Vénissieux : lancement du « grand rendez-vous »

Michèle Picard a ouvert hier cet évènement qui se tient sur quatre jours, du 4 au 7 octobre.

Comme en 2011, se tient à Vénissieux, pendant 4 jours, le grand rendez-vous de la ville, salle Irène Jolliot-Curie. Michèle Picard a ouvert hier matin, devant un public nombreux, cet évènement qui mêle expositions, animations et débats autour des grands projets de la ville de Vénissieux dans les tous les domaines : solidarité, développement de la ville, éducation, sport, culture, ou encore cadre de vie. L’agenda 21 de la ville sera en outre dévoilé à cette occasion.

« Nous sommes et vous êtes des bâtisseurs. Nous sommes et vous êtes des architectes du présent de  Vénissieux, et de sa projection dans un proche avenir. Une ville ne peut pas avancer sans la volonté de ses partenaires, sans la prise en main de ses habitants. S’investir, voilà le verbe que nous partageons. S’investir, pas pour nous, ou quelques égos, mais pour les Vénissians, les jeunes générations, pour Vénissieux », a indiqué en préambule Michèle Picard, maire de Vénissieux.

Avenir incertain

Celle-ci a évoqué « une semaine comme un point de passage pour mesurer ce qui a été réussi ou pas assez abouti depuis 2011, date du dernier grand rendez-vous, une semaine pour se projeter, pour nous projeter dans ce que sera Vénissieux à l’horizon 2030, car 2030 c’est déjà demain ».

Elle a, dans son discours, évoqué l’incertitude totale au l’avenir des finances des collectivités locales. « Il faut se dire la vérité, aux habitants comme à tous les acteurs de terrain. Jamais les budgets des communes n’ont dû fait face à une telle baisse des dotations de l’Etat. Nous ne retrouverons pas les capacités d’investissement du début des années 2010, c’est une certitude. Et pourtant, les collectivités doivent continuer d’avancer, malgré les 13 milliards d’euros demandés aux collectivités territoriales dans les 5 années à venir, malgré les 70.000 suppressions de postes dans la fonction publique territoriale, malgré la perte du levier de la fiscalité locale. La porte devient étroite et le pire serait que nos villes deviennent des chambres d’enregistrement d’une politique décidée à Paris ou que le maire s’apparente à un gestionnaire des affaires courantes. Je m’y refuse. »






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Le NPNRU Minguettes-Clochettes, ligne forte du mandat à Vénissieux

Michèle Picard, maire de Vénissieux et vice-présidente de la Métropole de Lyon, organisait vendredi dernier sa conférence de presse.


L’Europe retient l’offre d’un consortium piloté la SPL Lyon Confluence

La Commission Européenne a retenu l’offre du consortium Scale, coordonné par la SPL. Il s’agit du plus gros réseau de villes européennes engagées dans la lutte contre le réchauffement climatique.


Hélène Geoffroy, nouvelle présidente de la SERL


Le conseil d’administration du groupe SERL s’est réuni ce lundi. Les administrateurs, dont certains sont des nouveaux administrateurs représentant la Métropole de Lyon, ont élu la nouvelle présidente de la structure.


Projet de salle Aréna à Décines-Charpieu : la concertation continue

Des sessions de visites de terrain sont organisées ce samedi 12 septembre.


Décès de Pascal Garrido, ancien président d’Epures

L’ancien maire de la Talaudière et ancien président de l’agence d’urbanisme stéphanoise est décédé, à l’âge de 76 ans.


«Le projet Foch Sully est vertueux»

Philippe Madelrieux est le vice-président de la FNAIM de la Loire. Nous évoquons avec lui le programme Action Coeur de Ville développé sur Roanne, le projet Foch Sully, ainsi que le dispositif Denormandie.


Le maire de Lyon acte le maintien d’une parcelle végétalisée dans le 1er arrondissement

Un projet immobilier, qui avait été contesté par l’ancienne maire d’arrondissement au 33 rue du Bon Pasteur, ne se fera finalement pas.


«La crise ne remet pas en cause l’idée de développer le tram, les télécabines et les bus»

Béatrice Vessiller est la nouvelle vice-présidente de la Métropole de Lyon en charge de l’urbanisme et du cadre de vie. Nous évoquons avec elle les transports, le renouvellement urbain, et les changements à venir dans le quartier de la Part-Dieu.


«La Saulaie peut être la 1ère étape de la reconquête des berges du Rhône»

Béatrice Vessiller est vice-présidente de la Métropole de Lyon en charge de l’urbanisme et du cadre de vie. Nous évoquons avec elle les projets urbains de La Saulaie et du Vallon des hôpitaux.


«À Grandclément, un quartier avec des îlots sans voiture»

Béatrice Vessiller est la nouvelle vice-présidente de la Métropole de Lyon en charge de l’urbanisme et du cadre de vie. Nous évoquons avec elle les projets urbains Grandclément et Gratte-Ciel.


Les EPF formulent 12 propositions pour la relance

Les établissements publics fonciers ont fait part en fin de semaine dernière de leurs propositions pour accélérer la sortie de crise et construire les modèles d’aménagement de demain.


Jacqueline Osty, Grand Prix de l’urbanisme 2020

La paysagiste avait à deux reprises été lauréate du Grand prix national du paysage. Elle est l’auteur de nombreux parcs qui sont l’occasion de penser la relation entre ville et territoire.


Bruno Bernard annonce ses 10 premiers chantiers pour l’été

null
Les premiers chantiers vont notamment porter sur l’encadrement des loyers, la poursuite des aménagements d’urbanisme tactique, mais aussi l’optimisation des procédures d’urbanisme.


Villeurbanne : lancement d’une plantation participative géante


Cette opération a été lancée officiellement ce mardi. Elle vise à occuper de matière temporaire un site qui sera ensuite bâti, dans le cadre de la ZAC Gratte-Ciel centre-ville.


Bruno Bernard sera candidat à la présidence du Sytral

Lors d’une interview au 19/20, le nouveau président de la Métropole a révélé vouloir briguer la président du syndicat des transports l’an prochain, dans un souci de cohérence. Il a également évoqué les questions de mobilité et les grands projets urbains.