Immobilier : les deux grandes inconnues de 2017

La future majorité issue des élections législatives et l’évolution des taux d’intérêt sont les deux inconnues de l’année 2017.

2016 aura été une très bonne année pour la construction et les ventes de logements : les statistiques qui vont être communiquées au cours du premier trimestre vont en témoigner. Mais quelles tendances, quels trends peuvent être anticipés pour l’année 2017 qui vient de débuter ?

Assurément, certains facteurs positifs devraient perdurer. Le dispositif d’investissement locatif Pinel a été confirmé pour l’année en cours, avec même un élargissement sur certains territoires moins tendus de la zone C. Ceci devrait continuer à alimenter la production de logements, y compris dans certains secteurs périphériques aux agglomérations d’Auvergne-Rhône-Alpes.

Incertitudes sur la prochaine majorité…

La demande en logement devrait, elle aussi, continuer à être au rendez-vous, en l’absence de changements majeurs des dispositifs favorisant l’acquisition de logements, comme par exemple le prêt à taux zéro (PTZ).

Mais ces dispositifs devraient être, en cours d’année, amendés, voire purement et simplement abandonnés, suivant la prochaine majorité, dans la prochaine loi de finances. Inversement, d’autres mesures fiscales, comme le retour à l'abattement pour une durée de détention dans le calcul des plus-values immobilières pourraient être positives.

Sur ce dernier point, la durée d'exonération pour délai de détention était passée en 2011 de 15 à 30 ans. Elle avait été ramenée, à la suite de l’élection de François Hollande, à 22 ans pour les impôts. Or, un retour à une durée d'exonération à 15 ans pourrait, si certains candidats étaient élus, être envisagé. Ceci pourrait, chez certains acquéreurs potentiels, conduire à l’attentisme.

… et en matière de taux

L’autre facteur d’incertitude est bien sûr l’évolution des taux. Ceux-ci sont orientés à la hausse depuis l’élection de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis. Les marchés ont en effet massivement « acheté » une reprise de la croissance américaine, et une hausse de l’inflation. Mais ces anticipations se basent sur les principales mesures annoncées dans le programme de Donald Trump, lesquelles devront être confirmées dans les faits à partir de la prise de fonction officielle du milliardaire qui interviendra courant janvier.

Si la reprise des taux se confirme et s’amplifie, cela aura nécessairement un impact sur le marché immobilier, qui se traduira, à terme, par une baisse du pouvoir d’achat immobilier. La baisse des taux a en effet très clairement favorisé l’activité, via une hausse du pouvoir d’achat immobilier. Cette situation commence à avoir des implications sur le front des prix, qui rebondissent tant dans l’immobilier neuf que dans l’immobilier ancien. L’amplitude d’une nouvelle remontée des taux aura donc, nécessairement, des implications sur la dynamique marché. Or ni l’effectivité, ni l’amplitude de cette remontée des taux ne peuvent, pour l’heure, être sérieusement prédites. 2017 risque donc d’être marquée par ces incertitudes.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Crédit immobilier : taux stables et production record

nullEmprunt Direct a fait part de son baromètre des taux en Auvergne-Rhône-Alpes. Vousfinancer a pour sa part commenté les derniers chiffres de production de crédit en France.


Crédit immobilier : des taux au plus bas, une production au plus haut

La Banque de France a fait état ce mardi de son traditionnel point mensuel sur les crédits aux particuliers.


Les taux restent stables en juin en Auvergne-Rhône-Alpes

nullAucune évolution majeure n’a été constatée ce mois-ci sur le front des taux de crédit immobilier dans la grande région.


Des taux de crédit immobilier stables en Auvergne- Rhône-Alpes

C’est ce que révèlent plusieurs courtiers en crédit immobilier.


La production de crédit immobilier rebondit

nullLa Banque de France a fait état de son étude mensuelle sur les crédits aux particuliers portant sur le mois de mars. Crédit Logement a lui fait part de son observatoire portant sur le mois d’avril, qui confirme la tendance.


Vousfinancer alerte sur des délais de traitement plus longs dans les banques

Face à cet allongement des délais, l’intermédiaire prône l’anticipation.


Auvergne-Rhône-Alpes : quasi stabilité des taux selon Empruntis

null
L’intermédiaire en crédit immobilier a fait état de son baromètre des taux régionaux.
» Vousfinancer alerte sur des délais de traitement plus longs dans les banques


Des taux stables, mais une production de crédit en net repli

La Banque de France a fait état ce matin de son étude mensuelle sur le crédit aux particuliers. Plusieurs courtiers, comme Vousfinancer et Emprunt Direct, ont en outre récemment communiqué sur les grandes tendances du marché.


« Le principe de réalité est en train de peser sur nous »

Henry Buzy-Cazaux est le président de l’Institut du management des services immobiliers (IMSI). Nous évoquons avec lui la remontée des taux et son impact sur le marché immobilier, ainsi que les autres éléments qui pourraient affecter ce dernier.


Crédit immobilier : pour Capfi, les taux devraient rester bas

Selon l’intermédiaire, les taux pratiqués en février chez Cafpi ont été stables.


«On est loin d’une remontée généralisée»

Sandrine Allonier est directrice de la communication et porte-parole de Vousfinancer. Nous évoquons avec elle la remontée des taux des emprunts d’État et son impact sur les taux de crédit immobilier.


Nouvelle baisse des taux de crédit immobilier en février

L’observatoire CSA/Crédit Logement a fait état d’une baisse du taux moyen en février. Celui-ci revient à proximité de ses niveaux les plus bas observés à fin 2019/début 2020. Mais des hausses sont déjà observées en mars, selon Emprunt Direct.


L’évolution des marchés de taux, un« nuage noir » à surveiller

nullEmprunt Direct a fait état de son baromètre mensuel sur Auvergne-Rhône-Alpes. S’il observe une stabilisation des taux de crédit immobilier, les contraintes prudentielles et l’évolution des marchés de taux sont, pour lui, deux éléments à scruter.


Crédit immobilier : les taux en nette baisse en Auvergne-Rhône-Alpes

Selon Emprunt Direct, les banques ont fait part de baisses de l’ordre de 5 à 25 points de base.


La production de crédit a baissé en 2020, selon Crédit Logement

L’observatoire CSA/Crédit Logement organisait ce mardi son point trimestriel sur le marché du crédit immobilier. Il décrit une baisse de la production et une hausse de l’apport l’an dernier.