La FNAIM veut être plus accueillante pour les réseaux d’agences

L’assemblée générale de la FNAIM a décidé de ménager un accès facilité aux enseignes nationales, groupes ou encore réseaux de franchises d’agences.

La FNAIM veut faciliter l’entrée de gros réseaux d’agences dans la fédération. Elle a ainsi décidé « de ménager un accès facilité à ses rangs aux enseignes nationales, groupes ou encore réseaux de franchises d’agences ».

La fédération s’est en effet rendu compte que le mode d'adhésion à la fédération « reposait sur des logiques datées, inventées lors de notre syndicat après-guerre : les agences immobilières et les cabinets d'administration de biens étaient des entreprises familiales et artisanales. Le paysage professionnel est resté marqué pendant des décennies par la prépondérance de sociétés locales. Les années 80 et 90 ont vu apparaître et se développer d'autres formes d'acteurs, groupes nationaux ou interrégionaux de transaction et de gestion, ou encore réseaux de franchises d’agences ou de coopérateurs. »

La FNAIM fait ainsi une sorte de mea culpa vis-à-vis de ces réseaux : « les grandes fédérations ont tardé à comprendre la diversité nouvelle des professions qu'elles représentaient. Elles ont négligé de prendre en considération que, derrière certaines enseignes il y avait une organisation différente, avec la recherche d'un maillage territorial large et la multiplication des points de vente et des entreprises» admet Jean François Buet, le président de la fédération.

Adhésion collective

Le fonctionnement de La FNAIM, indique-t-il, « correspond moins à celui d'entreprises ou de réseaux marqués par des stratégies centrales. La FNAIM se devait de prendre en compte cet élément ». Dans les faits, les composantes d'une structure nationale pourront adhérer collectivement, pour tout ou partie d'entre elles, et la Fédération nationale sera l'interlocuteur unique de l'enseigne pour l'acte d'adhérer.

Il n’y aura plus autant de cotisations que de sociétés. Selon Jean François Buet, il sera appliqué aux enseignes, nationales ou régionales, une cotisation forfaitaire, négociée par la FNAIM avec le siège ou la tête de réseau.

Cette cotisation adaptée se justifie, selon le président, « non seulement par la recherche de la simplicité, mais aussi par la conscience que ces acteurs n'utilisent pas comme leurs confrères les services de la FNAIM ». Les réseaux utilisent en effet pour certains des outils corporate dédiés.

« Nous avons ainsi constitué pour eux un bouquet de services adapté, centré sur l'assistance, l'information et la formation juridique rendues obligatoires par la nouvelle loi ALUR, comprenant également le recours illimité au site d'annonces fédéral » indique Jean François Buet. Par cette adaptation, la FNAIM veut « plus que jamais, être le syndicat oecuménique des professions de service à l'immobilier ».






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Caluire : des voies cyclables aménagées sous 6 semaines à Saint-Clair

La Métropole de Lyon a indiqué vouloir aménager les voies cyclables dans le secteur Saint-Clair à Caluire et entre le pont Poincaré et le boulevard Stalingrad.


Un marché locatif « fortement touché par la récession », selon une étude

A l’initiative de Cushman & Wakefield, une étude rédigée par un think tank international composé de chercheurs et d’économistes du monde entier aborde les conséquences de la crise sanitaire sur l’immobilier de bureaux.


Jean-Pierre Berger, nouveau président du SCOT Sud-Loire

Il succède à Gaël Perdriau, maire de Saint-Etienne, président de Saint-Etienne Métropole.


Fermeture de la traversante entre la rue des Capucins et la rue Terme

Un segment de rue situé dans le premier arrondissement de Lyon est désormais fermé à la circulation de véhicules motorisés.


Alliance de Dynacité et de la CERA dans le logement intermédiaire

Les deux entités ont annoncé mercredi créer MyLi, une société spécialisée dans la production et la gestion de logements locatifs intermédiaires.


Fabien Bagnon, nouveau président de LPA

Le 13ème vice-président de la Métropole de Lyon chargé des mobilités actives été élu PDG de l’entreprise par le conseil d’administration de la SEM.


La commission permanente adopte des mesures face à la crise sanitaire

La commission permanente s’est réunie et a adopté une série de délibérations pour faire face à la crise sanitaire du Covid- 19.


Avec l’usage croissant du vélo, la mortalité des cyclistes augmente

Avec le passage du tour de France à Lyon, la préfecture a tenu à sensibiliser les usagers.


Les zones d’emploi des Métropoles regroupent la moitié de l’emploi de la région

L’Insee Auvergne-Rhône-Alpes a publié une étude, réalisée avec la Direccte, sur les nouvelles zones d’emploi de la région.


Le salon pour le logement des jeunes moins fréquenté du fait de la Covid


Cet événement qui se tient chaque année en septembre a pu être organisé en seulement quelques jours au sein de l’Hôtel de Ville de Lyon, suite à l’autorisation de la municipalité.


Rencontre prévue entre Eric Piolle et la majorité de Villeurbanne pour un partage d’expérience

Celle-ci aura lieu ce samedi.


En Auvergne-Rhône-Alpes, la population regroupée sur un dixième du territoire

Une récente étude de l’INSEE montré que les deux tiers de la population d’Auvergne-Rhône-Alpes se trouvaient, en 2016, localisés sur 11 % du territoire.


La centrale de production de froid de Dalkia opérationnelle à la Part-Dieu

Celle-ci amène une climatisation économe en énergie dans le quartier et participe à la climatisation de 70 bâtiments du quartier, dont la tour Part-Dieu, Silex, Sky56, ou encore le Campus Orange.


Travaux en cours pour le prolongement de la ligne de tramway T2

Dans l’optique de relier au printemps prochain Saint-Priest Bel-Air à Confluence, le SYTRAL démarre les travaux d’infrastructure.


La droite critique le cumul des mandats de Bruno Bernard


Le rassemblement de la droite et du centre à la Métropole de Lyon s’est fendu d’un communiqué critique suite à l’élection de Bruno Bernard en tant que président du Sytral.