Emmanuel Macron veut ponctionner les « réserves » du monde HLM

Lors d’une interview télévisée diffusée sur TF1 et LCI, le président de la République a tenté d'expliquer son action, notamment en matière de logement.

Emmanuel Macron a tenté d’expliquer son action, durant une heure et quart, lors d’une interview télévisée diffusée sur TF1 et LCI. Après avoir balayé nombre de sujets chauds du moment, comme la réforme du droit du travail ou l’école, le président de la République a évoqué le sujet du logement, et notamment la réforme des APL.

« Le logement, c’est presque 40 milliards de dépenses publiques. Et ce sont 4 millions de français mal-logés », a-t-il rappelé en préambule. Il a évoqué la réforme du logement en tentant d’expliquer la philosophie de celle-ci, basée sur une baisse des dépenses. Le chef de l'Etat a indiqué souhaiter une concorde nationale sur ce point. « On doit, dans ce pays, baisser le cout du logement. Or, depuis des décennies, on répond au coût du logement en augmentant les aides. Tant et si bien que l’Etat aujourd’hui - et c’est vous qui le financez – augmente les aides d’un côté et augmente le financement, par exemple, du logement social. Ce que le gouvernement va faire, c’est qu’il va demander aux acteurs du logement social d’un peu baisser les loyers ».

Baisser les loyers dans le parc social

« Au nom de quoi un organisme HLM doit-il baisser ses loyers ? », demande alors l'un des trois intervieweurs, Gilles Bouleau. Réponse d’Emmanuel Macron : « au nom du fait que nous le finançons. Ce qui est croquignolesque dans le monde où nous vivons c'est que nous finançons le logement social. Nous avons besoin du logement social est nous avons de l’ambition pour cette politique. Mais nous le finançons : il augmente les loyers pour que ça aille mieux, pour pouvoir réinvestir, et nous finançons de l'autre côté les locataires les plus modestes par les APL. Et donc on dépense des deux côtés ! Ce sur quoi s’est engagé le gouvernement, c’est de dire : on va un peu baisser les loyers » a souligné le chef de l’Etat.

A la raison de savoir si « Parce que dans le monde HLM, il y a des réserves, on le sait bien depuis des décennies. Il y a des acteurs du monde HLM qui ont beaucoup d’argent. On va leur demander de faire un effort, en contrepartie de quoi le gouvernement a pris des engagements pour leurs finances. Et à partir de cela, on va baisser d’autant les APL pour faire baisser la dépense publique dans l’ensemble. Et pour que le reste à charge des plus jeunes, des plus modestes, lui, ne bouge pas, et que leur pouvoir d’achat soit maintenu. Dans le monde HLM, il y a des organismes qui ont de l’argent, et qui ne le dépensent pas, qui ont construit une forme de rente. Il faut les pousser à le dépenser ou à récupérer cet argent d’une bonne façon. C’est ce que l’on fera ».

Vers des regroupements

Emmanuel Macron souhaite également des regroupements. « De l’autre côté, il y a des organismes qui construisent ou qui ont des publics en difficulté dans les quartiers les plus modestes. Ceux-là, nous les aiderons. Qu’est-ce que cela veut dire ? Dans les engagements que nous avons pris et qui seront conduits par le gouvernement, certains organismes seront recapitalisés, certains seront accompagnés et on favorisera les regroupements : il y a près de 800 organismes HLM en France. Est-ce que vous pensez que c’est une bonne manière de fonctionner ? Vous ne pensez pas qu’il y en a trop ? Avec à chaque fois des frais de fonctionnement, des dysfonctionnements, de l’argent qui ne circule pas du bon endroit à l’autre… Bien souvent, là où l’on a besoin de construire du logement social, ce n’est pas là où on a les réserves. Au-delà de cela, je veux une France où l’on bâtisse davantage. La vraie réponse, c’est de construire. C’est ce qui fera baisser les prix dans la durée », veut-il croire.

Il a enfin indiqué souhaiter une vraie politique de la ville. Il recevra les maires des quartiers les plus difficiles. « Je suis sensible à leur message », a-t-il indiqué.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Jean Castex était en visite vendredi dans la Métropole de Lyon

Le Premier ministre était en déplacement ce vendredi dans la Métropole de Lyon sur le thème de la politique de la Ville. Le chef du gouvernement s’est successivement rendu à La Duchère, Vénissieux, Vaulx-en-Velin et Villeurbanne.


« Tout outil qui me permet de réguler, je le prends »

null
Renaud Payre est le vice-président de la Métropole de Lyon en charge du logement. Nous évoquons avec lui la politique de la collectivité en la matière, et échangeons sur les grandes évolutions de l’habitat dans la ville.


Seyssuel : pose de la première pierre d’ «Esprit Village»

Au sein de ce programme développé par le promoteur viennois Biens Surs, Advivo a acheté en VEFA 25 logements collectifs


Vers la création d’une SAC entre les OPH de la Métropole de Lyon

nullLes trois offices publics de l’habitat pourraient s’associer au sein d’une société de coopération, pour s’unir notamment en matière d’aménagement. L’idée a été évoquée par Renaud Payre lors des rencontres « En aparté » organisées par l’AURA HLM.


Lyon 3 : fin des travaux de réhabilitation de la résidence Dauphiné

GrandLyon Habitat a achevé les travaux de cet ensemble datant des années 30, composé de 218 logements et 2 locaux commerciaux.


Charbonnières-les-Bains : pose de la première pierre de « L’Éloge »

nullLe groupe Alila a posé mardi la première pierre d’une future résidence en présence d’élus et partenaires.


Projet de loi de finances 2022 : hausse du budget dédié au logement

Le ministère chargé du Logement voit son budget rehaussé de 1 milliard d’euros, pour atteindre 17,15 milliards d’euros.


Jean Castex valide les propositions de la commission Rebsamen

nullEn ouverture du congrès de l’USH, le Premier ministre a annoncé la compensation de l’exonération de TFPB, mais aussi une réforme du dispositif Cosse, un recensement des ressources foncières publiques, et la mise en place de contrats de relance du logement.


Après le 1er rendu de la commission Rebsamen, Jean Castex attendu

nullQuelques jours après avoir reçu le document de travail de la commission, le Premier ministre interviendra lors du congrès de l’USH qui se déroulera cette année du 28 au 30 septembre à Bordeaux.


Claveisolles : première pierre d’une maison d’accueil spécialisée

L’Opac du Rhône en assure la construction.


Villefranche-sur-Saône: inauguration de la résidence « Évolution »

nullConstruite par le groupe Alila, celle-ci compte 66 appartements neufs et un local commercial.


Lyon Métropole Habitat : Vincent Cristia succède à Bertrand Prade

null
Le conseil d’administration de Lyon Métropole Habitat a nommé lundi matin son nouveau directeur général.


GrandLyon Habitat obtient la certification ISO 50001

L’office public de l’habitat affiche ainsi des objectifs ambitieux en matière de politique énergétique responsable.


Accord sur les propositions de réforme d’Action Logement

Le ministère du logement et Action Logement se sont accordés sur les propositions de réforme du groupe Action Logement.


«Le Moulin » a été inauguré dans le 7e arrondissement de Lyon


Cette coopérative d’habitants avait repris il y a six ans un projet initié en 2009. Cet immeuble de 6 logements a été inauguré en amont des rencontres nationales de l’habitat participatif.