« Nous sommes un des leaders du marché régional »

La cellule de CBRE fêtera jeudi soir ses 40 ans de présence à Lyon. Loic de Villard, directeur de CBRE en Rhône-Alpes nous parle de la structure lyonnaise, mais aussi de sa vision sur les différents segments du marché  de l'immobilier d'entreprise à Lyon.

Présentez nous l’organisation générale de CBRE en région et notamment la cellule lyonnaise…

En région, CBRE emploie 150 personnes. Nous avons 34 implantations régionales. En Rhône-Alpes, nous sommes présents à Lyon. Mais nous avons aussi des agences sur Bourgoin, Chambéry, Annecy, Valence et Grenoble. 32 personnes sont présentes sur Lyon. Elles travaillent sur 5 lignes de métiers : l’agence, l’aménagement d’espace, l’investissement, l’expertise, et le property management.

Nous cherchons chez CBRE à développer les synergies géographiques. Pour cela, nous nous rencontrons tous les mois entre directeurs de ces différentes implantations régionales. Nous faisons venir des utilisateurs et des mandants pour leur montrer la profondeur de notre implantation et leur faire profiter ces connaissances de marché. Une des nos forces réside ainsi dans l’échange d’information et le cross-selling. Le fait d’avoir à la fois ces nombreuses implantations régionales et une couverture à l’international, est un élément très différenciant, qui nous permet de capter plus de demandes. Il y a des synergies, et ce tant au niveau géographique qu’au niveau des lignes de métiers.

La direction de CBRE nous a également donné des moyens humains, avec deux récents recrutements sur le secteur des bureaux. L’un en petites et moyennes surfaces, l‘autre en grandes surfaces. Parmi les autres changements, nous avons recruté deux personnes sur le secteur de l’activité et Stéphane Bouiller a récemment été nommé directeur du département Activités Rhône-Alpes de CBRE. Il s’occupe également de la logistique en région lyonnaise. Sur les métiers de l’investissement, nous sommes déjà un des leaders sur les grandes transactions et nous avons recruté une personne, pour les transactions de moins de 20 millions. Par aill eurs, nous allons continuer à recruter notamment , pour developper le commerce et profiter de notre expérience parisienne, mais aussi renforcer la partie « Corporate » via le recrutement d’une ou deux personnes affectées à ce service. Elles seront basées sur Lyon mais intégrées à l’équipe Global Corporate Services de Paris. L’autre priorité, c’est le Property Management. Le marché rhônalpin est très morcelé. Ceci constitue une opportunité en terme de pénétration, soit via la prise de parts de marché, soit via une acquisition. Enfin, Workspace a un recrutement en cours pour accompagner son developpement et l’Expertise a recruté une personne en alternance.Pour lire la totalité de l'article, abonnez-vous ou identifiez-vous






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Investissement immobilier : un deuxième trimestre moins actif à Lyon

null
La hausse des taux a pesé sur les résultats du marché de l’investissement en immobilier d’entreprise.


Nette hausse des inspections en matière de sécurité sur 3 ans

nullLa préfecture du Rhône et de la Région organisait ce jeudi une conférence de presse sur la sécurité des sites industriels sur le territoire régional.


Lyon 6 : ICMMS acquiert 812 m² de bureaux

Brice Robert Arthur Loyd a fait état de ses transactions au titre du mois d’avril.


« Le lieu est emblématique. L’espace, il manque »

nullPhilippe Valentin est le président de la CCI Lyon Métropole Saint-Étienne Roanne. Nous évoquons avec lui la nouvelle édition du CIEL, carrefour de l’immobilier d’entreprise de Lyon.


Le CIEL 2022 a été inauguré

Le Carrefour de l’immobilier d’entreprises de Lyon Saint-Etienne Roanne a été inauguré en présence de la vice-présidente de la Métropole de Lyon, Émeline Baume.


Le CIEL 2022 ouvre ses portes

Le carrefour de l’immobilier d’entreprises de Lyon 2022 ouvre ses portes ce mercredi après-midi, pour deux jours.


Genas : un institutionnel acquiert un entrepôt de 4.450 m²

Valoris Real Estate était conseil dans cette transaction.


Patrimoine réversible : Novaxia Neo acquiert 4 immeubles

La SCPI acquiert un portefeuille d’immeubles loués offrant un potentiel de recyclage urbain à terme. Un des immeubles est situé à Beynost.


Cité Internationale : un nouvel espace logistique dans le parc LPA

LPA a lancé un nouvel espace de logistique urbaine au sein du parc Cité Internationale


Evolis a acquis NAI Kyrios et Aires d’Entreprises

Ces acquisitions s’inscrivent dans le cadre du plan de développement du groupe et visent à former ses bureaux lyonnais et grenoblois.


Émilie Brot, nouvelle directrice du Parc Industriel de la Plaine de l’Ain

nullElle succède à Hugues de Beaupuy à la direction du syndicat mixte du plus grand parc industriel d’Auvergne-Rhône-Alpes


«Il y a une demande qui reste non satisfaite»

nullCédric Serre est le responsable de la FNAIM Auvergne Entreprises. Nous évoquons avec lui le marché de l’immobilier d’entreprise sur Clermont Auvergne Métropole, au travers du bilan annuel du marché dévoilé par l’organisation en début de mois.


La phase règlementaire du PLUI de Clermont Auvergne Métropole est lancée

nullLes élus de la Ville et de la Métropole présentaient en cours de semaine dernière la concertation à venir autour du projet du plan local d’urbanisme intercommunal du territoire.


Décret tertiaire : comment la start-up lyonnaise Lowit veut prendre la main

nullL’entrepreneur Thomas Lagier, qui avait déjà cofondé en 2014 la société de modélisation urbaine Forcity (disparue en 2019), a récemment saisi l’opportunité du décret tertiaire pour créer une nouvelle start-up à Lyon. Lowit propose un diagnostic automatique, des recommandations de travaux et un suivi des performances.


Label bas carbone pan-européen : Bureau Veritas rejoint l’initiative

Ce futur label bas carbone pan-européen annoncé à l’occasion du MIPIM vise à promouvoir la réduction de l’empreinte carbone des bâtiments sur l’ensemble de leur cycle de vie.