Net repli de l’immobilier de bureaux à Lyon au 1er semestre

Seulement 74 000 m² de bureaux placés ont été placés au premier semestre 2015 à Lyon, soit un marché en baisse de 32% par rapport au premier semestre de l’année précédente.
Le marché tertiaire lyonnais a été calme au premier semestre. Seuls 74 000 m² de bureaux ont en effet été placés au premier semestre, soit une baisse de 32% par rapport aux 6 premiers mois de 2014. La contre-performance est la plus importante depuis 5 ans. Selon BNP Paribas Real Estate, c’est en effet le plus bas niveau observé depuis 2010, et s'explique principalement par le fort retrait de la demande placée dans le neuf (-58%). A l’inverse, le marché de la seconde main a été plus actif qu’au premier semestre 2014, avec une hausse de 15%.

Pour Benoit de Fougeroux, Directeur Régional Associé en Rhône-Alpes de BNP Paribas Real Estate Transaction, cette contre-performance n’entame pas sa confiance. « Notre confiance reste de mise pour deux raisons. Tout d'abord parce que le niveau des transactions est en hausse en nombre par rapport à l'année dernière (+11%) porté par le socle des petites et moyennes, preuve de la résilience de ce segment de marché mais aussi parce que les grandes transactions supérieures à 2.000 m² devraient animer le second semestre », note Benoit de Fougeroux.

Adecco dynamise le Carré de Soie

Parmi les secteurs les plus actifs, on notera la bonne performance de Villeurbanne/Carré de Soie, avec 14 000 m² placés. Il faut dire que le secteur a enregistré la plus grosse transaction du marché tertiaire lyonnais depuis le 1er janvier, avec Adecco pour 12 600 m². Par ailleurs, la Part Dieu a été été aussi un secteur actif, reposant sur un marché très dynamique en seconde main, avec notamment CFDP qui s’est porté acquéreur de 1 100 m² (transaction BNP Paribas Real Estate).

Les secteurs périphériques de l'est et l'ouest lyonnais ont enregistré une demande placée respective de 11 000 et 6 000 m² placés, avec notamment EDF sur Saint Priest (2 100 m²). A l’inverse, Gerland a été plus en retrait après une année 2014 faste pour ce secteur géographique. « Gerland est en retrait de la scène versus 2014 mais sera le théâtre des grandes transactions que nous attendons au second semestre », anticipe Benoît de Fougeroux.
L’intermédiaire note que le volume du neuf livré a progressé de 30%, phénomène qui s’est toutefois accompagné d’une baisse d’ampleur quasiment identique des chantiers en cours. « Le seconde main est très légèrement en repli. Ainsi, « malgré un premier semestre très perturbé, nous sommes confiants quant à la capacité du marché lyonnais à offrir de belles surprises permettant de tangenter notre moyenne décennale », indique le directeur régional de BNP Paribas Real Estate Transaction.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Patriarca vise un doublement de chiffre d’affaires dans les cinq ans

null
Le groupe basé à Chassieu et intervenant dans toute la France, vient de mettre en place un nouvel MBO qui va lui permettre de changer de dimension. Première offensive de cette nouvelle stratégie : la mise en place d’un nouveau véhicule d’investissement avec Omnes.


200.000 m² disponibles à 6 mois dans la région, selon EOL

Le spécialiste a fait un point sur l’immobilier logistique en région Auvergne-Rhône-Alpes.


Immobilier logistique : demande placée en hausse logique au 1er trimestre

Arthur Loyd Logistique a fait état d’un rattrapage de la demande placée, après un premier trimestre 2020 affecté par la crise sanitaire.


Part-Dieu : vente à investisseur de 326 m² de locaux commerciaux

null
Valoris Real Estate a fait part d’une récente vente à investisseur dans ce secteur du troisième arrondissement de Lyon.


Lyon 3 : vente de 1.000 m ² de bureaux dans le Britannia

Cet immeuble est situé dans le 3e arrondissement de Lyon, à l’immédiate proximité du centre commercial de la Part-Dieu.


Lyon 1 : Lipstick Architecture s’installe sur 281 m²

null
NAI Kyrios a communiqué l’une de ses dernières transactions.


Corbas : prise à bail d’une plateforme logistique par le groupe La Poste

La transaction a été finalisée par le département industriel & logistique de Cushman & Wakefield.


Ile-de-France : demande placée en baisse de 30% au 1er trimestre

Immostat a communiqué ce jeudi ses chiffres sur la demande placée francilienne en bureaux.


Le Parhelion (ex-Septen) accueille ses premiers locataires

nullL’ancien siège villeurbannais du Septen, avenue Dutrievoz, a subi une rénovation lourde de la part de son nouveau propriétaire. Livré en novembre, le bâtiment de 14.000 m² vient d’accueillir ses premiers locataires.


Ideal Formation preneur de 1.824 m² à Saint Quentin Fallavier

C’est NAI Kyrios qui a installé la société.


Part-Dieu Central : Delsol Avocats accompagne Deskeo

Dans le cadre de son partenariat avec Dentressangle, le spécialiste du flex office a été accompagné pour l’exploitation de cet immeuble situé dans le quartier central des affaires de Lyon.


DCB International se sépare de Fireworks à Rillieux-la-Pape

null
Le groupe a annoncé mercredi avoir signé il y a plus d’une semaine la vente de ce programme immobilier tertiaire à Foncière Magellan.


Vienne : une SCPI acquiert le Pôle Emploi de l’Espace Saint Germain

Cap Foncières et Territoires a acheté le Pôle Emploi de l’Espace Saint Germain, a indiqué l’un des conseils, Sorovim.


Villeurbanne : Bel Air Camp lance son coworking d’ateliers

nullLa structure lance un appel à candidature afin d’accueillir, dans son bâtiment Bel Air Industrie, des artisans innovants, startups industrielles, logisticiens et e-commerçants.


Lyon 7 : Ref’R prend à bail des bureaux

Rudigoz & Associés accompagnait la société dans sa recherche de bureaux à la location.