Le contrat de chantier étendu aux autres secteurs

L’article comprenant l’extension de ce contrat jusqu’ici réservé au BTP a été adopté dans la nuit de mercredi à jeudi par l’Assemblée nationale.

C’est l’un des mécanismes bien connus dans le BTP : le contrat de chantier. Par ce dernier, un employeur engage un salarié en lui formulant dès l’embauche que le contrat est lié exclusivement à la réalisation d’un ouvrage ou de travaux déterminés, avec toutefois une durée qui ne peut être fixée préalablement avec certitude.

Ce mécanisme, très courant dans le BTP, était jusqu’ici réservé à des secteurs où l’usage est de recourir à ce type de contrat. Mais la réforme du code du travail a étendu hier le contrat à d’autres secteurs. Ces contrats sont ainsi des contrats "à durée indéterminée", "conclus pour la durée d'un chantier ou d'une opération".

Mesure contestée

Cette généralisation a été contestée par l'opposition, notamment par la France insoumise. « Comment allez-vous expliquer à votre banquier que vous avez un CDI mais qu’en fait, ce n’est pas vraiment un CDI, que vous ne savez pas vraiment quand votre période de travail va se terminer, et que vous voulez un prêt immobilier, par exemple, pour construire votre avenir et avoir de la stabilité, de la visibilité et, au fond, de la sécurité. Et bien, je pense que votre banquier va vous envoyer paître, comme il le fait quand vous avez un CDD. Cet objectif que vous avez, louable, noble, de sécurisation des parcours vole en éclat par cette disposition », a ainsi indiqué, lors des débats parlementaires, Ugo Bernalicis.

Mais la ministre du travail dans le gouvernement d’Edouard Philippe, Muriel Pénicaud, a rappelé aux députés que ces contrats étaient bien des CDI, et qu’ils donnaient "droit à la formation", ainsi qu’aux "indemnités de licenciement".

Mais cette extension du contrat de chantier n’a pas été la seule mesure emblématique de cet article du texte gouvernemental. L’adoption, par ce biais, de l'introduction d'un barème aux prud'hommes en cas de licenciement abusif était l’autre fait majeur de cette séance à l’Assemblée nationale.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Fin de la pédagogie pour les voies de covoiturage M6/M7

null
Les automobilistes seuls à bord de leur véhicule et empruntant ces voies pourront, dès ce lundi, être verbalisés.


Vers davantage de sécurité pour le Boulevard Urbain Est

La Métropole de Lyon et la ville de Vaulx-en-Velin ont annoncé mettre en place des mesures immédiates, suite au décès d’un cycliste.


La définition de « logement décent » élargie

Ceci va permettre d’exclure les premières passoires énergétiques du marche locatif.


Les professionnels de l’événementiel en quête de visibilité

Ceux-ci souhaitent une date prévisionnelle et de modalités de réouverture des activités événementielles.


La Région soutient un centre superviseur urbain mutualisé

La Région s’engage à hauteur de 100.000 euros pour le futur centre superviseur urbain mutualisé de 5 communes du sud-ouest lyonnais : Grigny, Pierre-Bénite, Vernaison, Charly et Saint-Genis-Laval.


28 millions d’euros de travaux immobiliers pour les policiers du Rhône

La démarche, qui s’inscrit dans le cadre du plan de relance, portera sur la réalisation de projets de rénovation et de modernisation des bâtiments de la police nationale.


La ligne de bus express 15E mise en service entre Gare d’Yvours et Bellecour

null
Cette nouvelle ligne offre désormais une desserte du sud-ouest lyonnais via la voie métropolitaine M7.


Auvergne-Rhône-Alpes approche des 8 millions d’habitants

null L’INSEE a fait part ce jour des populations légales des territoires, dont ceux des régions et des départements.


Saint-Étienne poursuit son rebond démographique

La préfecture de la Loire compte aujourd’hui plus de 175.000 habitants, et conforte un peu plus sa position de deuxième ville d’Auvergne Rhône-Alpes.


Nouvelle réunion sur la liaison Lyon – Saint-Étienne

La préfecture a fait un point sur la poursuite des projets d’amélioration des déplacements multimodaux entre les métropoles de Lyon et Saint-Étienne.


L’aide aux loyers et prêts immobiliers prolongée et élargie

Cette aide exceptionnelle avait été mise en place par Action Logement pour les salariés fragilisés par la crise.


Une concertation engagée entre le gouvernement et Action Logement

Le ministère du logement, le ministère des comptes publics et Action Logement engagent une concertation au service de la relance économique et sociale, et de la transformation du groupe.


Marceau Immo crée sa première filiale à Lyon

Le spécialiste de l’acquisition et de la valorisation d’immeubles résidentiels anciens a pour objectif d’investir dès 2021 entre 10 et 20 millions d’euros en cœur de ville.


Clap de fin pour le feuilleton Rhônexpress


Le SYTRAL va verser 29,87 millions d’euros à la société Rhônexpress SAS et 1,9 millions d’euros à Transdev Rail Rhône du fait de la la résiliation de la concession.


Bruno Bernard devient 1er vice-président du GART

Il agira ainsi aux côtés de Louis Nègre, le président du groupement des autorités responsables des transports.