudiante, et notamment le logement.


Des loyers étudiants de 568€ à 674€ à Lyon, selon Fatlooker

L’agence en ligne a réalisé une étude sur les loyers observés en 2022 sur les portails immobiliers. Celle-ci prend pour base un studio de 25 m² loué meublé.


Le plafonnement de l’IRL à 3,5% adopté en 1ère lecture

L’Assemblée nationale a approuvé le plafonnement de la hausse des loyers à 3,5 % pendant un an ainsi qu’une revalorisation de 3,5 % des APL, dans le cadre de l’examen du projet de loi en faveur du pouvoir d’achat. En première lecture, le projet de loi en faveur du pouvoir d’achat était examiné ce jeudi […]


Des organisations opposées au plafonnement de l’ILC

nullL’UNPI, la FEI et le CNCC se disent, dans un communiqué commun, opposées à l’adoption d’une mesure de plafonnement de l’indexation des baux commerciaux.


L’arrêté d’encadrement des loyers suspendu partiellement

Le Tribunal administratif de Paris a rendu sa décision suite à la requête de l’UNPI contre l’encadrement des loyers dans la capitale. Selon l’UNPI, ceci démontre à nouveau l’instabilité juridique du dispositif.


Un marché locatif de plus en plus en tension, selon Bien’ici

Le portail immobilier a récemment publié une étude sur le marché de la location, avec un focus sur la région Auvergne-Rhône-Alpes.


Un « bouclier loyers », fruit du lobbying des propriétaires ?

nullLa hausse des loyers sera limitée à 3,5% pour un an d’ici au 1er juillet. Selon la CLCV, le gouvernement serait davantage à l’écoute du lobby des propriétaires


La garantie Visale a sécurisé 700.000 ménages depuis son lancement

Début juin, Action Logement a accordé son dispositif de cautionnement gratuit, simple et rapide à obtenir.


La proposition d’un gel des loyers fait débat

nullLa CLCV a plaidé pour un gel des loyers. Cette proposition a été fustigée par un certain nombre d’organisations, dont l’UNPI, la FNAIM, l’UNIS et Plurience.