François Fillon veut abroger la loi ALUR

L’ancien premier ministre a dévoilé hier ses propositions en matière de logement.

François Fillon veut abroger la loi ALUR

L’ancien premier ministre a dévoilé hier ses propositions en matière de logement.

François Fillon a dévoilé hier ses propositions en matière de logement, avec une politique qu’il souhaite plus « plus juste et plus efficace ». L’ancien premier ministre a en effet brocardé l’action de l’actuelle majorité sur ce sujet, et tiré un constat négatif sur la politique du logement menée, avec plus de 40 milliards d’euros investis chaque année par l’Etat. Elles se divisent pour moitié entre prestations sociales et producteurs de logement. « Soit l’équivalent de 2 points de notre PIB. D’autres pays n’en consacrent qu’un seul, pour des meilleurs résultats » rappelle l’élu.

Il n’a pas hésité à indiquer que la responsabilité du pouvoir actuel était « immense », rappelant qu’entre 2007 et 2011, alors qu’il était à Matignon, 540.000 logements sociaux avaient été financés, soit près de 110.000 par an. Il a en outre rappelé les engagements de François Hollande sur la construction de 500 000 logements par an, alors que les mises en chantier de logements n’ont, en 2014, pas atteint les 300 000 unités en 2014…

Il a par la suite fustigé la loi ALUR, qui, de son point de vue, « restera certainement comme l’une des lois parmi les plus néfastes du quinquennat ». «L’encadrement des loyers n’existe nulle part ailleurs qu’en France. Et pour cause : il introduit des blocages et des effets pervers qui ont une incidence majeure sur le marché » a indiqué l’ancien premier ministre. La loi a eu, selon lui, pour effet de faire fuir les investisseurs particuliers du marché du logement locatif.

Abroger la loi ALUR

Il a par la suite indiqué ses propositions autour de trois objectifs : redonner de la liberté à tous les acteurs et retrouver de la simplicité dans les règles, réduire les injustices en concentrant les efforts sur les ménages les plus modestes et les jeunes et en privilégiant une approche territoriale différenciée, et enfin retrouver de l’efficacité en réduisant les dépenses publiques inutiles.

Il souhaite ainsi une abrogation de la loi ALUR, une révision substantielle de la loi SRU, et une suppression de l’encadrement des loyers. Il veut également l’instauration d’une procédure accélérée pour réduire les délais d’expulsion en cas de non-paiement du loyer et la suppression de certaines garanties excessives demandées par le propriétaire aux locataires. Il souhaite également un allégement et une stabilisation de la fiscalité sur le logement. « C’est absolument nécessaire si l’on veut relancer les investissements et remettre de la confiance dans le marché » note François Fillon, qui souhaite que les règles de la fiscalité sur le logement soient établies pour 5 ans, et que le délai d’exonération de taxe sur les plus-values soit ramené à 15 ans.

Simplifier les normes

François Fillon veut également favoriser l’innovation dans l’industrie constructive, afin de faire baisser les coûts de conception, de construction et d’exploitation des bâtiments. Il a pour cela proposé trois mesures concrètes : d’abord la réduction des délais d’instruction pour les procédures de mise sur le marché des nouveaux matériaux et nouvelles techniques de construction. Il veut également passer d’une logique de réglementation de moyens à une réglementation par objectifs, sous forme de résultats à atteindre, et enfin, développer la maquette numérique.

Il également évoqué la simplification des normes et règlementations. « Il faut supprimer le superflu, toutes ces règles qui se sont accumulées au fil du temps et qui freinent la construction et la rénovation : construction d’une place de parking par logements, délais administratifs trop longs, niveau de détail aberrant dans les cahiers des charges… » a-t-il cité, prenant l’exemple de des réglementations relatives à l’accessibilité

 






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Fabien Bagnon, nouveau président de LPA

Le 13ème vice-président de la Métropole de Lyon chargé des mobilités actives été élu PDG de l’entreprise par le conseil d’administration de la SEM.


La commission permanente adopte des mesures face à la crise sanitaire

La commission permanente s’est réunie et a adopté une série de délibérations pour faire face à la crise sanitaire du Covid- 19.


Avec l’usage croissant du vélo, la mortalité des cyclistes augmente

Avec le passage du tour de France à Lyon, la préfecture a tenu à sensibiliser les usagers.


Les zones d’emploi des Métropoles regroupent la moitié de l’emploi de la région

L’Insee Auvergne-Rhône-Alpes a publié une étude, réalisée avec la Direccte, sur les nouvelles zones d’emploi de la région.


Le salon pour le logement des jeunes moins fréquenté du fait de la Covid


Cet événement qui se tient chaque année en septembre a pu être organisé en seulement quelques jours au sein de l’Hôtel de Ville de Lyon, suite à l’autorisation de la municipalité.


Rencontre prévue entre Eric Piolle et la majorité de Villeurbanne pour un partage d’expérience

Celle-ci aura lieu ce samedi.


En Auvergne-Rhône-Alpes, la population regroupée sur un dixième du territoire

Une récente étude de l’INSEE montré que les deux tiers de la population d’Auvergne-Rhône-Alpes se trouvaient, en 2016, localisés sur 11 % du territoire.


La centrale de production de froid de Dalkia opérationnelle à la Part-Dieu

Celle-ci amène une climatisation économe en énergie dans le quartier et participe à la climatisation de 70 bâtiments du quartier, dont la tour Part-Dieu, Silex, Sky56, ou encore le Campus Orange.


Travaux en cours pour le prolongement de la ligne de tramway T2

Dans l’optique de relier au printemps prochain Saint-Priest Bel-Air à Confluence, le SYTRAL démarre les travaux d’infrastructure.


La droite critique le cumul des mandats de Bruno Bernard


Le rassemblement de la droite et du centre à la Métropole de Lyon s’est fendu d’un communiqué critique suite à l’élection de Bruno Bernard en tant que président du Sytral.


Après la présentation du plan de relance, la FRTP veut des actes


Suite à la présentation de« France Relance », la fédération des travaux publics a salué « de réelles ambitions qui doivent se traduire en actes ».
» 6,7 milliards d’euros pour la rénovation énergétique au coeur du plan de relance


12ème salon du logement pour les jeunes à Lyon

Cet évènement, organisé par le CLLAJ de Lyon en partenariat avec le service logement de la mission locale de Vénissieux, se tiendra ce mercredi, dans l’atrium de l’Hôtel de Ville de Lyon.


La ministre de la Ville se rend ce vendredi à Vaulx-en-Velin

Nadia Hai se rendra se rendra dans la ville pour une visite sur le thème de la rentrée scolaire dans les quartiers prioritaires de la ville.


Une journée dédiée aux modes de déplacement actifs à Villeurbanne

Cette journée se tiendra le 19 septembre à Villeurbanne avenue Henri-Barbusse.


Immobilier : Saint-Étienne sur le podium des villes les plus rentables

La préfecture de la Loire est, avec Limoges et Perpignan en tête du Top 10 des villes les plus rentables pour investir dans l’immobilier.