Taux de prêt immobilier : stabilisation en novembre

Les taux de crédit immobilier se stabilisent, selon plusieurs courtiers.

Les taux de crédit immobilier tendent à se stabiliser, selon les derniers baromètres livrés par les courtiers en crédit immobilier. Pour Cafpi, une pause s’est installée, après « une augmentation de 0,20 % en moyenne depuis juin ». En ce début novembre, les taux de prêt à l’habitat sont stables par rapport à octobre, du fait d’une moindre tension des taux de l’OAT, les taux de l’OAT ayant baissé sur le mois de 2.45% à des niveaux proches de 2,32 %. Le courtier fait également remarquer que la concurrence vive entre les banques « limite leur velléité d’augmenter les marges ».

Mais le courtier reste toutefois toujours haussier sur le moyen terme. «La hausse reprendra inéluctablement dans les prochains mois, mais toujours de façon modérée », pense ainsi Philippe Taboret, le directeur général adjoint de Cafpi.

Cette relative stabilité des taux est également confirmée par Emprunt Direct. Selon l’intermédiaire les taux sont également stables sur le mois, les variations de taux n’excédant pas 5 points de base. « Comme nous l’avions déjà observé début octobre, les établissements ont choisi de ne pas faire évoluer leurs conditions tarifaires, après une accalmie assez sensible sur les taux longs. Le rendement de l’OAT 10 ans a en effet atteint un pic en septembre, avant de retomber par la suite. Mais cette décrue n’a pas encore été répercutée sur le marché du crédit à l’habitat» note le courtier.

Les banques qui ont atteint leurs objectifs commerciaux ne sont en effet pas promptes à abaisser leurs grilles de taux. « Sans pression concurrentielle, les banques tardent, pour l’heure, à répercuter la baisse de ces mêmes taux dans leurs barèmes » analyse-t-il. « De la même façon, et sans que ceci joue sur le niveau des taux, certaines banques ont tendance à se montrer plus exigeantes sur la qualité des dossiers présentant les moins bonnes garanties, une preuve supplémentaire du moindre appétit des établissements pour le prêt immobilier en cette fin d’année » indique le courtier.

Toutefois le courtier ne table pas, lui, sur une hausse des taux à moyen terme. Pour lui, la situation actuelle devrait rester « conjoncturelle ». « Dès le début d’année, les banques devraient de nouveau se montrer plus agressives sur ce segment, avec la remise à zéro de leurs objectifs commerciaux » prévoit le courtier.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Crédit immobilier : les taux ont baissé en août

Le taux des crédits à l’habitat s’est élevé à 1,24 % en moyenne en août contre 1.25% en juillet, selon CSA/Crédit Logement. Le taux moyen a reculé de 4 points depuis juin.


Des taux stables en août mais une baisse du taux d’accord de crédits


Les intermédiaires en crédit Cafpi et Emprunt Direct s’attendent tous deux à une baisse de la production de crédit. Le taux d’accord est, par ailleurs, en repli.


Renouvellement du Conseil d’administration de CNCEF Crédit

L’association professionnelle des IOBSP l’a élu le 6 juillet.


Nette reprise des flux de crédit à l’habitat en mai

La Banque de France a fait état ce lundi de son étude sur les crédits aux particuliers en mai.


Repli des taux de crédit immobilier en Auvergne-Rhône-Alpes

Emprunt Direct a fait part de son baromètre régional mensuel.


Déception après le maintien de la position du HCSF

Le Haut Conseil de stabilité financière se réunissait ce jeudi. Il a réitéré ses recommandations émises en décembre, au grand dam des intermédiaires en crédit.


La part des primo-accédants en hausse, selon Cafpi

Selon l’intermédiaire en crédit, une progression de la part des primo-accédants a été notée en mai. L’emprunt moyen de ces derniers est également en hausse en mai par rapport au mois précédent.


Crédit immobilier : les taux montent, la production chute

Crédit Logement / CSA a publié ce mercredi son observatoire pour le mois de mai. Si les taux sont ressortis en hausse en mai, ils repartent à la baisse en juin selon Emprunt Direct.


Immobilier : le mur du financement ?


Si la reprise des transactions tend à se concrétiser depuis le déconfinement, le financement des dossiers immobiliers s’avère de plus en plus compliqué depuis selon les intermédiaires en crédit.


Cafpi alerte sur la baisse de la part des primo-accédants

Cette part est en forte baisse selon l’intermédiaire en crédit.


Les porteurs d’un projet immobilier souhaitent le poursuivre

Selon Empruntis, une majeure partie de ses clients souhaite poursuivre les projets immobiliers initiés avant le confinement.


Le marché du crédit immobilier bousculé par le Covid-19

Dans un contexte de chute des ventes, les intermédiaires en crédit immobilier ont fait part, pour ce mois d’avril, de barèmes clairement orientés à la hausse.


L’APIC plaide pour une marge plus forte entre le taux d’usure et celui proposé par les banques

Selon l’association des intermédiaires en crédit, la baisse du taux d’usure joue en défaveur des profils les plus fragiles.


Le marché du crédit immobilier à l’arrêt à Lyon et en Auvergne-Rhône-Alpes

Emprunt Direct décrit un marché immobilier paralysé depuis le confinement, ce qui a un impact sur le marché du crédit à l’habitat.


Crédit immobilier : l’APIC appelle à des mesures de soutien

L’association professionnelle des intermédiaires en crédit a rédigé une lettre ouverte au gouvernement.