CODERST du Rhône : Déclarations d’insalubrité pour des logements

Chaque année dans le Rhône une trentaine de logements sont déclarés irrémédiablement insalubres. Le CODERST placé sous l'autorité du préfet, décide de soustraire ces locaux à l'usage d'habitation au terme d'une procédure engagée par des locataires ou occupants.

La réglementation concernant les logements insalubres repose sur un cadre national qui peut être adapté au niveau des départements  sur plusieurs points, par exemple en termes de surface.

Des locataires ou occupants peuvent saisir les autorités  en charge de la surveillance de la salubrité des logements, ou de leur respect en termes de  surface. Les communes, les intercommunalités peuvent être saisis, comme les services de l’Etat.

Tout désaccord débute par une phase de dialogue mais des procédures  formelles peuvent mener à une instruction des services compétents, qui se rendent sur les lieux pour constater les éventuels désordres susceptibles de porter atteinte à la santé des occupants ou locataires.

Instruction devant le CODERST

 

S’il n’est pas remédié au différend entre occupant/ locataires, et propriétaires,  la procédure peut mener  devant une commission du Comité département des Risques Sanitaires et Technologiques (CODERST) réunie  sous la présidence du Préfet ou d’un de ses représentants.
La commission  auditionne les plaignants, mais aussi le propriétaire du local en présence de représentants  des collectivités concernées, d’association de professionnels.

Un accord peut être trouvé avec le propriétaire pour engager des travaux en vue de remédier aux désordres. Mais si  le montant estimé des travaux dépasse la valeur du bien, la Comité peut estimer que le bien est irrémédiablement insalubre. Le  propriétaire ne peut le louer ou de mettre à disposition.

 

Il est alors libre de le conserver, de lui affecter un autre usage, de le démolir, ou de réaliser des travaux qui ramènent le locale aux normes d’habitabilité. Ce n’est qu’en ca de respect des normes que le locale sera reconnu comme de nouveau salubre.
Chaque année dans le Rhône, au terme d’une procédure longue, ce sont environ une vingtaine de logement qui sont declarés irrémédiablement insalubre. Ils appartiennent  parfois à des propriétaires eux-mêmes impécunieux qui peuvent vivre dans un logement lui-même insalubre.

Le conseil départemental de l’environnement et des risques technologiques (CODERST) du Rhône s’est réuni le 5 septembre (1) . Il  a donné un avis favorable  aux décisions suivantes dans le domaine du logement:
o Déclaration d'insalubrité au titre des articles L1331-26 et suivants du code de la santé publique de logements situés :

-277 cours Lafayette à Lyon 6ème (insalubrité irrémédiable),
-24 montée des Epies à Lyon 5ème (insalubrité irrémédiable),

-14 cours Franklin Roosevelt à Lyon 6ème (insalubrité irrémédiable),

-137 bis cours Tolstoï à Villeurbanne (insalubrité irrémédiable),
- 17 chemin des Chalets à Charbonnières-les bains (insalubrité remédiable)
- 27 rue du Commerce à Bessenay (insalubrité remédiable)
-  53 rue Raclette à ST Maurice sur Dargoire (insalubrité remédiable).

1) Le conseil est composé de représentants des collectivités locales, des chambres consulaires, d’associations de protection de la nature et de consommateurs, d’experts dans les domaines environnementaux et des services de l’Etat concernés. Elle examine notamment, après une phase d’étude et de consultation, les demandes d’autorisation des activités soumises à la réglementation des installations classées pour la protection de l’environnement (ICPE), les projets concernant le domaine de l’eau et des milieux aquatiques, et se prononce sur les dossiers liés à l’habitat insalubre.

 






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Il n’y a qu’une solution : habiter le meilleur quartier de Lyon, le triangle d’or !!!!!

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Modification du PLU-H : un temps d’échanges ce jeudi

null
Ce temps, qui débutera à 18 heures, est organisé sous forme d’ateliers participatifs par bassins de vie.


Clermont Auvergne Métropole promeut le permis de végétaliser

La Métropole encourage ses habitants à devenir les jardiniers de leur propre quartier, via un permis de végétaliser baptisé « Ici on sème ». Il offre à chacun la possibilité s’approprier un petit bout d’espace public.


Nouveaux «Quartiers Fertiles» à Lyon, Saint-Fons, Rillieux-la-Pape et Saint-Étienne

Les ministères de l’Agriculture et de la Ville ont annoncé à la mi-avril 48 nouveaux lauréats pour cet appel à projets visant à développer l’agriculture urbaine dans les quartiers.


«La hausse des prix va continuer, c’est mathématique»

nullINTERVIEW – Philippe Layec est le président de la fédération des promoteurs immobiliers (FPI) en région lyonnaise. Nous évoquons avec lui l’évolution du marché du logement neuf dans la Métropole, la nouvelle offre en BRS, mais aussi la modification n°3 du PLU-H.


ZAC des Girondins : Diagonale & Edelis lauréats des lots 4 et 5

null
La Métropole, la Ville et la SERL ont retenu pour la réalisation de ces lots le projet des promoteurs et d’une équipe d’architectes coordonnée par Perraudin Architecture, qui a fait le choix de la pierre et du bois.


Saint-Etienne : un espace vert de 2.000 m² sera créé sur la friche de l’Eden

Le désamiantage et la démolition de l’ancien cinéma va intervenir au cours des prochains mois. Au printemps 2022, sera initiée la réalisation d’un nouvel espace public dans cette rue située non loin de l’Hôtel de ville.


6e Sens Immobilier va éco-rénover la «Halle Caoutchouc»

Le groupe immobilier et Lyon Confluence ont signé l’acte de vente relatif à cette halle de 4.100 m² situé au sud de l’ancien marché-gare de Lyon.


Modification du PLU-H de la Métropole de Lyon : début de la concertation

null
La concertation s’est ouverte ce mardi. Les progressistes appellent à ne pas faire du plan local d’urbanisme et de l’habitat un outil pour limiter la création d’emplois dans la Métropole.


Clermont-Ferrand : des fouilles archéologiques sur le site de l’Hôtel-Dieu

nullClermont Auvergne Métropole organisait mercredi dernier une visite des fouilles archéologiques sur préalable au chantier de construction de la future bibliothèque métropolitaine.


Campus Lyontech La Doua : réaménagement de l’entrée Einstein

Cette opération va s’étaler du 12 avril au mois de septembre.


La démolition de la barre Monmousseau, acte majeur du NPNRU à Vénissieux

Ce vendredi 2 avril était un jour majeur pour le plateau des Minguettes, à Vénissieux. La barre Monmousseau a en effet été détruite par implosion à Vénissieux. Une opération qui s’inscrit dans le NPNRU 2020/2030.


La barre Monmousseau détruite par implosion à Vénissieux

nullInscrite dans le NPNRU, l’implosion de la barre Monmousseau d’ICF Sud-Est Méditerranée, sur le plateau des Minguettes, a eu lieu ce vendredi, peu après 10h30.


Lyon Confluence : la rénovation du bâtiment porche est en cours

null
Au terme de cette opération menée par la SPL Lyon Confluence, la salle du « Marché Gare » rouvrira ses portes en 2022.


Inauguration de l’arboretum de Sathonay-Camp

nullCet arboretum est situé en lisière de la ZAC Castellane, développée depuis 10 ans par la Métropole de Lyon et la Ville. Après une déambulation au sein de la zone aménagée, il a été inauguré vendredi par le maire et le président de la Métropole de Lyon.


Le recyclage des friches inscrit dans l’accord territorial de relance

Au sein de l’accord territorial de relance de la métropole de Lyon signé dans la semaine avec l’État, était inscrit le recyclage des friches.