La CLCV fustige l’« ALUR Bashing »

L’association de consommateurs vise en particuliers les fédérations professionnelles de l’immobilier, à l’origine de vives critiques à l’encontre de certains aspects de la loi ALUR.

Assez d’ALUR Bashing ! C’est en substance ce qu’a indiqué la CLCV vendredi matin dans un communiqué, avant l'annonce cet après midi d'un plan de relance du logement par Sylvia Pinel et Manuel Valls. Selon la confédération, la loi ALUR est une « victime expiatoire toute désignée pour expliquer les mauvais chiffres de la construction » : un plafonnement des loyers et la mise en place d’une Garantie Universelle des Loyers auraient rendu frileux les investisseurs.

Et pour la CLCV, «  il est intéressant de noter que les plus ardents détracteurs de la loi ALUR sont principalement les fédérations professionnelles de l’immobilier. Rappelons que ce même texte plafonne les frais d’agence récupérables auprès des locataires ». La CLCV pointe également Galian, assureur des professionnels de l’immobilier et farouche opposant à la GUL, qui a présenté de très bons chiffres 2013.

 Les usagers « doivent être écoutés »

« L’opposition de ce groupe à la garantie universelle des loyers résulte davantage d’un choix stratégique financier que d’une simple préoccupation sur l’état du marché de la construction. Il serait donc temps qu’en matière de loi ALUR, les usagers (propriétaires ou locataires) soient écoutés car, in fine, c’est d’eux qu’il s’agit ».

La CLCV évoque également la faible disponibilité du foncier dans les zones tendues, qui est selon elle, « un premier frein, et son coût, un second ». Le prix du foncier a en effet augmenté de plus de 550% de 1982 à 2012, ce qui absorbe une part accrue du coût de sortie d’un logement (entre 33% et 50%). Un phénomène qui associé à la baisse du pouvoir d’achat rend le cout du logement inabordable pour bon nombre de ménages.

« En conséquence, il est évident que les ménages qui n’ont pas ou peu de moyens n’investissent pas. Il est dommage que cette problématique du foncier, pourtant centrale selon nous dans ce débat, soit quasiment absent et que d’aucuns préfèrent se rabattre sur la loi ALUR, cible bien plus facile » indique la CLCV. La confédération demande la mise en place « sans délai » d’une possibilité de dissocier le logement du foncier ainsi que d’un réel observatoire du coût du foncier.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


La Métropole de Lyon a voté sa PPI 2021-2026

null
La programmation pluriannuelle des investissements totalise 3,6 milliards d’euros, dont 944,6 millions dédiés à l’urbanisme.


Les loyers pourront augmenter de 0,20%

L’indice de référence des loyers a été publié ce jour par l’INSEE.


L’Unis se veut médiateur entre commerçants et bailleurs

null
L’Union veut soutenir les indépendants dans leurs difficultés. Les professionnels veulent réaliser une médiation au cas par cas avec leurs clients propriétaires bailleurs.


Un marché locatif tendu à Lyon, anticipations sur l’encadrement

En deux ans, les loyers des nouveaux baux ont nettement augmenté sur Lyon et la Métropole. L’anticipation de l’encadrement des loyers par les propriétaires pousserait notamment ceux-ci à la hausse.


Encadrement des loyers : la candidature de Lyon et Villeurbanne est actée

Le ministère en charge du logement a communiqué ce mardi sur 8 intercommunalités et métropoles ayant manifesté leur volonté de rejoindre l’expérimentation d’encadrement des loyers.


48% des propriétaires veulent se couvrir contre les impayés de loyer

C’est le résultat d’une étude de Seloger, qui montre que cette proportion est encore plus importante en région parisienne.


Première réunion pour l’observatoire des impayés de loyers et de charges

Celui-ci s’est réuni pour la première fois ce lundi.


«Il ne se passe plus rien, on a posé les stylos»

Nicolas Bouscasse est le président de la Chambre du Rhône de la FNAIM. Il évoque avec Lyon Pôle Immo l’impact du second confinement sur le marché immobilier, en l’absence de possibilité de visites.


Des mesures pour prévenir le risque de loyer impayé

Le ministère en charge du logement a dévoilé vendredi des mesures visant à prévenir le risque de loyers impayés en cette période de crise sanitaire.


Aide au logement prolongée pour les saisonniers agricoles


C’est ce qu’ont indiqué dans un communiqué commun le ministère de l’Agriculture et Action Logement.


Orpi s’insurge contre la perspective d’un encadrement des loyers


Opac du Rhône : Xavier Inglebert succède à Michel Micoulaz


Suite au départ à la retraite de Michel Micoulaz, celui qui avait été préfet délégué à l’égalité des chances dans le département du Rhône devient le nouveau directeur général de l’office public de l’habitat.


Les loyers pourront augmenter de 0,46%


L’indice de référence des loyers, qui régit la révision des loyers en cours de bail, progresse légèrement, mais dans des proportions bien moindres qu’en 2019.


L’UNIS souhaite un observatoire des charges de copropriété

Relations partenariales avec les professionnels et les élus, encadrement des loyers, éco-rénovation : les sujets sont nombreux dans les prochains mois pour l’UNIS Lyon-Rhône.


«L’encadrement des loyers ne réglera pas le problème du manque de logements»


Patrick Lozano est le président de l’UNIS-Lyon-Rhône. Nous évoquons, avec celui qui a récemment été réélu pour trois ans à la tête de l’Union locale, la question de l’encadrement des loyers à Lyon et Villeurbanne.