L’UNIS Lyon dresse un bilan de la loi ALUR

L'UNIS Lyon-Rhône a tiré, courant décembre, un premier bilan de la loi, plus d'un an et demi après son entrée en vigueur. Jacques Pedrini, président de l'UNIS Lyon-Rhône et Olivier Dumas évoquent les conséquences de cette loi pour les locataires, propriétaires et gestionnaires.

Vous avez récemment réalisé une étude auprès de vos adhérents sur l'application de la Loi ALUR. Présentez-nous celle-ci...

Jacques Pedrini - Nous avons fait une enquete auprès de l'ensemble des adhérents de l'UNIS Lyon, comportant 22 questions. C'est une enquête qui a été longue, et qui permet d'avoir un bon aperçu de l'ensemble de nos confrères sur cette loi.

Quelles ont été les principales questions ? Comment avez-vous construit cette enquête ? Quel était son objectif ?

Olivier Dumas – Nous avons souhaité faire une enquête pour savoir ce qui s'était passé dans nos services locations vis à vis de nos gestionnaires depuis la mise en place de la loi ALUR sur la partie gestion. Nous avons listé une vingtaine de questions, et retenu une synthèse de 6 questions, où nous sommes rentrés dans le détail des comportements, positifs ou négatifs, avec une approche par les locataires, les gestionnaires, les propriétaires.

L'idée étant de faire un retour de nos adhérents. L'enquête portait sur 16.343 lots gérés. Nous avons décortiqué plus de 3.042 locations réalisées. Nous avons interrogé des locataires, interpellé des propriétaires, et fait ressortir des points précis.

Des points comme le bail type, le plafond des honoraires, les délais de préavis dans les zones tendues, la notie d'information à l'annexe du bail, l'observatoire des loyers, l'encadrement, la limite de la solidarité en colocation, ont été abordés...

Quels ont été les points marquants ?

Olivier Dumas – Quand nous avons décortiqué les réponses, certaines choses nous ont interpellé. Sur le bail type et la notice d'information, les locataires ne le lisent pas ou peu. Il y a maintenant 17 pages, plus les annexes, plus les diagnostics obligatoires. A la remise de ces éléments, ils ont un dossier volumineux. Les locataires lisent exclusivement ce qui les intéresse : leur nom, l'adresse, le loyer, la date de révision... Même si l'on pouvait penser que ceci aboutirait à un gain de temps étant donné que les locataires ne le lisent pas, nous nous sommes rendus compte que ces derniers posaient des questions complémentaires dont les réponses sont pourtant contenues dans ce bail. Ils ne lisent plus celui-ci, étant donné le volume, et il n'y a pas de ce fait pas de gain de temps. Pour lire la totalité de l'article, abonnez-vous ou identifiez-vous






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Réforme du droit de la copropriété : le projet d’ordonnance présenté en Conseil des ministres

La ministre de la Justice et le ministre chargé de la Ville et du Logement ont présenté mercredi une ordonnance portant réforme du droit de la copropriété des immeubles bâtis.


Nette hausse des charges de copropriété en France et à Lyon

MeilleureCopro a publié les résultats de son observatoire des charges en cours de semaine dernière. Celui-ci a fait état de charges de copropriété 68% plus élevées à Paris qu’en province, dans un contexte de hausse annuelle nationale de 3,1%.


Forte participation à la journée des conseils syndicaux

Près de 2.600 personnes auront participé mardi à cet évènement organisé par l’UNIS Lyon-Rhône. Gérard Collomb et David Kimelfeld étaient présents.


Journée des conseils syndicaux ce mardi à Lyon


L’UNIS organise ce mardi sa journée annuelle des conseils syndicaux. David Kimelfeld et Gérard Collomb seront présents séparément, en début et fin de matinée.


Les nouvelles mesures sur les syndics mécontentent la FNAIM et l’UNIS

null
Le Premier Ministre, Edouard Philippe, a annoncé mardi des mesures devant l’Autorité de la concurrence sur les syndics. Celles-ci n’ont pas manqué de faire réagir les fédérations nationales, mais aussi leurs représentants au niveau local, comme Patrick Lozano.


Une montée en puissance du dispositif Ecoreno’v

null
Le congrès du bâtiment durable a été l’occasion d’une visite d’une copropriété éco-rénovée via ce dispositif. Le nombre de dossiers d’éco-rénovation tend à nettement augmenter.
» Le 7ème congrès national du bâtiment durable s’est tenu à Lyon


La FFB se félicite d’une «continuité bienvenue» dans le gouvernement

La fédération s’est dans un communiqué félicité « du double message que porte la nomination du nouveau gouvernement Philippe pour le secteur du bâtiment ».


« Stop au racket fiscal sous couvert d’écologie ! »

Patrick Lozano est le président de l’UNIS Lyon Rhône. Il évoque le marché locatif, mais aussi la forte hausse de la taxe intérieure de consommation sur le gaz naturel, qui risque d’annihiler les efforts des copropriétaires en faveur de la performance énergétique des bâtiments.


La FNAIM réagit à l’adoption de la loi ELAN par le Sénat

Suite à l’adoption par le Sénat du projet de loi ELAN, la FNAIM a réagi aux dispositions contenues dans le projet de loi.


Une loi ELAN remaniée adoptée par le Sénat

La Chambre haute du Parlement a adopté jeudi la loi ELAN, après quelques modifications du texte voté par l’Assemblée nationale.


Agents immobiliers, notaires et syndics renouvellent leur charte qualité

null
Les notaires du Rhône et les fédérations de l’immobilier ont renouvelé lundi 4 juin un engagement qu’ils avaient pris pour rationaliser leurs procédures et satisfaire le client.


L’UNPI 69 tient ce samedi son assemblée générale

Les thèmes abordés seront notamment les projets logements affectant les propriétaires immobiliers, comme la loi ELAN et le plan de rénovation énergétique.


L’UNIS organisait mardi sa journée des conseils syndicaux


Cette manifestation s’est tenue mardi en présence de Georges Képénékian, maire de Lyon, de Michel Le Faou, vice-président de la Métropole de Lyon, et de nombreux participants et professionnels.


Les français sont satisfaits de leurs syndics, selon une étude FNAIM

Selon une enquête réalisée par la fédération nationale de l’immobilier, les prestations des syndics sont jugées satisfaisantes ou très satisfaisantes.


3.700 logements ont bénéficié du dispositif Ecoréno’v

Depuis son lancement en 2015, la plateforme connait un vif succès, et a accueilli ce jeudi 9 nouveaux partenaires.