Le contournement de Lyon au menu du conseil métropolitain

Le conseil métropolitain s’exprimait ce lundi sur le lancement d’études sur les itinéraires de grand contournement de Lyon.

Le conseil de la Métropole se tient ce lundi. Au sein de celui-ci, était au programme la question du grand contournement de Lyon, qui s’invite régulièrement dans les débats portant sur le développement des infrastructures routières desservant l’agglomération.

Le débat porte surtout sur le trafic de transit, qui, dans le tunnel de Fourvière, totalise 15% du trafic total, ce qui représente en tout 16.000 véhicules par jour. Ce type de trafic se retrouve également sur les deux autres axes gratuits : le périphérique Laurent Bonnevay, avec 3000 véhicules en transit, mais aussi la rocade est de l’agglomération, où le trafic de transit atteint 30%, avec 25.000 véhicules jour.

Un grand contournement à l’est ou à l’ouest

Le Grand Contournement Est, pour l’heure partiel, car s’arrêtant au niveau de Saint Exupéry, n’attire lui qu’une part trop faible du trafic de transit, car payant. D’où l’idée d’étudier les conséquences d’un changement de logique, avec « Quand on passe à l’intérieur de Lyon, c’est gratuit, et lorsque l’on passe à l’extérieur, c’est payant » résume le président de la Métropole, Gérard Collomb. « Nous sommes d’accord avec l’Etat pour dire qu’il y a un problème. Ensuite, c’est à l’Etat – car ce ne sont pas des routes métropolitaines mais bien nationales - de nous dire ce qu’il propose pour résoudre le problème actuel » explique l’élu. Suite aux préconisations de la commission Mobilité 21, l’Etat veut de nouveau mettre à l’ordre du jour cet axe, afin d’assurer une liaison de transit fiable et performante, tout en diminuant le trafic au cœur de l’agglomération. Le programme d’études est ainsi inscrit dans le CPER 2015-2020.

La moitié des études financées par la Métropole

Ce qui est étudié par le conseil métropolitain porte donc sur deux volets : d’abord la définition des solutions, leurs tarifs envisageables, et l’impact des de tels dispositifs, puis l’évaluation des tracés envisageables suivant différents paramètres : cout, impact environnemental, faisabilité, etc… Ces études, qui dureront deux ans, seront sous maitrise d’ouvrage de la DREAL, pour un montant total d’études de 500.000 euros maximum. Le financement serait porté pour moitié par la Métropole de Lyon et par 50% par l’Etat.

Deux grandes options semblent sur la table : soit un contournement ouest de l’agglomération, partant de l’A6 au nord de Lyon avec l’A7 au sud, soit l’hypothèse d’un contournement est, qui se traduirait par un prolongement de l’autoroute A432 vers le sud. Le sujet de l’Anneau des Sciences devrait en outre être intégré aux réflexions. L’idée étant de poser un diagnostic, d’étudier les solutions concrètes, pour résoudre cette question.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Fabien Bagnon, nouveau président de LPA

Le 13ème vice-président de la Métropole de Lyon chargé des mobilités actives été élu PDG de l’entreprise par le conseil d’administration de la SEM.


La commission permanente adopte des mesures face à la crise sanitaire

La commission permanente s’est réunie et a adopté une série de délibérations pour faire face à la crise sanitaire du Covid- 19.


Avec l’usage croissant du vélo, la mortalité des cyclistes augmente

Avec le passage du tour de France à Lyon, la préfecture a tenu à sensibiliser les usagers.


Les zones d’emploi des Métropoles regroupent la moitié de l’emploi de la région

L’Insee Auvergne-Rhône-Alpes a publié une étude, réalisée avec la Direccte, sur les nouvelles zones d’emploi de la région.


Le salon pour le logement des jeunes moins fréquenté du fait de la Covid


Cet événement qui se tient chaque année en septembre a pu être organisé en seulement quelques jours au sein de l’Hôtel de Ville de Lyon, suite à l’autorisation de la municipalité.


Rencontre prévue entre Eric Piolle et la majorité de Villeurbanne pour un partage d’expérience

Celle-ci aura lieu ce samedi.


En Auvergne-Rhône-Alpes, la population regroupée sur un dixième du territoire

Une récente étude de l’INSEE montré que les deux tiers de la population d’Auvergne-Rhône-Alpes se trouvaient, en 2016, localisés sur 11 % du territoire.


La centrale de production de froid de Dalkia opérationnelle à la Part-Dieu

Celle-ci amène une climatisation économe en énergie dans le quartier et participe à la climatisation de 70 bâtiments du quartier, dont la tour Part-Dieu, Silex, Sky56, ou encore le Campus Orange.


Travaux en cours pour le prolongement de la ligne de tramway T2

Dans l’optique de relier au printemps prochain Saint-Priest Bel-Air à Confluence, le SYTRAL démarre les travaux d’infrastructure.


La droite critique le cumul des mandats de Bruno Bernard


Le rassemblement de la droite et du centre à la Métropole de Lyon s’est fendu d’un communiqué critique suite à l’élection de Bruno Bernard en tant que président du Sytral.


Après la présentation du plan de relance, la FRTP veut des actes


Suite à la présentation de« France Relance », la fédération des travaux publics a salué « de réelles ambitions qui doivent se traduire en actes ».
» 6,7 milliards d’euros pour la rénovation énergétique au coeur du plan de relance


12ème salon du logement pour les jeunes à Lyon

Cet évènement, organisé par le CLLAJ de Lyon en partenariat avec le service logement de la mission locale de Vénissieux, se tiendra ce mercredi, dans l’atrium de l’Hôtel de Ville de Lyon.


La ministre de la Ville se rend ce vendredi à Vaulx-en-Velin

Nadia Hai se rendra se rendra dans la ville pour une visite sur le thème de la rentrée scolaire dans les quartiers prioritaires de la ville.


Une journée dédiée aux modes de déplacement actifs à Villeurbanne

Cette journée se tiendra le 19 septembre à Villeurbanne avenue Henri-Barbusse.


Immobilier : Saint-Étienne sur le podium des villes les plus rentables

La préfecture de la Loire est, avec Limoges et Perpignan en tête du Top 10 des villes les plus rentables pour investir dans l’immobilier.