Le pisé, centre d’une journée de formation à l’ENTPE

Une journée de formation sur la rénovation énergétique des bâtiments en pisé s’est déroulée vendredi 12 décembre.

130 professionnels du bâtiment ont participé à une journée de formation sur la rénovation énergétique des bâtiments en pisé. Cette journée s’est déroulée vendredi 12 décembre dans les locaux de l’Ecole Nationale des Travaux Publics de l’Etat à Lyon (ENTPE).

Cette formation s’inscrivait dans la continuité de l’ECO BTP Tour 2014, avec pour principal enjeu de conserver les nombreuses qualités du pisé lors de sa rénovation. Il faut dire que l’enjeu est important, du fait d’une importante partie du patrimoine bâti rhônalpin (80%) avant 1947 est en pisé. Aussi, les professionnels de la construction sont appelés à travailler la terre crue, et très peu y sont formés. Une grande partie se tournent ainsi vers des matériaux souvent inadéquats, voire néfastes.

« Composés d’un matériau qui résiste fort bien dans le temps s’il est protégé de l’eau, les murs en pisé régulent remarquablement l’hygrométrie de l’air intérieur grâce à leur perméabilité à la vapeur d’eau. La densité du pisé lui confère également de précieuses qualités d’inertie thermique pour le stockage de la chaleur solaire et sa lente restitution ainsi que pour le confort d’été. La rénovation des murs en pisé nécessite donc l’intervention de professionnels formés aux propriétés de ce matériau de manière à conserver ses multiples qualités énergétiques » note la FFB Rhône-Alpes.

Réponses techniques

La journée d’information qui a ainsi montré des retours d’expérience, des réponses techniques et scientifiques à la problématique de l’entretien et de la restauration des constructions traditionnelles en pisé en Rhône-Alpes, comme la modélisation par les ingénieurs de l’ENTPE de la respiration du mur en pisé pour expliquer son hygrothermie et son hydromécanique, mais aussi la présentation par un entrepreneur artisan maçon adhérent à la Fédération Française du Bâtiment Région Rhône-Alpes des « Règles Professionnelles pour la mise en œuvre des enduits sur supports contenant de la Terre »

Des réponses qui passent aussi par l’élaboration d’un « Guide des bonnes pratiques sur la construction en Terre crue » par les membres de l’association TERA, ainsi que par le lancement de « Formations spécifiques » en Rhône-Alpes.

Parmi les principaux atouts du pisé, on notera qu’il s’agit d’un matériau abondant, résistant au feu. Il nécessite peu d’énergie pour sa fabrication, donc très peu d’émissions de CO2 et il ne génère pas de déchets. La construction en terre ne nécessite aucun emballage et son recyclage se fait sous la forme d’une réutilisation ou une simple restitution de la ressource aux milieux naturels locaux et sa mise en œuvre nécessite peu d’énergie grise.

 






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Plus de 2 bâtiments de bureaux sur 3 encore trop énergivores

C’est le constat d’une étude réalisée par Deepki, à l’occasion de la parution de l’arrêté « valeurs absolues » du décret tertiaire.


La mise en lumière de la passerelle Mazaryk a été rénovée

Ceci a permis une réduction de consommation substantielle.


Olivier Sichel missionné pour un travail la rénovation des passoires énergétiques

Le directeur général délégué de la Caisse des Dépôts et directeur de la Banque des Territoires a été missionné pour piloter une task force dédiée à l’offre de financement de la rénovation des passoires énergétiques.


CBRE s’engage dans une réduction drastique de ses émissions

null
Le conseil en immobilier d’entreprise a annoncé ce mercredi la validation par l’initiative Science Based Targets (SBTi) de ses objectifs de réduction de ses émissions de gaz à effet de serre.


Rénovation des bâtiments publics : l’État engage une action sur près de 600 projets

580 projets ont été sélectionnés en Auvergne-Rhône-Alpes en conférence nationale de l’immobilier stratégique. Ils représentent un investissement de 330 millions d’euros dans 12 départements de la région.


Qualité de l’air : les collectivités écologistes demandent un engagement de l’Etat

Les collectivités locales dirigées par les écologistes ont demandé « fermement » à l’Etat « de ne pas se contenter de mots mais d’agir au service d’une ambition commune ».


La ville de Lyon va adhérer à la SPL OSER

Une délibération a été adoptée en conseil municipal ce jeudi.


Une solution de lavage promue par la FFB pour les peintres du bâtiment

La fédération du bâtiment lance O’Niveau, opération visant à aider les entreprises de peinture à s’équiper d’une station de nettoyage d’outils plus respectueuse de l’environnement.


Vers une mise à jour de la charte de 2006 pour promouvoir les matériaux biosourcés

Peu avant la clôture de l’exposition « Architecture en fibres végétales » qui s’est tenue durant l’été à Archipel, les adjoints au maire de Lyon, Sylvain Godinot et Raphaël Michaud, ainsi la vice-présidente de la Métropole, Béatrice Vessiller, ont fait un point sur la filière des matériaux biosourcés et les moyens de la promouvoir.


Rue Garibaldi : des arbres ont été abattus

La Métropole de Lyon a indiqué lundi que quatre arbres fragilisés allaient devoir être abattus. Cette décision intervient après la chute d’un arbre en fin de semaine dernière.


Loi de finances 2021 : un budget logement de 16,2 milliards d’euros

Bercy a dévoilé ce lundi son projet de loi de finances 2021. La hausse du budget logement s’élève à 390 millions d’euros.


Villeurbanne : le parc Jacob-Hugentobler nommé aux Victoires du paysage

Ce parc situé à proximité de la place Grandclément et du Rize a été nommé dans la catégorie « Prix du public ».


La neutralité carbone visée pour les bureaux de JLL à horizon 2030


Le conseil en immobilier d’entreprise a fait cette annonce à l’occasion de la Climate Week.


«Suivant les époques, on a associé la ville au végétal ou on l’a dissociée»


Frédéric Ségur est responsable ingénierie et prospective du patrimoine végétal de la Métropole de Lyon. Nous évoquons avec lui l’exposition « La ville-forêt. Vers une nouvelle culture urbaine », présentée au CAUE


La Banque Populaire Auvergne Rhône Alpes a créé la Banque de la Transition Énergétique

Cette nouvelle banque est intégralement dédiée à la collecte d’épargne verte et au financement d’initiatives en faveur de la transition énergétique dans la région.