Compte pénibilité : la FFB se sent « trahie »

La fédération française du bâtiment dénonce le fait que les décrets d’application du compte pénibilité aient été publiés, « en catimini ».

La FFB dénonce la parution des décrets sur le compte pénibilité. La fédération a dans un communiqué dénoncé « le fait que les décrets d’application du compte pénibilité aient été publiés, en catimini, sans une nouvelle concertation sur les six facteurs de pénibilité devant entrer en vigueur en 2016 ».

Le compte pénibilité était une pierre d’achoppement entre les organisations professionnelle du BTP. La FFB avait a mobilisé ses adhérents et les 215 000 entrepreneurs-employeurs du secteur dès avril à travers une pétition.

« Plus de 83 250 entrepreneurs et artisans ont ainsi exprimé leur refus d’une mesure impraticable et l’absolue nécessité de simplifier et sécuriser un dispositif inapplicable en l’état » a indiqué la FFB.

Ils avaient été rassurés par le ministre du Travail et de l’Emploi, François Rebsamen, qui indiquait en juillet à l’Assemblée Nationale que l’année 2015 serait «mise à profit pour rendre la fiche pénibilité applicable dans les PME du Bâtiment, ainsi que l’a souhaité le Premier ministre ». Manuel Valls avait de son côté déclaré qu’une attention devrait être portée « à certaines situations particulières, par exemple celle des entreprises du Bâtiment». « En effet, ce secteur joue un rôle crucial dans la relance de la croissance » avait-il souligné.

« Nous allons continuer à nous battre »

La FFB juge la profession « trahie ». « Dans notre secteur à forte intensité de main d’œuvre, ce nouveau dispositif constitue un incroyable casse-tête pour les entreprises, déjà assaillies par des normes et obligations de toutes parts ! Il est coûteux, complexe et destructeur d’emplois. Cette mesure va amplifier la tentation au recours des travailleurs détachés et à la fraude qui l’accompagne ! Pourquoi ne pas mettre en place un suivi individuel par le filtre médical plus efficace et concret que cette contrainte administrative, comme nous le demandons depuis des mois ? Nous allons continuer à nous battre pour que le bon sens revienne!» a indiqué Jacques Chanut, le président de la FFB, dans un communiqué.

Le compte pénibilité est aussi l’objet de vives tensions entre syndicats et organisations professionnelles du BTP. Il y a deux jours, les syndicalistes avaient, à Villeurbanne, envahi les locaux de BTP Rhône, la FFB Rhône-Alpes et la FRTP Rhône-Alpes avant cette publication de décrets d’application de la loi sur le compte pénibilité, demandant la réouverture des négociations sur le départ à la retraite des salariés pratiquant des métiers pénibles. Les organisations professionnelles avaient dénoncé des méthodes « scandaleuses et violentes ».

» La GGT envahit les locaux des organisations régionales du BTP à Villeurbanne






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Le compte pénibilité constitue un avantage pour certains, tandis que d’autres se sentent lésé. A mon avis, il est temps de songer à un juste milieu afin d’éviter ces genres de situations.

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


L’appel du président de BTP Rhône & Métropole à un dialogue entre élus

nullPar la voix de Samuel Minot, la fédération s’interroge sur l’avenir pour la construction de logements dans le Rhône.


Palmarès BBCA 2021 : Nexity et Woodeum-WO2 se distinguent

Au palmarès des maîtres d’ouvrage immobilier bas carbone français, les deux groupes se partagent la pôle position.


Clermont Auvergne Métropole : vers un record des mises en ventes en 2021

L’OEIL a présenté le 17 novembre dernier les chiffres du 3e trimestre du marché du logement neuf en Auvergne.


« Réunion de chantier », une web-série sur la RE2020

La FFB a lancé celle-ci pour accompagner pour les professionnels.


Val d’Azergues : une nouvelle installation à l’usine Lafarge

Une installation de chargement de trains a été réalisée, avec le soutien financier de la Région Auvergne-Rhône-Alpes.


Le logement neuf toujours à l’écart de la reprise


La fédération des promoteurs immobiliers présentait jeudi dernier ses chiffres du 3e trimestre. Le regain des ventes constaté au 1e semestre par rapport à un 1e semestre 2020 très faible ne se confirme pas sur la période. Au contraire, les ventes baissent de nouveau, faute d’une offre suffisante. Et la construction de logements collectifs stagne.


Filière à responsabilité élargie des producteurs : un décret bientôt publié

Le gouvernement a précisé ce jour les modalités de mise en œuvre de la nouvelle filière pour les produits et matériaux de construction du secteur du bâtiment.


Les ventes de logements neufs baissent, mais les mises en vente rebondissent

Le SDES a fait part ce mardi des chiffres de commercialisation de logements neufs au titre du troisième trimestre 2021.


La CAPEB Auvergne-Rhône-Alpes alerte sur la pénurie de main d’œuvre

L’artisanat du bâtiment en Auvergne-Rhône-Alpes a fait part de son étude de conjoncture du 3e trimestre 2021. Celle-ci fait état d’une activité dynamique sur un marché toujours en tension.


« Tout outil qui me permet de réguler, je le prends »

null
Renaud Payre est le vice-président de la Métropole de Lyon en charge du logement. Nous évoquons avec lui la politique de la collectivité en la matière, et échangeons sur les grandes évolutions de l’habitat dans la ville.


Seyssuel : pose de la première pierre d’ «Esprit Village»

Au sein de ce programme développé par le promoteur viennois Biens Surs, Advivo a acheté en VEFA 25 logements collectifs


Vicat : croissance du chiffre d’affaires 9 mois

Le cimentier basé à L’Isle d’Abeau a fait part de chiffre en croissance sur le 3e trimestre, mais également sur 9 mois.


La croissance de l’artisanat du bâtiment dopée par l’entretien-amélioration

La CAPEB, qui a présente les chiffres de l’activité du secteur, a fait part d’une croissance de 4 % au troisième trimestre. La rénovation énergétique des logements est notamment portée par le dispositif MaPrimeRénov’.


LP Promotion s’implante à Lyon

Le groupe dit ambitionner « un développement fort, notamment sur le marché des résidences gérées ».


Rebond des mises en chantier et des permis de construire dans la région

null
En France, le nombre de logements autorisés est désormais assez nettement supérieur à son niveau précédant la crise sanitaire. La hausse est également sensible en Auvergne-Rhône-Alpes.