Loyers : l’accalmie manifeste

EDITORIAL - Cela faisait plusieurs mois que l’indice des loyers augmentait moins vite que l’inflation. Désormais, les loyers baissent même dans 30% des grandes villes. Mais l’encadrement des loyers n’y est pour rien.

Les loyers sont en baisse ! Dans 30% des villes de plus de 100.000 habitants, les propriétaires sont désormais contraints de revoir leurs prétentions.  Mais attention, le phénomène ne doit pas être analysé comme une conséquence directe de la mesure d’encadrement des loyers prise l’été dernier.

Car l’encadrement des loyers dans une quarantaine d’agglomérations n’est dans les faits pas appliqué, aucune pression haussière n’étant pour l’heure constatée sur le front des prix dans nombre de villes où la mobilité résidentielle est moins forte qu’auparavant.

C’est là tout le paradoxe d’une mesure prise à rebours : depuis le retournement de 2007 à 2013, les loyers n’ont, selon Clameur, augmenté que de 1.5%, soit un niveau bien inférieur à l’inflation. Et l’encadrement n’y est ici pour rien : les propriétaires se sont adaptés à un marché moins tendu, marqué par une mobilité résidentielle en baisse. Ils ont de fait baissé leurs loyers.

L’encadrement des loyers est une mesure électoraliste, punitive, qui a été prise au regard de l’évolution des prix intervenue depuis les années 2000. Or c’est oublier que si, de 1998 à 2006, les loyers ont accusé une augmentation structurelle de 4.1%, ils augmentent bien moins depuis. Car deux ruptures ont eu raison de la frénésie haussière des années 2000: la crise de 2007-2008 et l’arrêt des perfusions étatiques de 2011, qui a impacté de manière indirecte le marché locatif.

Le marché locatif est donc avant tout victime de la crise économique, qui contraint les ménages à revoir toute mobilité résidentielle, ce qui se traduit par une atonie sur ce segment, mais aussi sur d’autres, comme celui de la transaction. La mobilité résidentielle du début des années 2000 peut être analysée comme une conséquence de la croissance de l’activité économique de ces années-là. En outre, du fait de conditions d’accès au crédit plus larges, la mobilité dans le segment locatif avait en outre été dopée par une sorte de frénésie de l’accession, qui - on le constate chaque jour un peu plus - a disparu depuis.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Petite exercice intellectuel du jour: a quelle hauteur les deux placements suivant sont garanties en capital, et quelle est leur rendement compte tenue de leur valorisation actuelle
-un appartement de 280 000 euros
– 4 contrats d’assurance vie chez 4 banques differentes, et de 70 000 chancun

A vos crayons, je releve les copies en fin d’apres midi!

Signaler un abus

Tu veux nous faire croire que tu préfère les garanties fictives des compagnies d’assurance à un bien matériel.
Tu n’as pas compris dans quel monde on vit depuis 2007.
À 2500 points sur le CAC, les compagnies d’assurances ne sont plus liquides.
En 2008, il y avait triple À qui ont coulé, y compris des pays … Alors ton assurance vie ….

Signaler un abus

Il existe aussi les comptes à termes.

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


48% des propriétaires veulent se couvrir contre les impayés de loyer

C’est le résultat d’une étude de Seloger, qui montre que cette proportion est encore plus importante en région parisienne.


Première réunion pour l’observatoire des impayés de loyers et de charges

Celui-ci s’est réuni pour la première fois ce lundi.


«Il ne se passe plus rien, on a posé les stylos»

Nicolas Bouscasse est le président de la Chambre du Rhône de la FNAIM. Il évoque avec Lyon Pôle Immo l’impact du second confinement sur le marché immobilier, en l’absence de possibilité de visites.


Des mesures pour prévenir le risque de loyer impayé

Le ministère en charge du logement a dévoilé vendredi des mesures visant à prévenir le risque de loyers impayés en cette période de crise sanitaire.


Aide au logement prolongée pour les saisonniers agricoles


C’est ce qu’ont indiqué dans un communiqué commun le ministère de l’Agriculture et Action Logement.


Orpi s’insurge contre la perspective d’un encadrement des loyers


Opac du Rhône : Xavier Inglebert succède à Michel Micoulaz


Suite au départ à la retraite de Michel Micoulaz, celui qui avait été préfet délégué à l’égalité des chances dans le département du Rhône devient le nouveau directeur général de l’office public de l’habitat.


Les loyers pourront augmenter de 0,46%


L’indice de référence des loyers, qui régit la révision des loyers en cours de bail, progresse légèrement, mais dans des proportions bien moindres qu’en 2019.


L’UNIS souhaite un observatoire des charges de copropriété

Relations partenariales avec les professionnels et les élus, encadrement des loyers, éco-rénovation : les sujets sont nombreux dans les prochains mois pour l’UNIS Lyon-Rhône.


«L’encadrement des loyers ne réglera pas le problème du manque de logements»


Patrick Lozano est le président de l’UNIS-Lyon-Rhône. Nous évoquons, avec celui qui a récemment été réélu pour trois ans à la tête de l’Union locale, la question de l’encadrement des loyers à Lyon et Villeurbanne.


Patrick Lozano réélu président de l’UNIS

Celui qui était déjà président de l’Union des syndicats de l’immobilier Lyon-Rhône a été renouvelé pour un mandat de 3 ans.


L’encadrement des loyers au centre d’intenses débats à la Métropole

Le conseil de la métropole de ce lundi a mis en lumière d’importantes divisions en matière de vision sur le logement entre les différents groupes politiques.


L’encadrement des loyers voté pour Lyon et Villeurbanne


La Métropole de Lyon a voté ce lundi le dépôt d’une candidature pour l’expérimentation de l’encadrement des loyers dans ces deux villes.


Un barème qui sera défini par arrêté préfectoral

La demande d’encadrement des loyers qui devrait être votée ce lundi vise notamment à réguler les loyers des petites surfaces. Après validation par le ministère, le barème serait ensuite défini par le préfet.


La Métropole de Lyon va s’engager sur l’encadrement des loyers


Lors de son conseil métropolitain ce lundi, la Métropole de Lyon devrait voter une demande d’expérimentation du dispositif d’encadrement des loyers.