La hausse des taux de crédit immobilier se poursuit

Selon les courtiers en crédit immobilier Meilleurtaux.com et Empruntis, la tendance est à la hausse des taux, avec une augmentation de ces derniers en septembre et octobre.

La tendance à la hausse des taux de crédit à l’habitat ne se dément pas. Observée par plusieurs courtiers en crédit immobilier, celle-ci a encore été confirmée par Meilleurtaux.com, qui a fait état d’une hausse des taux de 10 points de base au titre du mois d’octobre. Mais certaines d’entre elles vont plus loin, avec une partie d’entre elles ayant augmenté leurs taux jusqu'à 20 points de base. Les taux moyens sont ainsi de 3,11 % sur 15 ans, de 3,41% sur 20 ans, de 3,77 % sur 25 ans, alors qu’ils n’étaient que de 2,01 % sur 15 ans, 3,31 % sur 20 ans, et de 3,68 % sur 25 ans en septembre.

Seules 10% des banques travaillant avec le courtier ont laissé leurs taux inchangés, quelques une d’entre elles ayant pour leur part baissé leurs taux. « Certaines banques essaient ainsi de tirer leur épingle du jeu pour continuer à conquérir des clients alors que la fin de l'année approche... Par ailleurs, la récente baisse du taux de l'OAT 10 ans permet de rester optimiste pour les semaines à venir et de réaffirmer que la remontée devrait être très progressive » note ainsi Hervé Hatt, le président de meilleurtaux.com.

Des taux toujours bas

L’un de ses concurrents, Empruntis, fait aussi état d’une hausse des taux, avec une progression de ces derniers allant de 0,05% à 0,10% selon les durées sur le mois de septembre. Le prêt sur 20 ans s’apprécie ainsi de 0,05% à 3,55% « Concrètement, cela signifie qu’entre le point le plus bas en mai dernier et aujourd’hui, pour un emprunt de 200 000€, la mensualité est passée de 1189€ à 1225€, soit une hausse de 36€ » note Maël Bernier, la directrice de la communication d’Empruntis.

Mais malgré cette hausse, les taux d’emprunt restent, selon les courtiers, attractifs. « Les taux réservés aux meilleurs dossiers sont également en hausse avec des minima qui augmentent de 0,10% en moyenne selon les durées, mais restent inférieurs à 3% jusqu’à 20 ans, c’est donc encore très bas » estime Maël Bernier.

 






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

c’est 10 000 euros qui viennent de s’evoler en fumée pour les éventuels acheteurs! et pendant ce temps là, les prix ne baissent pas!

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Crédit immobilier : pour Capfi, les taux devraient rester bas

Selon l’intermédiaire, les taux pratiqués en février chez Cafpi ont été stables.


«On est loin d’une remontée généralisée»

Sandrine Allonier est directrice de la communication et porte-parole de Vousfinancer. Nous évoquons avec elle la remontée des taux des emprunts d’État et son impact sur les taux de crédit immobilier.


Nouvelle baisse des taux de crédit immobilier en février

L’observatoire CSA/Crédit Logement a fait état d’une baisse du taux moyen en février. Celui-ci revient à proximité de ses niveaux les plus bas observés à fin 2019/début 2020. Mais des hausses sont déjà observées en mars, selon Emprunt Direct.


Crédit immobilier : les taux en nette baisse en Auvergne-Rhône-Alpes

Selon Emprunt Direct, les banques ont fait part de baisses de l’ordre de 5 à 25 points de base.


Avec le Smic, un pouvoir d’achat immobilier de 21 m² à Lyon et de 97 m² à Saint-Étienne


Le réseau de courtiers en crédit immobilier Vousfinancer a calculé les possibilités d’achat avec le salaire minimum dans 20 villes de France.


2021 commence avec des taux de crédit immobilier en baisse

C’est ce qu’ont indiqué plusieurs courtiers, dont Empruntis, Vousfinancer et Emprunt Direct.


Soulagement des professionnels après les inflexions du HCSF

La FNAIM, la FFB, et les courtiers en crédits immobiliers ont salué les inflexions dans les recommandations adressées aux banques.


Crédit immobilier : le HCSF lâche du lest

Le Haut Conseil de stabilité financière a décidé d’assouplir une partie des recommandations qu’il avait émises il y a un an.


Front uni des acteurs de l’immobilier avant la réunion du HCSF

En amont de la réunion du Haut Conseil de stabilité financière, les principales fédération ont écrit une lette ouverte aux cabinets de Bruno Le Maire et d’Emmanuelle Wargon, de la DGT, de l’ACPR et du HCSF.


Chute de la part des primo-accédants, selon Cafpi

Le courtier en crédit immobilier a fait part des dernières tendances sur l’évolution de sa clientèle.


Assurance emprunteur : la résiliation infra-annuelle attendra


Le Conseil constitutionnel a retoqué ce qui avait été voté fin octobre.


Malgré un net rebond, les acteurs du crédit à l’habitat inquiets pour la production

La production mensuelle, corrigée des variations saisonnières, de crédits à l’habitat s’est élevée à 23,4 milliards d’euros.


Le marché immobilier lyonnais freiné par la crise et les refus de prêt


La FNAIM du Rhône a évoqué, à l’occasion d’une conférence de presse, l’activité du marché immobilier dans la Métropole de Lyon. Si il reste solide, le marché est affecté par la crise sanitaire, les conséquences du confinement et les difficultés de financement.


Taux de crédit immobilier : pas de changement en Auvergne-Rhône-Alpes

C’est ce qu’a indiqué Emprunt Direct dans son dernier baromètre régional.


Des taux de crédit immobilier stables en Auvergne-Rhône-Alpes

Selon Emprunt Direct, les taux n’ont pas bougé en cette rentrée par rapport à la période estivale. Dans les prochains mois, les taux d’usure vont remonter, ce qui pourrait améliorer le financement des emprunteurs modestes.