EcoCité de la Métropole de Lyon : 11 nouveaux projets sélectionnés

Le Programme d’investissements d’avenir (PIA) pour la seconde tranche de l’action «Ville de demain» vient d’attribuer 11.28M€ d’aides à la Métropole et ses partenaires dans sa stratégie EcoCité.

11.288 012 euros. C’est la somme que vient d’attribuer le Programme d’investissements d’avenir (PIA) pour la seconde tranche de l’action «Ville de demain». La démarche vise à concilier le développement du territoire avec le souci constant de la sobriété énergétique et de l’innovation. L’enveloppe financière sera gérée par la Caisse des dépôts et consignations.

Lors de la première tranche du projet, les fonds versés à la Métropole et ses partenaires avaient eu un effet de levier important pour concrétiser des projets ambitieux et innovants sur le territoire métropolitain. 11 projets nouveaux ont été retenus sur 4 grands secteurs, à savoir La Part-Dieu, La Confluence, Gerland, et La Vallée de la chimie.

Il s’agit de poursuivre la dynamique de transition écologique du territoire autour de trois enjeux prioritaires : l’énergie, la mobilité durable, et l’adaptation aux changements climatiques

Concernant les enjeux de l’EcoCité de la Métropole, le plus important en termes de dotation est celui de l’efficacité et de la sobriété énergétique visibles notamment à travers trois projets, à savoir l’éco-rénovation du parc de logement social Tony Garnier dans le quartier de Gerland, où 2.9 millions d’euros sont débloqués par le PIA pour permettre la rénovation thermique des appartements.

Sont aussi concernés l’éco-rénovation privée, qui bénéficie d’une enveloppe de 2.69 millions d’euros – celle-ci va permettre de développer l’action déjà engagée par la Métropole avec sa plateforme Ecorenov’ - mais aussi la valorisation de l’énergie contenue dans les réseaux d’assainissement soutenue, à hauteur de 577.000 euros.

Expérimentation en mobilité durable

Dans le domaine de la mobilité durable, 2 850 000 € sont affectés à des expérimentations de régulation dynamique des trafics pour une optimisation de l’allocation de l’espace public à tous les modes de déplacements, s’appuyant sur le déploiement significatif de capteurs.

Notamment, une dotation de 116 000 € est consacrée à une expérimentation de couloir de bus dynamique en association avec le SYTRAL. Il s’agira de tester et de déployer un outil dynamique d’affectation des voies de bus. Celle-ci sera réalisée sur une zone test, pour à terme, éventuellement généraliser cette expérimentation sur l’agglomération.

Pour le Commissaire général au Commissariat général à l’investissement, Louis Schweitzer, qui commentait ce PIA dans un courrier à Gérard Collomb, « le projet présenté par le territoire du Grand Lyon construit sur un ensemble d’actions cohérent et adossé à une gouvernance locale forte, répond à l’objectif du PIA ‘Ville de demain’ de faire émerger de nouveaux modèles urbains, pour rendre la ville plus solidaire, attractive et résiliente. L’approche intégrée des enjeux de mobilité, de sobriété énergétique et de valorisation de l’héritage que représente la Cité Garnier doit renforcer et accélérer la démarche d’innovation urbaine ambitieuse que vous portez. »






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Val d’Azergues : une nouvelle installation à l’usine Lafarge

Une installation de chargement de trains a été réalisée, avec le soutien financier de la Région Auvergne-Rhône-Alpes.


« Tout outil qui me permet de réguler, je le prends »

null
Renaud Payre est le vice-président de la Métropole de Lyon en charge du logement. Nous évoquons avec lui la politique de la collectivité en la matière, et échangeons sur les grandes évolutions de l’habitat dans la ville.


L’encadrement des loyers entre en vigueur ce 1er novembre

L’expérimentation du dispositif d’encadrement des loyers démarre ce lundi à Lyon et Villeurbanne.


Villeurbanne : consultation des habitants sur la résidence Saint-André

Une consultation est organisée ce mercredi sur le plan de sauvegarde de la copropriété Saint-André, située allée des cèdres.


Des difficultés pour mener à bien un projet immobilier

C’est ce qui ressort de la 8e vague de l’indicateur Drimki/BVA.


Les expatriés portent les investissements immobiliers des non-résidents

Le service des données et études statistiques (SDES) du ministère de la transition écologique a fait état d’une étude sur les investissements immobiliers des non-résidents.


Encadrement des loyers : la FNAIM dénonce «une absence de vue globale»

La fédération nationale de l’immobilier a fustigé l’absence de vision globale sur le problème du logement.


Ôm2c, la nouvelle marque d’em2c dédiée à l’immobilier résidentiel

Le groupe développe une gamme de produits en accession et en investissement locatif.


La justice suspend les arrêtés interdisant les expulsions locatives à Vénissieux

nullMichèle Picard a défendu le 17 août dernier ces arrêtés, à l’occasion d’une seconde audience en référé devant le Tribunal Administratif de Lyon.


Lyon 2 : Sofidy annonce l’achat d’un immeuble rue de la République

Cette acquisition est réalisée pour le compte des épargnants de sa SCPI Immorente.


Une possible hausse des loyers de 0,42%

L’indice de référence des loyers a été dévoilé mardi dernier par l’INSEE. Celui-ci permet de réviser les loyers en cours de bail, mais aussi lors d’une relocation.


Un guide pour aider les locataires en situation d’impayés de loyer

Le ministère du logement et l’ANIL, ont publié ce document dans une optique de prévention des expulsions locatives.


Les loyers globalement stables à Lyon

La FNAIM a, lors de son point semestriel, fait un point sur le marché locatif, qui est en phase de rattrapage.


Loyers stables au premier trimestre 2021

L’INSEE a fait part de ses indices des loyers d’habitation (ILH) au titre du premier trimestre 2021, mais aussi de l’ILAT et de l’indice des loyers commerciaux.


Capelli : hausse de 39% du chiffre d’affaires annuel 2020/2021

Le groupe a fait état d’un chiffre d’affaires de 281 millions d’euros. Le groupe prévoit une poursuite d’une croissance soutenue en 2021/2022.