Le calcul des APL va être réformé

Julien Denormandie, secrétaire d'Etat chargé du logement au sein du ministère de la Cohésion des territoires, a confirmé au JDD que le calcul des APL allait être modifié, avec à la clé un milliard d’euros d’économie.

Julien Denormandie, chargé du logement au sein du ministère de la Cohésion des territoires, a, ce week-end, dévoilé une partie des ambitions du gouvernement en matière de logement, à l’occasion d’une interview au Journal du Dimanche. Concernant la baisse des APL, il a précisé que le gouvernement allait mener « une réforme juste et efficace ». « Le prix des loyers diminuera en même temps que le montant des APL. Notre engagement est très clair : aucun allocataire ne perdra un euro », ajoute-t-il.

Comme il l’avait déjà expliqué à l’occasion de son interview accordée à RTL, il a indiqué que le mode de calcul allait être modifié, avec à la clé d’importantes économies pour l’Etat. « Le montant des APL que vous percevez prend pour référence votre revenu d'il y a deux ans. Donc si je travaille, alors que j'étais au chômage il y a deux ans, je touche un montant d'APL qui n'est pas en relation avec ce dont j'ai besoin aujourd'hui. Le niveau de l'allocation sera donc désormais calculé sur le revenu de l'année en cours ».

Il précise que plus de justice va être, par ce biais, insufflé dans ce dispositif. « Cette mesure est juste. Elle entrera en vigueur dès le 1er janvier 2019. Elle permettra d'économiser plus d'un milliard d'euros ». Julien Denormandie avait même avancé mercredi sur RTL, le chiffre de 1,3 milliards d’euros.

 






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Bonjour désolée mais ce n’est pas le cas de ma fille . Cette réforme est déjà en cours. Ma fille qui travaille depuis juin et qui était au chômage pendant 1 an sans ressources ne touche pas apl. Très dure pour elle c’est une honte. Vu les salaires et le prix des locations

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Nouvelle convention quinquennale entre l’Etat et Action Logement

Cette convention 2018-2022 a été signée par Jacques Chanut, président d’Action logement groupe, et les ministres Jacques Mézard, Bruno Le Maire, et Gérald Darmanin.


« Nous construisons autrement »

null
En amont de la présentation de l’observatoire de l’habitat et de la création officielle de la Métropole de Saint-Etienne, Lyon Pôle Immo avait rencontré, il y a quelques semaines, Jack Arthaud, le directeur général de l’EPA de Saint-Étienne, et Jean-Pierre Berger, président de l’agence d’urbanisme de la région stéphanoise, Epures. Nous évoquons avec eux le développement des grands projets stéphanois, et des principaux quartiers tertiaires de l’agglomération.


Partenariat entre Lyon Métropole Habitat et la Chambre régionale de l’ESS

null
La Chambre régionale de l’économie sociale et solidaire a signé un partenariat avec l’office public de l’habitat métropolitain. Celui-ci se déclinera dans divers domaines et territoires.


« Considérer que l’immobilier est une rente est une grave erreur »

null
Jean-François Buet est le président de la FNAIM. Avant de laisser sa place à la fin du mois à Jean-Marc Torrollion, au terme d’un mandat de 5 ans, nous évoquons avec lui l’adoption de la loi de finances 2018, et son impact sur l’immobilier.


Logement social : constat de carence pour 8 communes de la Métropole

Charly, Craponne, Genay, Mions, Oullins, Saint-Didier-au-Mont-d’Or, Sainte-Foy-lès-Lyon, et Tassin-la-Demi-Lune ont été pointées du doigt par le préfet du fait d’un retard dans la production de logements sociaux.
» Un bilan SRU 2014-2016 assez satisfaisant


GrandLyon Habitat a fêté la fin des travaux d’un chantier éducatif

L’office a fêté jeudi la fin des travaux de rénovation des parties communes du 33 rue Soeur Janin, dans le 5ème arrondissement de Lyon.


Un bilan SRU 2014-2016 assez satisfaisant

Le ministère de la Cohésion des territoires a réalisé mardi un bilan triennal. Si les objectifs de production de logements sociaux sont globalement atteints, certaines communes restent à la peine, notamment dans le Rhône et la Métropole de Lyon.


La SACVL aura livré 350 logements en 2017

Le bailleur détenu majoritairement par la Ville de Lyon a fait un point il y a quelques jours sur son activité.


Communay : inauguration de la résidence Duo

Cette résidence de 35 logements construite par Alila a été inaugurée jeudi, en présence du Conseil départemental et du maire de la commune.


Lancement de la « conférence de consensus» sur le logement

Cette conférence, qui s’ouvre aujourd’hui, consiste en des rencontres qui auront lieu jusqu’à fin janvier entre sénateurs, députés, responsables associatifs et professionnels.


Plan grand froid : 370 places ouvertes au début du mois de décembre

Une réunion a été organisée hier pour rassembler l’ensemble des acteurs de l’hébergement d’urgence et les associations concernées par le plan grand froid.


Contrat de prestation de service entre Rhône Saône Habitat et Récipro-Cité

Les deux sociétés ont signé mercredi dernier ce contrat qui vise la résidence «Cap Sud», située dans le quartier de la Confluence à Lyon.


« Les fonds propres des bailleurs risquent d’être anéantis »

Gilles Gascon est maire de Saint-Priest. Il évoque la ZAC des ilots verts, mais aussi l’article 52 de la loi de finances.


Saint-Priest : Est Métropole Habitat inaugure la résidence Manon Roland

null
L’office public de l’habitat a inauguré jeudi 16 novembre cette résidence située dans la ZAC des ilots verts.
» Gilles Gascon, maire de Saint-Priest : « les fonds propres des bailleurs risquent d’être anéantis »


Julien Denormandie s’est rendu à Vénissieux et Lyon ce lundi

Le secrétaire d’État auprès du ministre de la Cohésion des territoires était en déplacement sur les thèmes de la politique de la ville, de la rénovation énergétique, et du sport dans la ville.