Une recomposition du CNTGI

Avec la loi Egalité et Citoyenneté, le Conseil National de la Gestion et de la Transaction Immobilières a été recomposé, et doté de nouvelles compétences.

Le conseil national de la gestion et de la transaction immobilières (CNTGI) a, au terme du vote en dernière lecture par l’Assemblée nationale du projet de loi Egalité et Citoyenneté, été recomposé et doté de compétences en matière de discipline. Mais cette réforme inquiète certains acteurs comme l’UNIS.

Une habilitation donnée au gouvernement à prendre une ordonnance sur la discipline des professionnels avait, au départ été prévue. L’article concerné était donc situé parmi les mesures diverses, sans liens avec les mesures principales du projet de loi. Mais en cours de la procédure parlementaire, le volet disciplinaire a été rédigé in extenso, sans renvoyer à une ordonnance. Lors des navettes parlementaires, le projet a été rejeté en bloc par le Sénat en deuxième lecture.

Christophe Tanay avertit : « le nouveau CNTGI, pourtant financé exclusivement par les professionnels, a été évoqué en marge de discussions d’un projet de loi sans rapport direct avec le sujet fondamental que constitue la discipline de la Profession. L’UNIS, consultée sur le projet de loi, sera également très vigilante sur la rédaction du décret d’application afin de préciser ce qui mérite encore de l’être. Nous ne voulons pas être seulement consultés. Les professionnels ne financeront pas un Conseil s’ils ne sont pas pleinement associés à son élaboration et ses modalités de fonctionnement ».

21 membres

Le décret et les arrêtés d’application promulgués et publiés, le CNTGI sera opérationnel. Ces textes finaliseront la réforme de la réglementation de la profession. Cette réforme, voulue en 2011 par l’UNIS notamment, a été amorcée en 2014. Elle est quasiment aboutie.

Le nouveau CNTGI comprendra 21 membres, dont 1 magistrat, 7 professionnels en exercice, 5 professionnels honoraires, 5 associations de consommateurs agréées, et 3 personnalités qualifiées dont l’une présidera le conseil.

Une formation restreinte sera chargée, au sein du Conseil, des sanctions disciplinaires. Elle sera composée du magistrat, de 3 professionnels honoraires, d’une association de consommateurs agréée, et d’une personnalité qualifiée. Un bureau sera chargé de l’instruction. Le financement est assuré par les professionnels afin que le CNTGI dispose des moyens qui lui manquent actuellement pour fonctionner de manière performante.

Pour Christophe Tanay, « la Profession s’est progressivement dotée de règles et d’organes régulateurs que nous voulons efficaces ». « Reste à parachever la réforme par un décret qui devra toutefois préciser quelques points qui nous semblent fondamentaux. Notamment, la saisine de la Commission, les motifs de la saisine, et la procédure d’instruction, doivent impérativement être bien cadrés, précisés et maîtrisés. Il est indispensable d’instaurer également un mécanisme de filtrage. La compétence disciplinaire du CNTGI est un stade ultime. Il ne se substitue pas à l’ordre judiciaire. Il existe par ailleurs des voies de médiation entre les consommateurs et les professionnels. L’outil disciplinaire est nécessaire pour sanctionner les mauvais comportements, et non pour résoudre des litiges purement commerciaux » ajoute le président de l’UNIS.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


La Chambre du Rhône de la FNAIM a fêté ses 100 ans

La Chambre du Rhône de la fédération nationale de l’immobilier a fêté son centenaire jeudi, en présence de 450 personnes.


La dépense des agents dans le domaine du logement a baissé en 2020

Le rapport du compte du logement 2020 a été publié ce lundi.


Encadrement des loyers : la FNAIM dénonce «une absence de vue globale»

La fédération nationale de l’immobilier a fustigé l’absence de vision globale sur le problème du logement.


Loi climat et résilience : l’impact sur l’immobilier et les transports

Après plusieurs mois d’examen et une commission mixte paritaire conclusive, les députés et les sénateurs ont adopté cette semaine ce projet de loi qui aura un impact important en matière de végétalisation, d’isolation des bâtiments ou sur la qualité de l’air via de nouvelles ZFE.


Lyon 6 : Foncière Valaura Investissements acquiert un immeuble

Cet immeuble mixte situé dans le 6e arrondissement de Lyon développe une superficie de 2.000 m².


La FNAIM a pris position sur le projet de loi «Climat et résilience»

La fédération de l’immobilier a évoqué vendredi le projet de loi, en appelant à engager les moyens nécessaires à la mise en œuvre des objectifs.


Reconfinement : les visites restent autorisées pour les résidences principales

null
Si les agences restent fermées dans les 16 départements concernés par le reconfinement, les pouvoirs publics ont décidé d’autoriser plus largement les visites que lors des premiers confinements.


L’État investit pour des habitations plus adaptées aux risques naturels

Dans le cadre du projet de loi Climat et Résilience, le ministère de la Transition écologique augmente les financements pour aider les territoires à s’adapter aux conséquences du dérèglement climatique.


La FNAIM juge le nouveau DPE « plus fiable et plus lisible »

La fédération de l’immobilier s’est félicitée du nouveau diagnostic de performance énergétique annoncé par les ministres de l’Ecologie et du Logement.


Barbara Pompili et Emmanuelle Wargon présentent le nouveau DPE

Ce nouveau diagnostic de performance énergétique des logements a pour but de lutter contre les passoires énergétiques.


La FNAIM alerte sur les agences immobilières de montagne

La fédération a sensibilisé le gouvernement sur la situation des agences immobilières de montagne.


Accord Century 21 / Action Logement pour le logement des jeunes

Les deux acteurs ont renouvelé leur partenariat visant à accompagner les jeunes actifs.


Square Habitat rejoint la FNAIM

null
Le réseau compte 510 agences et 3.200 collaborateurs.


Immobilier : vers une nouvelle baisse des ventes en 2021

C’est ce que prévoit la FNAIM, qui organisait ce mardi à Paris sa traditionnelle conférence de presse de début d’année.


2020, un tournant dans l’immobilier selon PAP

L’année a été marquée par la survenue de la crise sanitaire, impliquant de nouvelles pratiques comme le télétravail, qui ont eu des implications structurantes sur les recherches immobilières des français.