Vénissieux : lancement du « grand rendez-vous »

Michèle Picard a ouvert hier cet évènement qui se tient sur quatre jours, du 4 au 7 octobre.

Comme en 2011, se tient à Vénissieux, pendant 4 jours, le grand rendez-vous de la ville, salle Irène Jolliot-Curie. Michèle Picard a ouvert hier matin, devant un public nombreux, cet évènement qui mêle expositions, animations et débats autour des grands projets de la ville de Vénissieux dans les tous les domaines : solidarité, développement de la ville, éducation, sport, culture, ou encore cadre de vie. L’agenda 21 de la ville sera en outre dévoilé à cette occasion.

« Nous sommes et vous êtes des bâtisseurs. Nous sommes et vous êtes des architectes du présent de  Vénissieux, et de sa projection dans un proche avenir. Une ville ne peut pas avancer sans la volonté de ses partenaires, sans la prise en main de ses habitants. S’investir, voilà le verbe que nous partageons. S’investir, pas pour nous, ou quelques égos, mais pour les Vénissians, les jeunes générations, pour Vénissieux », a indiqué en préambule Michèle Picard, maire de Vénissieux.

Avenir incertain

Celle-ci a évoqué « une semaine comme un point de passage pour mesurer ce qui a été réussi ou pas assez abouti depuis 2011, date du dernier grand rendez-vous, une semaine pour se projeter, pour nous projeter dans ce que sera Vénissieux à l’horizon 2030, car 2030 c’est déjà demain ».

Elle a, dans son discours, évoqué l’incertitude totale au l’avenir des finances des collectivités locales. « Il faut se dire la vérité, aux habitants comme à tous les acteurs de terrain. Jamais les budgets des communes n’ont dû fait face à une telle baisse des dotations de l’Etat. Nous ne retrouverons pas les capacités d’investissement du début des années 2010, c’est une certitude. Et pourtant, les collectivités doivent continuer d’avancer, malgré les 13 milliards d’euros demandés aux collectivités territoriales dans les 5 années à venir, malgré les 70.000 suppressions de postes dans la fonction publique territoriale, malgré la perte du levier de la fiscalité locale. La porte devient étroite et le pire serait que nos villes deviennent des chambres d’enregistrement d’une politique décidée à Paris ou que le maire s’apparente à un gestionnaire des affaires courantes. Je m’y refuse. »






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Lyon, 1ère ville française du classement Spotahome

null
Celui-ci classe les villes les plus saines en France et à l’international.
» Le parc Zénith, nouvel espace vert à l’est du 3ème arrondissement


Revaison, nouveau quartier de près de 500 logements à Saint-Priest

null
Nexity développe sur cette zone plusieurs opérations, et a inauguré il y a quelques semaines ce quartier, dont les ilots «Intim’East» et «Jardin Plein Sud».


«Les richesses créées par l’attractivité de Lyon doivent bénéficier à des villes comme Tarare»

Bruno Peylachon est maire de Tarare, vice-président de la communauté d’agglomération de l’Ouest rhodanien et vice-président du conseil départemental du Rhône. Il évoque avec Lyon Pôle Immo les relations de sa ville avec le reste du tissu urbain régional.


«2018 est une année de chantiers à Tarare»

null
Nous avons, dans le courant du mois dernier, rencontré Bruno Peylachon, maire de Tarare, vice-président de la communauté d’agglomération de l’Ouest rhodanien et vice-président du conseil départemental du Rhône. Nous évoquons avec lui les différents projets en cours dans sa ville.
» «Les richesses créées par l’attractivité de Lyon doivent bénéficier à des villes comme Tarare»


Une loi ELAN remaniée adoptée par le Sénat

La Chambre haute du Parlement a adopté jeudi la loi ELAN, après quelques modifications du texte voté par l’Assemblée nationale.


Mézard en visite en Mayenne sur Action cœur de ville et le NPNRU

Le ministre de la Cohésion des territoires se rendra ce vendredi à Laval pour signer la convention-cadre « Action cœur de ville ».


Signature d’un pacte et d’une convention tripartite pour les quartiers populaires

Le ministre de la Cohésion des territoires et son secrétaire d’État avaient réuni mercredi les acteurs des quartiers en politique de la ville.


La requalification du cours Vitton au menu du Conseil de la Métropole

Les premiers travaux de requalification de l’axe porteront sur le tronçon entre la rue Garibaldi et la rue Tête-d’Or.


Lyon 2 : une exposition sur la cité Mignot aux archives municipales

Cet ensemble, construit sur un îlot situé entre la rue Smith et la rue Quivogne, fait l’objet d’un rappel historique sur sa construction et son évolution jusqu’en octobre.


«812 millions d’euros pour accompagner le secteur du logement social»

Nicolas Bonnet, directeur régional d’Action Logement, et Daniel Florence, vice-président du comité régional Action Logement Auvergne-Rhône-Alpes répondent aux questions de Lyon Pôle Immo. Nous évoquons avec eux les prêts de haut de bilan.

 


« Chacune des villes est un cas particulier »

Nicolas Bonnet, directeur régional d’Action Logement, et Daniel Florence, vice-président du comité régional Action Logement Auvergne-Rhône-Alpes, répondent aux questions de Lyon Pôle Immo, notamment sur le dispositif « Coeur de ville ».


Vaulx-en-Velin : plusieurs actions validées par le Conseil de la Métropole

Plusieurs actions de renouvellement urbain dans la commune de l’est lyonnais ont été votées lundi par le Conseil de la Métropole.


Villeurbanne : des travaux prévus au printemps 2019 pour le lycée Brosselette

Laurent Wauquiez était ce lundi matin à Villeurbanne pour officialiser la prochaine construction du nouveau lycée Brossolette, élément important de la ZAC Gratte-Ciel. Signant ainsi la fin d’un bras de fer.


PPRT de la vallée de la chimie : une réunion s’est tenue le 13 juin en préfecture

Le 13 juin dernier, une réunion s’est tenue entre le préfet et l’ensemble des partenaires du plan de prévention des risques technologiques (PPRT) de la vallée de la chimie.

 


Requalification du cours Vitton : des délibérations en juillet à la Métropole de Lyon

David Kimelfeld et Georges Képénékian, président de la Métropole et maire de Lyon, ont écrit un courrier en ce sens au maire du 6ème arrondissement de la ville, Pascal Blache.