Saint-Exupéry: les actionnaires locaux plutôt satisfaits de leur rencontre avec Macron

L’Etat souhaite céder la totalité des 60 % de parts de l’Aéroport de Lyon. Emmanuel Macron a reçu les responsables locaux afin d’établir, avant l’appel d’offres, un cahier des charges.

L’Etat veut se désengager des aéroports de Nice et de Lyon. En conséquence, Emmanuel Macron a reçu les responsables locaux de l’aéroport lyonnais, pour établir un cahier des charges préalable à un appel d’offres. Pour finaliser la phase de concertation engagée depuis début février entre l’État et les actionnaires locaux de la société des Aéroports de Lyon, le ministre a ainsi rencontré Emmanuel Imberton, Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie Lyon Métropole Saint-Etienne Roanne, Gérard Collomb, Président de la Métropole de Lyon, Laurent Wauquiez, Président du Conseil Régional Auvergne Rhône Alpes, et Christophe Guilloteau, Président du Département du Rhône.

« Toutes les parties étaient à l’écoute et la réunion s’est avérée constructive. L’appel d’offre devrait être lancé prochainement » indiquent dans un communiqué commun les actionnaires locaux. Ceux-ci ont notamment rappelé au Ministre « leur conviction que la privatisation de la société des Aéroports de Lyon devait constituer un levier pour accélérer le développement de la connectivité européenne et internationale de la plateforme de Lyon-St Exupéry, aujourd’hui en deçà du poids et de la dynamique économique de la grande Région Auvergne Rhône-Alpes ».

Les acteurs locaux veulent un actionnaire attaché au développement de l’aéroport

Pour eux, la privatisation ne doit pas se traduire à terme « par une nouvelle mise sous tutelle des Aéroports de Lyon vis-à-vis d’un hub européen, à l’image de la situation actuelle vis-à-vis de Roissy ». Il est également important pour eux que la prise en main des Aéroports de Lyon par un actionnaire majoritaire ne soit pas guidée par la spéculation foncière et immobilière, en oubliant le développement aérien.

Les actionnaires publics locaux ont formulé un certain nombre d’amendements au projet de cahier des charges, comme le renforcement des exigences en termes d’expérience de gestion aéroportuaire pour la sélection des candidats éligibles à la reprise des parts de l’Etat, ainsi que les nécessaires précisions à apporter quant aux modalités de leurs associations aux différentes phases de la procédure d’appel d’offres.

Ces amendements comprennent également une meilleure prise en compte des stratégies et projets de développement du territoire dans les critères de sélection des candidats, une maîtrise des impacts des nuisances environnementales, et l’allongement de la durée obligatoire de conservation des parts de la société pour atteindre a minima 7 ans.

Un soutien pour les 2 vols de plus pour la ligne Lyon-Dubaï

En matière de gouvernance, ils comprennent par ailleurs un renforcement du poids des actionnaires minoritaires dans le conseil de surveillance et la mise en place d’un comité de suivi des engagements et des investissements, afin de pouvoir peser de manière claire sur les décisions du futur actionnaire majoritaire.

La réunion a également permis d’évoquer les droits de trafic. 2 vols hebdomadaires sont réclamés par les acteurs locaux depuis l’ouverture de la ligne Lyon-Dubaï en 2012, et ce avant la fin du processus de privatisation. La situation de Lyon est spécifique du fait de la proximité de l’aéroport de Genève, premier concurrent de Lyon-St Exupéry. Les actionnaires ont « sur ce point reçu un soutien appuyé du Ministre pour que ces ouvertures de lignes puissent aboutir dans les meilleurs délais ». Les actionnaires ont ainsi jugé qu’il s’agissait d’  « une excellente nouvelle» pour l’aéroport.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Large soutien des élus suite aux menaces à l’encontre de Jérémie Bréaud

Le maire de Bron, menacé de mort, a reçu des soutiens tant de la part des élus de droite que des élus de l’opposition.


La SPL Lyon Confluence récompensée au SIATI

La SPL a reçu le trophée d’or de la transformation urbaine la plus innovante dans la catégorie « Aménageurs ».


Le SYTRAL deviendra un EPL au premier janvier 2022

Le syndicat mixte a annoncé amorcer son évolution en établissement public local, du fait de l’application prochaine de la loi d’orientation des mobilités.


Grégory Doucet nommé président du conseil de surveillance des HCL

Le maire de Lyon a été élu ce lundi à l’unanimité des suffrages exprimés président du conseil de surveillance des Hospices Civils de Lyon.


Grégory Doucet, co-président de la commission «santé» de France Urbaine

Suite à l’élection du bureau et de Johanna Rolland à la présidence de l’association, les premières nominations aux co-présidences de commissions ont été dévoilées ce lundi. Gaël Perdriau reste coprésident de la commission « Sécurité ».


350 millions d’euros pour développer des programmes de logements denses

C’est l’un des éléments du plan de relance économique de 100 milliards d’euros dévoilé à la rentrée par le gouvernement: l’accompagnement des collectivités pour développer des logements.


Lyon, Saint-Étienne et Grenoble entrent en couvre-feu

Un couvre-feu est mis en place dans les trois métropoles de 21h00 à 06h00 pour une durée minimale de 4 semaines. Le télétravail est de nouveau promu.


Le 2ème trimestre a vu un recul du nombre d’ouvriers du BTP inférieur à celui de l’activité

La crise sanitaire liée à la Covid-19 a eu un lourd impact sur toutes les activités du secteur de la construction au 2ème trimestre, a indiqué le service des données et études statistiques (SDES).


Doucet et Bernard signataires d’une lettre ouverte pour la baisse des émissions

Coordonnée par C40 Cities et Eurocities, une lettre ouverte a été adressée par 58 maires de toute l’Europe à la présidente du Conseil de l’Union européenne et au président du Conseil européen pour rehausser les objectifs de réduction des émissions pour 2030.


Lyon et Francfort célèbrent leurs 60 ans de jumelage

Cela fait tout juste 60 ans, le 15 octobre 1960, que les deux villes signaient une convention de jumelage, scellant ainsi sur notre territoire la réconciliation engagée dans l’après-guerre.


Philippe Pelletier reconduit à la présidence du Plan bâtiment durable

La ministre déléguée au logement, Emmanuelle Wargon, appelle pour sa part « à amplifier l’action ».


Un jury citoyen et des événements pour relancer la Cité de la gastronomie

Bruno Bernard a rencontré ce mardi l’ensemble des membres du fonds de dotation de la Cité de la gastronomie.


La Métropole de Lyon veut le retour d’une régie publique de l’eau


Bruno Bernard, Président de la Métropole de Lyon et Antoine Frérot, Directeur Général de Véolia se sont rencontrés ce lundi afin d’échanger sur l’actuelle exploitation du réseau d’eau potable.


Report des finales nationales des Worldskills

Les finales nationales de Lyon, qui avaient été reportées en décembre 2020, se dérouleront finalement en 2021, suite au passage de la Métropole de Lyon en zone d’alerte maximale. WorldSkills France a de fait dû revoir son calendrier.


Mably : Valoris installe Lidl dans un local de 1.490 m²

La société Lidl va louer un local commercial dans cette commune de l’agglomération de Roanne. Cette annonce intervient quelques jours après l’annonce de la vente à investisseur de 1.239 m² de locaux mixtes à Chaponost.