Une année 2016 dynamique pour l’immobilier à Lyon et dans le Rhône

La FNAIM présentait hier son bilan annuel sur le marché immobilier dans le Rhône et la Métropole de Lyon.

L’année 2016 aura été à Lyon, comme sur le reste du territoire national, une bonne année pour l’immobilier. 22.900 transactions de logements existants ont en effet été enregistrés dans le Rhône et la Métropole de Lyon selon la FNAIM, qui organisait hier sa conférence de presse. « L’année 2016 aura été une très bonne année au niveau des ventes immobilières » a commenté Anne de Planchard, vice-présidente déléguée à la transaction. L’activité progresse en effet de 8.5% par rapport aux 21.100 ventes réalisées en 2015. « On a dépassé le nombre de transactions de 2005 et de 2012 », affirme même Les transactions dans le Rhône totalisent ainsi 26% de l’ancienne Région Rhône-Alpes, soit une proportion stable par rapport à l’an dernier.

L’explication d’un tel volume d’activité se trouve, selon elle, dans le dynamisme économique de la Métropole, et son offre en matière universitaire. « On a la chance d’avoir une économie très diversifiée, qui repose aussi bien sur la chimie, les nouvelles technologies, la pharmacie», explique-t-elle.

Hausse des prix

« Le marché du Rhône est très stable », confirme Alexandre Schmidt, le nouveau président de la chambre. Cette bonne tenue du marché des transactions a, du coup, eu une incidence sur les prix, avec une hausse de 2.2% du prix au m² à pour les appartements et une hausse de 3% du prix de vente pour les maisons. Dans l’ensemble du Rhône administratif (Département du Rhône + Métropole de Lyon), le prix du m² se monte à 2.954 euros, soit une progression de 2.2%. La progression des prix est encore plus sensible à Lyon avec une hausse de 2.6% à 3486 euros le m² pour les appartements. Pour le même type de biens, la FNAIM révèle que la progression est moins forte, de l’ordre de 2%, à 2790 euros le m², à Villeurbanne.

Par arrondissement, on notera que les prix dépassent les 4.000 euros le m² sur Lyon 2 (4.364 euros le m²) et Lyon 6 (4.361 euros le m²). Quatre arrondissements ont des prix compris entre 3.000 et 4.000 euros le m² : Le premier (3836 euros le m²), le troisième (3.484 euros le m²), le quatrième (3.836 euros le m²), et le septième arrondissement (3.219 euros le m²). Les 5ème (2.868 euros le m²), 8ème (2.498 euros le m²) et 9ème arrondissements (2.808 euros le m²) sont les seuls affichant des prix inférieurs à 3.000 euros. Sur 10 ans, les prix ont augmenté de 26.8% à Lyon, contre +14% dans le Rhône.

7 arrondissements sur 9 à la hausse

En termes de dynamique des prix, on constate que la hausse est visible dans tous les arrondissements, excepté dans le 8ème (-0.1%) et dans le 7ème (-1%). « Nous avons une disponibilité assez importante aussi bien pour la revente que dans le neuf. La présence de programmes neufs fait concurrence aux appartements existants» analyse Alexandre Schmidt. Tous les autres arrondissements sont à la hausse : le 1er (+3.2%), le 2ème (+4.7%), le 3ème (+1.9%), le 4ème (+2%), le 5ème (+2.8%), le 6ème (+3.9%) et le 9ème arrondissement (+3.6%).

La baisse des taux a permis d’augmenter le pouvoir d’achat immobilier dans le Rhône. On achète ainsi avec une mensualité de 1.000 euros hors assurance une surface de 69.8 m² contre 66,3 m² il y a un an. Les prêts relais sont aussi de retour. Pour Anne de Planchard, ceci a permis d’améliorer la fluidité du marché en favorisant les déménagements de confort.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Immobilier : dynamique plutôt positive dans les départements rhônalpins

Les notaires de France ont publié en cours de semaine dernière leur note trimestrielle de conjoncture au niveau régional.


Lyon : un marché immobilier sous tension

null
La Chambre du Rhône de la FNAIM dressait lundi un bilan de l’année immobilière, dans la Métropole de Lyon et le département du Rhône. L’activité a été forte sur l’année écoulée.


« En trois ans, le volume de transactions a augmenté de 42% en France »

Jean-Marc Torrolion est le président de la FNAIM. Il évoque le bilan du marché 2017 et les perspectives 2018, ainsi que la contribution de la fédération réalisée à l’occasion de la conférence de consensus sur le logement.


Prix de l’immobilier en 2017: +4,2% en France et +5,3% à Lyon, selon la FNAIM

null
L’activité a été très forte en 2017, selon la fédération, qui fait état de 986.000 ventes au niveau national.
» Des hausses de prix de 16% dans la presqu’île de Lyon, selon LPI-Seloger


Rhône-Alpes : les prix globalement orientés à la hausse

Selon la Chambre régionale des notaires, qui a publié ses statistiques régionales il y a quelques jours, le marché est actif dans les départements de l’ancienne région, avec des prix orientés à la hausse.


Le prix médian des logements reste orienté à la hausse à Lyon

Malgré une hausse de seulement 0.9% dans la circonscription départementale du Rhône, le prix médian du m² dans la capitale des Gaules a, lui, augmenté de 3.3% en 2016.


Immobilier : 2016, année exceptionnelle à Lyon et dans le Rhône

null
En termes de volumes, l’année écoulée aura été dopée par la baisse des taux d’intérêt et la volonté affichée par les ménages de ne plus reporter leurs achats.
» Le prix médian des logements reste orienté à la hausse à Lyon


Immobilier : une hausse des prix de 2% à Lyon en 2016

Selon les chiffres des ventes enregistrées par les notaires, qui vont du 1er novembre 2015 au 31 octobre 2016, les prix ont assez nettement progressé à Lyon l’an dernier.


Une année 2016 dynamique pour l’immobilier à Lyon et dans le Rhône

La FNAIM présentait hier son bilan annuel sur le marché immobilier dans le Rhône et la Métropole de Lyon.


Immobilier à Lyon : prix et volumes en hausse en 2016

Les notaires de France ont fait état des chiffres sur les 9 premiers mois de l’année. Les chiffres font état d’une hausse des volumes de vente et des prix par rapport à l’an dernier, notamment à Lyon.


Vers des prix de l’immobilier stables à Lyon et dans le Rhône en 2016

La chambre du Rhône de la FNAIM ne voit pas d’évolution marquée des prix de l’immobilier au sein de la Métropole et du département d’ici à la fin de l’année.


Lyon : un marché immobilier en bonne santé

Selon la FNAIM, les ventes ont nettement progressé à Lyon au premier semestre. Les prix sont, eux, en hausse modérée.
» Vers des prix de l’immobilier stables à Lyon et dans le Rhône en 2016
» Les loyers en légère baisse, pouvoir d’achat immobilier en hausse


Immobilier à Lyon: une forte activité au 1er semestre, mais des prix contrastés

null
La première partie de l’année a été active au sein des réseaux d’agences immobilières en région lyonnaise. Mais l’orientation des prix est diverse selon les réseaux…
» Est lyonnais : demande forte et prix en nette baisse
» Ouest lyonnais : volumes en hausse, prix en légère baisse
»
Lyon centre, un marché « en flux tendu »
» Laforêt voit une hausse de 2% à 3% des prix de l’immobilier à Lyon en 2016


Tête d’Or Saxe et Bourse restent les quartiers les plus chers de Lyon

Les Notaires du Rhône faisaient ce matin état de leur bilan annuel sur le marché immobilier dans le Rhône, et sur Lyon intra-muros. Des contrastes demeurent entre les différents quartiers de la ville.


Immobilier ancien à Lyon : ventes en hausse, prix stables

A l’occasion du point marché de la FPI, du CECIM et de l’UCI-FFB, les Notaires ont révélé les tendances des prix et des volumes sur 12 mois dans l’immobilier ancien, arrêtées au 31 octobre