L’exploitant de la Halle Girard désigné

Pour l’exploitation du futur lieu totem de la French Tech lyonnaise, la Métropole a engagé des discussions exclusives avec un consortium composé d’Arty Farty, de Scintillo/Groupe SOS et d’1Kubator.

La Métropole de Lyon a annoncé mardi avoir engagé des discussions exclusives avec un consortium composé d’Arty Farty, de Scintillo/Groupe SOS et d’1Kubator pour l’exploitation de la Halle Girard. Cette ancienne halle, construite en 1857 pour accueillir une usine de chaudronnerie, fait l’objet d’un chantier de réhabilitation porté par la SPL Lyon Confluence. Cofinancée par la Métropole de Lyon et la Région Auvergne-Rhône-Alpes, la transformation du bâtiment devrait s’achever à l’automne 2018.

Le consortium gèrera et animera et commercialisera les 4000 m² de la halle, « futur lieu totem de la French Tech à Lyon », développé en partenariat avec la Région et l’association Lyon French Tech. 3000 m² seront dédiés aux start-ups (avec parcours entrepreneurial, services à la création, co-working, espaces de convivialité…) et 1000 m² dédiés à l’animation, l’événementiel et la restauration.

« Massifier la création d’entreprises »

Karine Dognin-Sauze, vice-présidente de la Métropole de Lyon en charge du numérique et de l’innovation, s’est exprimée dans la foulée dans un communiqué pour exprimer sa satisfaction : « le choix de ce consortium est à l’image de l’ambition et des principes qui animent notre démarche en faveur de l’innovation et de l’entreprenariat tout autant qu’il reflète la singularité de ce lieu : favoriser l’interaction entre communautés d’innovateurs et jouer la force du collectif et du collaboratif. Le lieu totem est une concrétisation majeure pour répondre à un objectif essentiel en matière d’emplois et d’attractivité de l’écosystème numérique et d’innovation métropolitain : massifier la création d’entreprises et accompagner les entrepreneurs d‘ici ou d’ailleurs dans leur développement en leur facilitant l’accès à l’offre territoriale et aux marchés internationaux».

L’objectif de la Métropole est de faire de la Halle Girard un lieu fédérateur, attractif, convivial, accessible et ouvert à l’ensemble de l’écosystème entrepreneurial et créatif, et un lieu d’hébergement des porteurs de projets de la french tech. Il se veut également, selon la Métropole, « un lieu de maturation, d’incubation et d’accélération de ces jeunes entreprises », « un lieu de mobilisation des forces vives, innovantes et créatives du territoire » mais aussi un hub de ressources qui facilitera la mise en relation de ces start-ups avec l’offre de services à forte valeur ajoutée très riche sur le territoire (réseaux patronaux et consulaires, sociétés de valorisation de la recherche et de transfert de technologies, réseaux financiers, …).

Vers un « lieu d’hybridation de référence européenne »

Patrick Bertrand, président de l’association Lyon French Tech s’est lui aussi réjoui du choix de ce consortium, et s’est félicité « d’être un partenaire privilégié de ce projet, qui a la volonté de créer un lieu d’hybridation de référence européenne, d’accélération, de diffusion de l’innovation, d’accueil, de vie et d’évènementiel au service de l’écosystème technologique et numérique lyonnais. »

Le lieu bénéficiera des forces des membres du consortium : la capacité de gestion et d’animation d’Arty Farty, l’expérience du cycle entrepreneurial d’1Kubator, premier réseau d’incubateur français, mais aussi des synergies offertes par le Groupe SOS, le plus grand groupe d’innovation sociale de France et sa branche culture, Scintillo.

« Un comité Stratégique et un comité éditorial seront en charge de sa gouvernance, réunissant des personnalités diverses et reconnues qui s’appuieront sur des réseaux multiples et complémentaires pour accompagner la montée en puissance du projet » a indiqué le Grand Lyon.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


« Il n’y a pas de risque de déséquilibre du marché »


Stéphane Jullien est le directeur du département bureaux de JLL à Lyon.


Villeurbanne : Yamada Dobby Co prend à bail 500 m² de locaux

Brice Robert Arthur Loyd a communiqué ses dernières transactions.


6,7 milliards d’euros pour la rénovation énergétique au coeur du plan de relance


Hertz prend à bail 1.091 m² de locaux d’activités à Gerland


Valoris Real Estate a annoncé installer à la location la société Hertz dans un local industriel de 1.091 m² dans ce quartier du 7ème arrondissement de Lyon.


Saint-Priest : JSC France prend à bail un local d’activité de 780 m²

EOL est intervenu en tant que conseil des deux parties.


Le président de la Métropole s’est rendu mardi dans la Vallée de la Chimie

Il était accompagné des différents maires du secteur, afin d’évoquer les principaux projets sur le territoire.


«La crise ne remet pas en cause l’idée de développer le tram, les télécabines et les bus»

Béatrice Vessiller est la nouvelle vice-présidente de la Métropole de Lyon en charge de l’urbanisme et du cadre de vie. Nous évoquons avec elle les transports, le renouvellement urbain, et les changements à venir dans le quartier de la Part-Dieu.


Grégory Doucet et Bruno Bernard se sont rendus à l’OMS

Les deux élus étaient ce mercredi à Genève pour rencontrer les dirigeants de l’organisation mondiale de la santé et évoquer le projet d’académie de l’OMS à Lyon.


Le confinement a impacté la construction de locaux

Le service des données et études statistiques (SDES) du ministère de la Transition écologique a dévoilé ce mercredi ses chiffres d’autorisations à la construction et de mises en chantier de locaux non résidentiels.


Inova Software prend à bail 1.105 m² dans Villa Crillon


Brice Robert Arthur Loyd a fait part de ses dernières transactions au cours du mois de juillet.


Valoris ajoute une nouvelle corde à son arc

Le cabinet créé par Juliette Caudard en 2015 poursuit son développement. Les recrutements se succèdent tandis qu’un nouveau service est apparu à la faveur du confinement : la visite virtuelle des locaux.


La Métropole de Lyon va exonérer de CFE les entreprises fragilisées

null
La collectivité a annoncé procéder à une exonération de la cotisation foncière des entreprises (CFE) pour les secteurs les plus touchés par la crise sanitaire.


Lyon Vallée de la Chimie, l’un des sites clés en main du «Pack Rebond»

Le secteur a été désigné comme l’un des 66 nouveaux sites « clés en main » choisis par le gouvernement dans sa stratégie de relocalisation industrielle dévoilée lundi.


Belisoft aquiert en VEFA un bâtiment mixte de 2.220 m²

null
L’ouvrage développera près de 1.600 m² d’activité, associés à des bureaux.


Un « pack rebond » pour les territoires d’industrie

Les ministres de la Cohésion des territoires et des Relations avec les Collectivités territoriales et la ministre déléguée chargée de l’Industrie.