Nexity a dépassé ses objectifs en 2017

Le groupe a publié mardi ses résultats 2017, et fait état d’un total de 18.000 réservations sur l’année écoulée. Il prévoit une croissance de son chiffre d’affaires de 10% en 2018.

Nexity a fait part ce mardi de ses résultats trimestriels. Son chiffre d’affaires atteint 3,5 milliards d’euros, en progression de 14%. Le chiffre d’affaires pour les clients particuliers a progressé de 13%, à 3 milliards d’euros, tandis que celui pour le client “entreprise” augmente de 25% à 0.5 milliard d’euros.

Côté exploitation, son EBITDA s’établit à 368 millions d’euros, en hausse de 21%, alors que son résultat opérationnel courant atteint 321 millions d’euros, en augmentation de 20%. Le taux de marge opérationnelle progresse de 0,4 point, à 9,1%.

Au final, le résultat net part du groupe progresse de 33% à 186 millions d’euros. Son backlog promotion est, lui, en hausse de 19%, à 4,8 milliards d’euros. Son endettement net est, lui, quasi stable, à 343 millions d’euros.

Perspectives de forte croissance

Le groupe a, pour l’année en cours, fait part de ses perspectives. Il prévoit ainsi un chiffre d’affaires, mais aussi un EBITDA en croissance d’environ 10% sur l’année en cours. Nexity pense poursuivre la progression de sa part de marché, dans un marché qu’il entrevoit en léger repli. Il pense ainsi que les réservations resteront à un niveau élevé, à 120.000/125.000 unités en France. “Les objectifs 2018 que nous publions aujourd’hui confirment la trajectoire de croissance rentable de notre société”, a expliqué Alain Dinin, le président directeur général du groupe.

Il anticipe également des prises de commandes en immobilier d’entreprise de 400 millions d’euros. Il prévoit par ailleurs une augmentation du dividende par action payé en 2018 à 2,505 euros et à au moins 2,50 euros payé en 2019.

Le groupe veut « tenir les prix »

Il s’est félicité que Nexity ait, en 2017, dépassé ses objectifs initiaux, commerciaux et financiers. “Nos équipes ont réalisé plus de 18.000 réservations de logements neufs en France, ce qui nous donne une part de marché de plus de 14%, et plus de 21.000 réservations totales (incluant les terrains à bâtir et l’international)”, a indiqué Alain Dinin.

Le président du groupe a, dans un communiqué, commenté l’évolution actuelle de l’environnement en matière de logement. « Le nouveau Gouvernement a globalement confirmé les orientations positives de la politique du logement engagées depuis 2014. Même si on peut regretter l’absence d’une stratégie de long terme, qui prenne en compte les vrais enjeux du secteur en France, comme la croissance démographique, la gouvernance des métropoles, le coût de production du logement, ou encore la place du logement social et celle des investisseurs institutionnels, il n’en reste pas moins que les mesures prises donnent aux acteurs du marché plusieurs années de visibilité», a-t-il indiqué. Il a en outre réaffirmé la volonté du groupe de « tenir les prix », pour «continuer à offrir des logements abordables pour le plus grand nombre».

“Prendre un tournant vers un modèle de plateforme de services”

Nexity a enfin indiqué qu’il s’apprêtait “à prendre un tournant vers un modèle de plateforme de services, pour apporter une réponse à tous les besoins immobiliers de ses clients, dépasser le dualisme promotion/exploitation pour imaginer des solutions globales, génératrices de revenu récurrent et créatrices de valeur pour ses clients, et surtout pour s’affirmer comme une entreprise utile et durable, qui place la responsabilité sociale et environnementale au cœur de sa stratégie”.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Ardoix : pose de la première pierre de l’usine ASF 4.0

La Région Auvergne-Rhône-Alpes accompagne ce projet, qui devrait à terme permettre la création de 40 emplois.


Entrée en vigueur des logements évolutifs au 1er janvier prochain

Dans un peu plus de trois mois, l’obligation de construire des logements neufs avec des salles de bain adaptables avec zéro ressaut de douche sera effective.


LCA-FFB devient le « Pôle habitat FFB »

null
LCA-FFB organisait ce jour sa convention nationale. Elle a émis des propositions pour une reprise du secteur et annoncé son changement de dénomination


Le dispositif Pinel et le PTZ seront prolongés en 2022

C’est ce qu’a confirmé la ministre déléguée au logement à plusieurs reprises ces derniers jours. Le gouvernement a par ailleurs entamé un dialogue avec les professionnels dans le cadre du plan de relance.


«Nous sommes entrés dans une crise de l’offre»


Hervé Simon est le président de la fédération des promoteurs immobiliers en région lyonnaise. Nous évoquons avec lui l’activité du marché immobilier neuf.


Hélène Geoffroy, nouvelle présidente de la SERL


Le conseil d’administration du groupe SERL s’est réuni ce lundi. Les administrateurs, dont certains sont des nouveaux administrateurs représentant la Métropole de Lyon, ont élu la nouvelle présidente de la structure.


BTP Rhône et Métropole redoute l’inertie des aides étatiques et des projets locaux

null
Pour sa rentrée, Samuel Minot, le président de la Fédération BTP Rhône et Métropole a une nouvelle fois tiré la sonnette d’alarme. S’il reconnait que les mesures de soutien à l’économie et au secteur sont nombreuses, il craint leur inertie et par là-même, le risque qui pèse sur l’emploi.


Pierre Berger, nouveau président de la CERC Auvergne-Rhône-Alpes

Le président de la fédération régionale des travaux publics Auvergne-Rhône-Alpes a été élu à la tête de la cellule économique régionale de la construction Auvergne-Rhône-Alpes.


La CAPEB mitigée sur le plan de relance

La confédération s’est montré satisfaite des intentions du gouvernement en matière de rénovation énergétique, mais elle lui demande de lever les freins existants pour une relance efficace de l’activité du secteur.


Alila déçu par le plan de relance

Le groupe présidé par Hervé Legros a regretté un « manque total d’ambition » du plan de relance pour sortir de la crise du logement.


La FFB satisfaite du plan de relance, mais émet des réserves sur le neuf

La fédération s’est montré positive sur le plan, qui comprend 7 milliards d’euros d’aides supplémentaires pour la rénovation énergétique du parc existant. Elle émet toutefois des réserves sur le logement neuf.


Chiffres mitigés pour la construction de logements en juillet

Si la construction de logements est toujours en phase de reprise après le trou d’air de mars-avril, juillet a été marqué par un léger reflux de la construction après un vif rebond suite au déconfinement.


Les chefs d’entreprise du bâtiment plus confiants

Selon l’INSEE, l’opinion des chefs d’entreprise du bâtiment sur leur activité récente et sur leurs carnets de commandes a continué de s’améliorer en août.


Bouygues est tombé dans le rouge au premier semestre

Le groupe de construction et de télécoms a annoncé ce jeudi ses résultats semestriels.


Le confinement a nettement affecté Eiffage

Le groupe anticipe toutefois un redressement de l’activité au second semestre.