L’activité immobilière se maintient dans les études notariales

L’enquête nationale réalisée en juin dernier auprès d’études notariales réparties sur toute la France a été communiquée ce mardi par Immonot.com.

L’activité s’est maintenue en mai dans la plupart la majorité des études notariales en mai dernier, selon le baromètre transmis mardi par Immonot.com. « Mais l’annonce de nouvelles mesures fiscales et la remontée des taux rend la fin de l’année plus incertaine », indique l’enquête nationale réalisée en juin dernier auprès d’études notariales réparties sur toute la France, et décryptée par le Professeur Bernard Thion.

Selon cette dernier, le marché de l’immobilier continuer de bien se porter avec un maintien de l’activité. Les études notariales ayant investi dans la négociation immobilière ont donc le sourire aux lèvres, 60% des notaires considérant qu’ils vont maintenir leur activité.

Hausse des prix dans les grandes villes

Les notaires interrogés recoupent d’ailleurs les tendances décrites dans la dernière note de conjoncture publiée récemment par les Notaires de France, avec des prix en hausse dans les grandes villes, qui connaissent un déséquilibre entre l’offre et la demande. « 25 % de nos correspondants contre 9 % fin avril considèrent ainsi que les hausses de prix vont se poursuivre à court terme. Mais, dans les petites villes, ce phénomène est loin de se généraliser en dépit de conditions plus favorables sur le plan économique. Globalement, la tendance demeure légèrement positive », indique Immonot.com.

Côté commerces, Immonot.com n’hésite pas à parler de « véritable effet Macron », la proportion des optimistes atteignant désormais 8 % tandis que celle des pessimistes est passée, dans le même temps, de 33 % à 25 %. « A court terme, la tendance sur les prix demeure bonne avec une remontée assez spectaculaire du prix des commerces », note Immonot.com.

Mieux vaut être vendeur qu’acquéreur

Le site note que deux tiers de ses correspondants pensent qu’il vaut mieux être vendeur qu’acquéreur. « Ils semblent redouter pour la fin de l’année, à la fois une remontée des taux et de nouvelles mesures en matière de fiscalité immobilière », souligne-t-il.

Pour Immonot.com, la conjonction de ces deux facteurs pourrait même avoir « des effets particulièrement néfastes sur les prix immobiliers ».






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


La FNAIM évoque une « zone de turbulences » pour l’immobilier

nullLa fédération nationale de l’immobilier a tiré un bilan du marché immobilier sur la première partie de l’année. Si les prix sont en hausse dans la plupart des villes de France, ils reculent à Lyon et Paris.


Century 21 fait état de prix de l’immobilier records en France

Le réseau d’agences franchisées a fait part de son point trimestriel sur le marché immobilier national.


Lyon : les prix de l’immobilier en baisse

nullLPI-Seloger a communiqué son baromètre des prix de l’immobilier au titre du mois de mai. Ceux-ci reculent globalement dans la ville, et dans 4 arrondissements sur 9.


Les prix de l’immobilier progressent de 7%

L’INSEE a fait part vendredi de ses indices de prix des logements neufs et anciens au titre du premier trimestre 2022.


Immobilier : les prix demeurent en hausse, malgré une stabilité des ventes

Les indices Notaires-Insee des prix des logements anciens au titre du premier trimestre ont été publiés ce mardi. Une même tendance est perceptible en Auvergne-Rhône-Alpes.


La FNSafer appelle à la préservation du foncier agricole

La fédération nationale des Safer attend un renouvellement des générations en favorisant l’émergence de nouvelles solutions pour permettre concrètement les installations.


Un ralentissement désormais jugé « probable » par la FNAIM

nullC’est ce que révèle la dernière note de conjoncture publiée au titre du mois de mai par la fédération portant sur le marché immobilier.


Baisse marquée des prix dans les arrondissements de l’hypercentre de Lyon


LPI-Seloger a fait part il y a quelques jours de son baromètre mensuel des prix de l’immobilier.


Saint-Étienne, plus forte hausse des prix de l’immobilier régionale en 2021


Les Notaires de France ont fait part en fin de semaine de leur note de conjoncture immobilière, qui compilait les données de l’année dernière arrêtées à fin décembre. En Auvergne-Rhône-Alpes, les prix ont flambé à Saint-Étienne et Clermont, mais sont en hausse plus mesurée à Lyon et Grenoble.


Baisse des transactions au premier trimestre, selon Laforêt

nullLe réseau d’agences franchisées a fait part en ce début de semaine de son point d’activité trimestriel.


La hausse des prix de l’immobilier de luxe a ralenti à Lyon en 2021

C’est le constat récemment dressé par Coldwell Banker et PriceHubble.


Prix de l’immobilier : LPI-Seloger constate un ralentissement

LPI Seloger a fait état fin février de son baromètre national des prix de l’immobilier. Au niveau national, les prix sont en hausse, même si cette progression s’émousse dans les grandes villes.


La hausse des prix ralentit en France et en Auvergne-Rhône-Alpes

LPI-Seloger a fait part de son baromètre au titre du mois de janvier. La hausse des prix des logements anciens ralentit, y compris à Lyon. LPI-Seloger a fait part de son baromètre au titre du mois de janvier. En France, le prix du m² signé sur 3 mois est en hausse de 1,6% 3.385€. LPI […]


En France et en Auvergne-Rhône-Alpes, les prix des maisons bondissent

nullLes notaires de France ont publié leur note de conjoncture avec de chiffres compilés à fin novembre 2021. Les prix des appartements et des maisons sont en hausse dans la région, notamment à Saint-Étienne.


Forte hausse de la demande en Savoie / Mont-Blanc


La FNAIM Savoie Mont Blanc organisait jeudi une conférence de presse pour faire le bilan de l’année 2021 sur les marchés immobiliers de l’Ain, de la Savoie et de la Haute-Savoie.