La FPI déplore l’abandon du caractère obligatoire des PLUI

Les Commissions des affaires économiques et des lois sont revenues sur le principe du transfert obligatoire des PLU au niveau intercommunal. Les promoteurs déplorent cet état de fait.

Les promoteurs déplorent la remise en cause par les commissions des affaires économiques et des lois du principe du transfert des PLU au niveau intercommunal. Prévu par le projet de loi ALUR, la disposition visait à rendre plus homogène les politiques d’urbanisme au niveau local.

Mais l’amendement introduit par les Commissions des affaires économiques et des lois repousse  la date de mise en œuvre des PLUi et introduit une « minorité de blocage ». En clair, si un petit nombre (10%) de communes de l’intercommunalité, représentant un quart de la population, s’y opposent, le PLU ne sera pas transféré à l’intercommunalité, annulant de fait le caractère obligatoire du PLUi.

Déçu par cette volte-face, la FPI a indiqué déplorer cette initiative « qui retire beaucoup de sa portée à l’une des dispositions  importantes de ce projet de loi alors même que les PLUi sont selon elle un levier efficace pour lutter contre la crise que traverse le secteur du logement ». Cécile Duflot, s'était devant le Sénat, félicité des orientations prises par la commission. "Je souhaite que la question du PLU intercommunal soit posée dans chaque EPCI pour que cet échange ait lieu et que chacun exprime et mesure les conséquences concrètes pour l’avenir de son territoire. L’amendement que vous avez adopté en Commission des Affaires Economiques, sur proposition du rapporteur, me semble alors relever de la meilleure méthode. Demain, l’intercommunalité pourra être la règle et non plus l’exception, mais dès lors que les maires ne le souhaiteront pas, ils auront dans leurs mains les outils pour que leur volonté soit respectée. Je souhaite transférer sans imposer. Je veux le dialogue comme pratique et la volonté des élus comme méthode" avait-t-elle déclaré.

Minorité de blocage

Or selon la FPI « un urbanisme fragmenté à l’excès retire toute efficacité à une politique d’aménagement cohérente, condition pourtant nécessaire à l’endiguement de la crise immobilière ». Pour les promoteurs, « habitat, emploi, transports et activités forment un tout indissociable et ne peuvent se planifier de façon harmonieuse qu’au niveau global d’une agglomération pour permettre un aménagement durable de notre territoire ».

Pour la FPI, l’adoption d’une telle mesure retirerait toute efficacité au dispositif. « La solution à la pénurie du logement réside notamment dans la cohérence et la mise en commun des politiques locales d’aménagement, dont l’intercommunalité est la clé et dans la généralisation des outils d’un urbanisme moderne et prospectif en zone urbaine» explique François Payelle, le président de la fédération.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Fabien Bagnon, nouveau président de LPA

Le 13ème vice-président de la Métropole de Lyon chargé des mobilités actives été élu PDG de l’entreprise par le conseil d’administration de la SEM.


La commission permanente adopte des mesures face à la crise sanitaire

La commission permanente s’est réunie et a adopté une série de délibérations pour faire face à la crise sanitaire du Covid- 19.


Avec l’usage croissant du vélo, la mortalité des cyclistes augmente

Avec le passage du tour de France à Lyon, la préfecture a tenu à sensibiliser les usagers.


Les zones d’emploi des Métropoles regroupent la moitié de l’emploi de la région

L’Insee Auvergne-Rhône-Alpes a publié une étude, réalisée avec la Direccte, sur les nouvelles zones d’emploi de la région.


Le salon pour le logement des jeunes moins fréquenté du fait de la Covid


Cet événement qui se tient chaque année en septembre a pu être organisé en seulement quelques jours au sein de l’Hôtel de Ville de Lyon, suite à l’autorisation de la municipalité.


Rencontre prévue entre Eric Piolle et la majorité de Villeurbanne pour un partage d’expérience

Celle-ci aura lieu ce samedi.


En Auvergne-Rhône-Alpes, la population regroupée sur un dixième du territoire

Une récente étude de l’INSEE montré que les deux tiers de la population d’Auvergne-Rhône-Alpes se trouvaient, en 2016, localisés sur 11 % du territoire.


La centrale de production de froid de Dalkia opérationnelle à la Part-Dieu

Celle-ci amène une climatisation économe en énergie dans le quartier et participe à la climatisation de 70 bâtiments du quartier, dont la tour Part-Dieu, Silex, Sky56, ou encore le Campus Orange.


Travaux en cours pour le prolongement de la ligne de tramway T2

Dans l’optique de relier au printemps prochain Saint-Priest Bel-Air à Confluence, le SYTRAL démarre les travaux d’infrastructure.


La droite critique le cumul des mandats de Bruno Bernard


Le rassemblement de la droite et du centre à la Métropole de Lyon s’est fendu d’un communiqué critique suite à l’élection de Bruno Bernard en tant que président du Sytral.


Après la présentation du plan de relance, la FRTP veut des actes


Suite à la présentation de« France Relance », la fédération des travaux publics a salué « de réelles ambitions qui doivent se traduire en actes ».
» 6,7 milliards d’euros pour la rénovation énergétique au coeur du plan de relance


12ème salon du logement pour les jeunes à Lyon

Cet évènement, organisé par le CLLAJ de Lyon en partenariat avec le service logement de la mission locale de Vénissieux, se tiendra ce mercredi, dans l’atrium de l’Hôtel de Ville de Lyon.


La ministre de la Ville se rend ce vendredi à Vaulx-en-Velin

Nadia Hai se rendra se rendra dans la ville pour une visite sur le thème de la rentrée scolaire dans les quartiers prioritaires de la ville.


Une journée dédiée aux modes de déplacement actifs à Villeurbanne

Cette journée se tiendra le 19 septembre à Villeurbanne avenue Henri-Barbusse.


Immobilier : Saint-Étienne sur le podium des villes les plus rentables

La préfecture de la Loire est, avec Limoges et Perpignan en tête du Top 10 des villes les plus rentables pour investir dans l’immobilier.