Plaintes des usagers du logement en hausse, selon la CGL

Selon la confédération générale du logement, les demandes d’informations et les réclamations d’usagers ont augmenté de 30% en 2013.

La confédération générale du logement faisait état ce lundi de son baromètre annuel sur les plaintes des usagers du logement, un indicateur qu’elle réalise depuis 2009. La Confédération recense et classe en effet depuis cette date les demandes d’informations et les réclamations des personnes qui contactent par email son siège.

Et en 2013, la CGL a observé une hausse de 30% des demandes par rapport à 2012, avec 2800 courriers et emails reçus. Un chiffre qui témoigne notamment, selon elle, « des difficultés souvent d'ordre financières rencontrées par les consommateurs ».

Parmi les 5 principaux thèmes de préoccupation des consommateurs qui la contactent le « locatif » truste trois quart des demandes (75,55%). Mais elle a aussi reçu des demandes sur « l’accession » (4,81%), « la propriété individuelle » (2,76%), « la copropriété » (6,64%) et la « consommation généraliste » (9,33%), thématique qui regroupe toutes les demandes ne relevant pas directement du domaine du logement.

Le dépôt de garantie, première préoccupation dans le locatif

Dans le locatif, pour la troisième année consécutive, la principale source de conflit concerne « le dépôt de garantie » (en général, non restitution par le bailleur) avec 16.01% des demandes, un pourcentage quasi identique au baromètre 2012. La CGL a en revanche enregistré moins de demandes relatives aux « troubles de jouissance » (9,26% en 2013 contre 15,41% en 2012).

Les demandes concernant les « charges locatives » viennent par la suite (8,98% en 2013 contre 6,66% en 2012). Elles concernent très souvent les régularisations de charges sur les cinq dernières années, ou encore une répercussion abusive et non justifiée de certaines charges sur le locataire.

Les « réparations et travaux » descendent à la quatrième place avec une légère baisse, 8,45% contre 9,23% l’année précédente. Elle regroupe les désaccords entre le propriétaire et le locataire. Notamment sur celui qui doit s’acquitter du montant de la facture (interventions de professionnels tels qu’électriciens, plombiers chauffagistes ou simples travaux de peinture).

Les questions relatives aux loyers en hausse

La CGL note que les questions consacrées aux « loyers » sont en nette hausse avec 6,36% contre 4,47% en 2012. « La plupart des demandes concernent les questionnements des usagers face à une augmentation soudaine et souvent non justifiée (selon les consommateurs) du montant du loyer » note la CGL.

La confédération constate que la situation ne s'arrange pas dans le domaine du logement, voire même, empire. Pour Michel Fréchet, Président de la CGL « c’est la faute d’une politique maladroite où les efforts et les bonnes volontés ne sont pas concentrées là où il faut. Le logement devrait pourtant être une priorité puisqu'il est une des dépenses essentielles des ménages et, qu’au même titre que l’éducation et la santé, un des besoins fondamentaux de l’être humain. »






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


L’UNPI se met en retrait de Clameur

null
L’Union nationale des propriétaires immobiliers a indiqué se désolidariser « de certains syndicats de professionnels de l’immobilier face à leurs positionnements anti-propriétaires ».


Le marché locatif se rééquilibre


La crise du coronavirus a eu pour effet de rééquilibrer le marché locatif, auparavant perturbé par les locations de courte durée de type Aibnb. C’est ce que montre une récente étude du groupe Seloger.


La réforme des APL sera mise en œuvre au 1er janvier 2021

La ministre déléguée au Logement, Emmanuelle Wargon, l’a confirmé dans le journal « Le Parisien ». Elle a également évoqué d’autres mesures, notamment en faveur de la rénovation énergétique.


Les loyers ont continué de grimper à Paris, en dépit de l’encadrement

L’observatoire des loyers de l’agglomération parisienne a publié en fin de semaine dernière les résultats définitifs de son enquête annuelle.


Une première opération «Action Coeur de Ville» livrée à Roanne

Localisée non loin de la gare, celle-ci a été inaugurée à la mi-juillet par le maire de Roanne, le sous-préfet et les représentants d’Action Logement.


Michèle Picard ne prendra pas d’arrêtés contre les expulsions locatives

Pour la première fois depuis 10 ans, l’édile vénissiane ne prendra pas d’arrêté en ce sens, les procédures d’expulsions locatives devant être adossées à des possibilités de relogement.


Fin de la trêve hivernale

Avant la fin de la trêve hivernale induite par la fin de l’urgence sanitaire, la nouvelle ministre déléguée au logement, Emmanuelle Wargon, a reçu jeudi les associations du secteur de l’hébergement d’urgence et du logement adapté.


La CGL s’inquiète de la séparation entre les ministères du Logement et celui de la Ville

Le fait que le logement soit désormais séparé de la politique de la ville inquiète profondément la Confédération Générale du Logement.


Encadrement des loyers : l’un des sujets phare du mandat en matière de logement

La mesure figurait en bonne place dans le programme des écologistes, mais aussi de la « Gauche unie ».


Trêve hivernale : l’UNPI prend acte de l’interdiction des expulsions

Christophe Demerson, le président de l’UNPI, a indiqué prendre acte du choix du ministre du Logement, Julien Denormandie, d’interdire les expulsions jusqu’à fin de la prochaine trêve hivernale.


Une nouvelle aide pour les salariés fragilisés par la crise

Le ministère chargé de la Ville et du Logement et Action Logement proposent aux salariés fragilisés par la crise une aide pour payer leur loyer ou leur crédit immobilier.


La FNAIM dévoile ses pistes pour un « plan de relance du logement »

La fédération de l’immobilier a listé ce mercredi ses 8 propositions visant à soutenir le secteur du logement.


La Métropole crée un fonds d’urgence pour les impayés de loyers


Ce dispositif, doté de 1,3 millions d’euros, doit permettre à la collectivité de prendre en charge 50% à 100% d’un loyer ou d’échéances impayés pour les ménages modestes, locataires ou propriétaires.


Cécile Mazaud, présidente de l’Association Foncière Logement

Les membres du conseil d’administration ont élu jeudi, à l’unanimité, la présidente de l’entreprise générale de bâtiment Mazaud, à la présidence de la structure.


Vacances : un guide pour les professionnels de la location

La FNAIM a édité un guide de préconisations sanitaires pour tous les professionnels réglementés.