Bon premier semestre pour les SCPI

La collecte nette a, selon les chiffres de l’IEIF, progressé de 14.4%, pour atteindre 1.26 milliard au premier semestre.

L’ASPIM a communiqué ce matin les chiffres globaux des SCPI au titre du premier semestre 2014. Et selon cette enquête statistique semestrielle ASPIM – IEIF arrêté au 30 juin couvrant 161 SCPI gérées par 27 groupes, la collecte nette a atteint 1,26 milliard d’euros sur la période, soit une hausse de 158 millions d’euros (+14,4%) par rapport à la même période de 2013. La capitalisation des SCPI dépasse pour la première fois les 30 milliards d’euros, à 31,34 milliards d’euros (+4,6% par rapport à la fin 2013).

Cette collecte est assez importante sur un semestre. Comme le rappelait l’ASPIM dans son communiqué, la collecte nette des SCPI atteignait, pour l’exercice complet, moins de 900 millions d’euros en 2008 et 2009. Cette hausse de la collecte tient essentiellement aux SCPI « Immobilier d’entreprise », lesquelles totalisent 148,9 millions d’euros.

Les transactions sur le marché secondaire se sont élevées à 243,03 millions d’euros, soit 0,78% de la capitalisation. Les retraits non compensés se sont élevés à 6,35 millions d’euros, et la collecte brute s’est élevée à 1.511,79 millions d’euros, soit 4,82% de la capitalisation. Le montant total des augmentations de capital ont en outre atteint 1.268,76 millions d’euros, lesquelles ont été réalisées par 51 SCPI de 24 groupes de gestion.

Marché secondaire

L’activité du marché secondaire a en revanche peu varié. Avec 243 millions d’euros de parts échangées sur le premier semestre de 2014, le marché secondaire des SCPI connaît une activité stable par rapport aux six premiers mois de 2013 (- 0,2%). « Si l’on ajoute que les retraits non compensés se sont limités à 6,35 millions € et que les parts en attente au 30 juin 2014 ne dépassaient pas les 50 millions € (au même niveau qu’à fin juin 2013), on observe une nouvelle fois que le marché secondaire de ces fonds immobiliers est équilibré » note l’ASPIM.

Pour le Président de l’ASPIM, Patrick de Lataillade, se montre, dans un communiqué satisfait de ces chiffres : « parfaitement intégrées dans le champ des fonds d’investissement alternatif (FIA) au sens de la directive européenne, les SCPI font déjà preuve de leur savoir-faire d’investisseurs immobiliers dans de nouveaux secteurs professionnels où les besoins de la population française sont durablement significatifs : éducation, hébergement touristique, santé etc. Nous nous réjouissons que leur attractivité, une nouvelle fois confirmée, leur permette à la fois de satisfaire les attentes des épargnants et les besoins en solution immobilière de secteurs d’activité de France de plus en plus divers ».

» Simulez votre projet d'investissement en SCPI (sur Meilleurscpi)






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


DCB International rachète plusieurs étages du «Crayon»


Le groupe a annoncé avoir acquis ce vendredi 11 plateaux au sein de l’emblématique tour Part-Dieu.


Le premier quadrimestre est resté actif pour Perial AM

L’activité locative s’est poursuivie sur la période, dans la Métropole du Grand Paris, mais aussi en région lyonnaise.


Collecte brute record pour les SCPI

L’ASPIM et l’IEIF ont publié ce jeudi les statistiques annuelles des SCPI sur le marché français. L’année 2019 a été une année record.


Le marché français des fonds immobiliers non cotés en plein essor

Mazars a fait part de son étude sur la communication financière et stratégie des FIA immobiliers « grand public », les SCPI et OPCI.


La Caisse d’Epargne Rhône Alpes se dote d’une direction des solutions immobilières

null
Par cette création, la banque renforce l’accompagnement patrimonial de ses clients particuliers.


Caluire : Sofidy acquiert 4 lots d’une copropriété pour Efimmo 1

Ces quatre lots en copropriété sont situés au sein d’un immeuble de la ville du nord de Lyon.


26ème édition de Patrimonia à Lyon


Le nombre de visiteurs à cette convention s’était élevé à 7.253 congressistes en 2018.


Acheter à crédit des SCPI

Il est possible d’acheter des parts de SCPI directement au comptant, mais aussi à crédit. Une manière de profiter d’un effet de levier, dans un contexte de taux bas.


Le label TEEC désormais ouvert aux SCPI et OPCI

Le périmètre du label « Transition énergétique et écologique pour le climat », autrefois centré sur les fonds d’investissement « verts », est désormais étendu aux OPCI et SCPI.


SCPI et OPCI : collecte en hausse, taux de distribution en baisse

L’ASPIM a communiqué ses statistiques pour le premier semestre 2017, qui montrent une collecte record sur ces fonds d’investissement en immobilier.


Les SCPI européennes

Pour diversifier son investissement immobilier en SCPI, il est possible d’acquérir des SCPI pan-européennes, qui investissent dans des actifs situés dans plusieurs pays du vieux continent.


Un portefeuille virtuel de SCPI

A l’image des portefeuilles développés par plusieurs courtiers en Bourse, Meilleurescpi.com a développé un outil permettant de suivre en ligne ses SCPI.


Le « 107 », une réhabilitation exemplaire pour Notapierre

L’immeuble réhabilité rue Servient par Sogelym Dixence connait un certain succès locatif. Unofi a déjà signé des baux pour trois des étages du bâtiment.


Nouveau record de collecte pour les SCPI

La collecte des SCPI a totalisé 5,56 milliards d’euros de collecte en 2016, un niveau jamais atteint.


Les SCPI en démembrement

Investir dans des SCPI en démembrement recèle un certain nombre d’avantages majeurs pour bon nombre d’investisseurs.