La ville de Lyon conserve sa note chez l’agence S&P

Lyon conserve sa note « AA », la meilleure possible pour une collectivité locale française.

L’agence de notation Standard and Poor’s a confirmé vendredi la note « AA » de la Ville de Lyon, avec une perspective négative. Mais ceci reflète néanmoins une relative bonne santé financière pour la ville, cette note étant la meilleure possible pour une collectivité locale française, la République Française étant elle-même assortie d’une perspective négative. Le maire de la ville, Gérard Collomb, s’est félicité du maintien de sa note « AA » à long terme, et de la disparition du caractère intrinsèque de la perspective « négative » qui lui est associée ». Pour l’élu, cette note « AA » est un « motif de satisfaction » et « la traduction claire de la pertinence et de l’efficacité de la stratégie financière que la Ville déploie depuis le début de ce mandat ».

Gérard Collomb a salué le travail mené par les services de la Ville de Lyon et ses élus, et en particulier Georges Képénékian, premier adjoint, et Richard Brumm, adjoint aux finances, « qui ont travaillé main dans la main pour mettre en place un plan marges de manoeuvre dont la pertinence et l’efficacité sont aujourd’hui soulignées ». Il associe également « tous les Lyonnais qui ont su comprendre et appréhender les choix de notre collectivité».

Pour l’agence de notation,  « l’économie lyonnaise » est « très forte ». S&P met en évidence « une gestion et une gouvernance financières de la Ville qualifiées de ‘fortes’, a l’instar de ses performances budgétaires et de sa situation de liquidité, ainsi que ses ‘faibles’ risques hors-bilan » note la Ville.

L’agence a également souligné le pilotage renforcé des dépenses de fonctionnement de la Ville, y compris celles de personnel. « Au-delà de ces bonnes performances budgétaires, l’agence met également en évidence une dette maîtrisée, une stratégie claire, une programmation financière pluriannuelle réaliste. Enfin, elle estime que la ville a su désormais prouver sa capacité à mettre en oeuvre son plan ‘marges de manœuvre’ et anticipe que la Ville réalisera une part importante de ce plan d’ici à 2018, ainsi qu’elle s’y était engagée » indique la Ville. Elle juge en outre improbable un scénario marqué par « une détérioration structurelle des performances budgétaires » de la Ville.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Loi SRU : le ministère communique le bilan triennal 2017-2019

Le ministère chargé du logement a fait part de son bilan triennal 2017-2019 sur les objectifs en matière de production de logements sociaux.


Polémique sur la prolongation de la centrale nucléaire du Bugey

Les écologistes de la Métropole et de la Ville de Lyon demandent à l’Autorité de sûreté nucléaire de refuser la prolongation de 10 ans, tandis que la droite s’insurge contre cette prise de position.


Un appel a candidatures pour lutter contre la vacance des logements

Celui-ci vise à accompagner des collectivités dans leurs démarches de lutte contre la vacance des logements.


Auvergne-Rhône-Alpes emprunte à taux négatif

null
La Région est ainsi la première collectivité française à emprunter sur le long terme à taux négatif.


Les modes doux pèsent moins de 10% des déplacements domicile-travail

C’est ce que révèle une étude de l’INSEE Auvergne-Rhône-Alpes sur les modes de déplacement domicile-travail de la population de la région.


Lancement d’une plateforme pour la qualité de l’air, «Air’Attitude»

L’observatoire ATMO Auvergne-Rhône-Alpes a lancé cette plateforme collaborative avec pour objectif que chacun puisse contribuer à améliorer la qualité de l’air et l’environnement.


Une démographie dynamique dans la périphérie des grandes villes de la région

L’INSEE a fait part d’une étude qui révèle que la population croît fortement dans les couronnes des grandes et très grandes aires d’attraction des villes.


Castex et Wauquiez signent le plan de relance Etat-Région

3 milliards d’euros d’investissements sont prévus au total dans ce plan dans les deux ans à venir.


Fin de la pédagogie pour les voies de covoiturage M6/M7

null
Les automobilistes seuls à bord de leur véhicule et empruntant ces voies pourront, dès ce lundi, être verbalisés.


Vers davantage de sécurité pour le Boulevard Urbain Est

La Métropole de Lyon et la ville de Vaulx-en-Velin ont annoncé mettre en place des mesures immédiates, suite au décès d’un cycliste.


La définition de « logement décent » élargie

Ceci va permettre d’exclure les premières passoires énergétiques du marche locatif.


Les professionnels de l’événementiel en quête de visibilité

Ceux-ci souhaitent une date prévisionnelle et de modalités de réouverture des activités événementielles.


La Région soutient un centre superviseur urbain mutualisé

La Région s’engage à hauteur de 100.000 euros pour le futur centre superviseur urbain mutualisé de 5 communes du sud-ouest lyonnais : Grigny, Pierre-Bénite, Vernaison, Charly et Saint-Genis-Laval.


28 millions d’euros de travaux immobiliers pour les policiers du Rhône

La démarche, qui s’inscrit dans le cadre du plan de relance, portera sur la réalisation de projets de rénovation et de modernisation des bâtiments de la police nationale.


La ligne de bus express 15E mise en service entre Gare d’Yvours et Bellecour

null
Cette nouvelle ligne offre désormais une desserte du sud-ouest lyonnais via la voie métropolitaine M7.