Foncier : Rhône-Alpes a mis en place sa doctrine et ses outils

La stratégie foncière mise en place par la Région Rhône-Alpes depuis cinq ans est déployée par une série d'outils techniques et financiers. La Région a conforté son rôle de chef de file prévue par la loi NOTRe

L'espace est une ressource plus limitée sans doute que des ressources naturelles qu'on peut mieux remplacer ou mieux exploiter. Le foncier a longtemps été gaspillé. Il l'est encore. Il doit être économis. La prise de conscience s'est développée depuis plusieurs années, au niveau de l'Etat, des Régions, des  collectivités . En revanche, plus personne au niveau des élus, des associations n'ignore les enjeux.

La prise de conscience a été accélérée par le Grenelle et la mise en place des Schémas de COhérence Territoriale (SCOT) qui servent à prévoir et à organiser l'utilisation de la ressource foncière. La démarche originale de Rhône-Alpes consiste à traiter comme un sujet transversal touchant l'agriculture, les transports, les milieux naturels,  l'économie ou  le logement.

Au niveau de l'Association des Régions de France

Ces idées ont été portées par Rhône-Alpes, au niveau de l'Association des Régions de France, où l'élu régional en charge de la délégation foncière a été chargé du dossier au niveau national. Rhône-Alpes a été la seule Région à s'emparer du dossier et les idées de Rhône-Alpes ont servi de support à la rédaction d'un livre blanc sur le foncier de l'ARF.

La loi NOTRe a confirmé le rôle des Régions dans l'aménagement en leur demandant de veiller à l'utilisation de l'espace. Les Régions vont élaborer des Schémas régionaux d'aménagement des territoires. Mais l'édifice législatif n'est pas encore complet. Il ne comprend pas encore de disposition collective pour le secteur agricole. Pour plusieurs années encore, la protection du foncier agricole ne sera réalisée qu'au coup par coup. La vraie protection du secteur agricole ne peut être mis en place que globalement au niveau des territoires et non pas au niveau de chaque exploitation.

Implication dans l'élaboration des Plans locaux d'urbanisme

Le renforcement de la compétence régionale en matière foncière s'est traduit pour la Région Rhône-Alpes par une implication dans l'élaboration des Plans Locaux d'Uranisme. La Région dispose d'une doctrine en matière de foncier, qui vise à densifier, à protéger les espaces agricoles et les espaces naturels. Il a fallu faire preuve de pédagogie pour faire comprendre cette stratégie. Aujourd'hui, les coopérations existent entre les services des communes et des intercommunalités et les services de la Région.

La Région participe aux travaux des Commissions Départementales de Protection des Espaces Naturels, Agricoles et Forestiers (CDPENAF).

Rhône-Alpes a aussi étendu le rayon d'action des Etablissements Publics Fonciers (EPF) qui peuvent acquérir des terrains, et les remettre à disposition pour la réalisation de nouvelles opérations d'aménagements, pour le logement, pour des activités industrielles ou tertiaires.  L'Etablissement Public foncier Ouest Rhône-Alpes (EPORA) qui était actif  seulement de la Loire et dans une partie du Nord Isère, est désormais compétent pour la Drôme et l'Ardèche.  Les collectivités adhèrent volontiers à ces établissements qui mutualisent des moyens financiers importants. Mais le Grand Lyon n'a pas jugé bon d'adhérer pour apporter sa contribution de 10 euros par habitant,  ce qui prive l'établissement EPORA d'une douzaine de millions d'euros.

Un appui de la Commission européenne

La politique foncière de Rhône-Alpes, est soutenue par la Commission européenne à travers les fonds du  FEDER qui appuie la réhabilitation et la réutilisation de milliers d'hectares. Le FEDER a apporté 27 millions d'euros aux actions de réhabilitation du foncier. Ce sont 130 dossiers  (parfois plusieurs par collectivité candidate) qui ont été soumis  lors d'un Appel à Manifestation d'Intérêt (AMI) en vue de lancer des opérations de réhabilitation.

Des opérations qui sont lourdes sur le plan financier et sur le plan technique. Les sols anciens, souvent pollués, doivent être recyclés pour être réutilisés en toute sécurité. Il faut faire appel à des laboratoires de recherche, à des plates formes spécialisées, à des entreprises pour engager les études, réaliser les travaux de déconstruction, de dépollution et de traitement des sols.  Les savoir-faire des entreprises du Cluster INDURA et du Pôle de compétitivité AXELERA sont appréciés.

michel.deprost@enviscope.com

 

  1. Il s'agit de Gérard Leras, élu Europe Ecologie les Verts

 






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Vers une stabilité démographique en France à l’horizon 2070

L’INSEE a fait part de ses projections à l’horizon 2070. La France devrait compter à cette date 68,1 millions d’habitants, soit une population un peu plus nombreuse qu’en 2021. Celle-ci sera toutefois plus âgée.


Télécabines : le non l’emporte aux referendums locaux

Les votes consultatifs de Sainte-Foy-lès-Lyon et La Mulatière organisés ce week-end se sont soldés par une très large majorité de votes défavorables au projet.


Cubiik, un immeuble de 2.800 m² près de la ZAC des Girondins

GERLAND, LA MUTATION – L’immeuble promu par Vinci Immobilier a été inauguré en octobre. Une grande partie l’immeuble a été pris à bail par Eduservices pour y implanter l’école MBWay.


« Grande Porte des Alpes » : une consultation internationale d’urbanisme lancée

La Métropole de Lyon veut retenir 3 équipes pluridisciplinaires qui devront concevoir chacune, pour ce territoire, un projet intégrant les enjeux urbains, environnementaux, économiques, d’habitat, et de mobilités.


Stabilité à la gouvernance de la CCI Lyon Métropole Saint-Etienne Roanne

Philippe Valentin reste le président de la CCI Lyon Métropole Saint-Etienne Roanne. Myriam Bencharaa a, elle, été réélue présidente de la délégation CCI à Lyon.


Vers une résiliation à tout moment de son assurance de prêt

La proposition de loi a été adoptée par l’Assemblée nationale.


Action Logement Auvergne-Rhône-Alpes a tenu sa convention annuelle

A l’occasion de cet évènement organisé au Palais de la Bourse de Lyon, l’organisme paritaire a signé une convention de partenariat avec la foncière solidaire du Grand Lyon.


Un deuxième comité de pilotage national de l’habitat inclusif

L’ambition du gouvernement est de faire de l’habitat inclusif « un pilier des politiques du logement pour les personnes ayant besoin d’être accompagnées dans leur autonomie ».


Un atelier de concertation grand public sur la ZFE ce mercredi

La concertation citoyenne sur la zone à faibles émissions de la Métropole de Lyon se poursuit jusqu’au 5 février. Le prochain atelier se déroule ce 24 novembre.


Saint-Bonnet-de-Mure : Alliade Habitat construit 40 logements

Ces logement ont été pensés avec le BIM.


Un protocole pour accélérer la production de logements intermédiaires

Le groupe Action Logement, le ministère du Logement et six partenaires ont signé un document pour mettre en place de nouveaux dispositifs favorisant la production dans ce segment.


Le PNR du Pilat, territoire rural en croissance soutenue

nullCe parc naturel régional, territoire rural en croissance démographique soutenue, dépend fortement des villes qui l’entourent, avec une double influence de Lyon et de Saint-Étienne.


La consultation sur le métro cumule déjà plus de 5.000 avis

nullLe SYTRAL a communiqué sur les résultats de la première phase de la grande consultation publique portant sur le développement du réseau métro.


Réaménagement de la rive droite du Rhône : la concertation est lancée


La Métropole et la Ville de Lyon ont annoncé avoir lancé la concertation préalable au réaménagement de la rive droite du Rhône du 8 novembre au 30 décembre.


La perspective de la note du SYTRAL rehaussée par Moody’s

L’agence de notation a annoncé rehausser à stable la perspective de la note Aa2 du SYTRAL.