2017, année de croissance pour Altarea Cogedim

Le développeur a fait état lundi de ses résultats annuels. Il vise un objectif de FFO de l’ordre de 300 millions d’euros à horizon 2020.

Altarea Cogedim présentait lundi, après la clôture du marché parisien, ses résultats annuels. Et au vu de ceux-ci, l'année écoulée a été plutôt bonne pour le développeur immobilier.

En logement, les réservations ont cumulé 2,6 milliards d’euros, en progression de 15%, à 11.189 lots. Ce chiffre est en augmentation de 12%. Le nombre de réservations a triplé en 4 ans. Dans le segment des bureaux, le placement est en hausse de 80% à 1,1 milliard d’euros, en progression de 80%. Le pipeline investissement du groupe sur ce segment s'élève quant à lui à 3,1 milliards d’euros (0,9 milliard d’euros en quote-part). Enfin, dans le commerce, les loyers nets ont augmenté de 3,7% (+3,9% à périmètre constant). Le patrimoine s’élève à 4,7 milliards d’euros droits inclus, soit 3,1 milliards d’euros en quote-part. Le pipeline sur ce segment se monte à 3,4 milliards d’euros (2,9 milliards d’euros en quote-part)

La croissance a été au rendez-vous, avec un chiffre d’affaires en augmentation de 22,6%, à 1,94 milliard d’euros. Le résultat net récurrent (qui correspond aux 'funds from operations', le FFO) est en hausse de 33,5%, à 256,3 millions d’euros, soit 16,42 € par action (+20,7%). Le dividende s’élève quant à lui à 12,50€ par action, en progression de 8,7%.

Le groupe “nettement en avance sur son plan de marche”

Le président du groupe, Alain Taravella, a commenté ces résultants en indiquant qu’Altarea Cogedim était “nettement en avance sur son plan de marche”, et “tout d’abord sur les objectifs financiers”. “Après avoir relevé en mai dernier notre guidance de FFO 2017 de 14,50 € à 16,00 € par action nous atteignons au final 16,42 € par action, ce qui représente une progression  record de +20,7% sur un an. Tous les métiers ont contribué à cette surperformance : les logements et les bureaux bien évidemment, mais aussi les commerces dont le modèle intègre désormais une composante croissante d’opérations de promotion. En avance ensuite sur les objectifs stratégiques. Altarea Cogedim est aujourd’hui le premier développeur immobilier de France, toutes classes d’actifs confondues, avec un pipeline consolidé de 17,1 milliards d’euros en valeur potentielle. Nous avons notamment accentué notre leadership sur le marché emblématique des grands projets mixtes qui sont un concentré des savoir-faire de notre groupe et qui représentent l’avenir de nos villes”.

Cette formidable réussite est d’abord le résultat du talent et du travail des femmes et des hommes d’Altarea Cogedim. La créativité, l’audace et l’engagement constituent notre signature en matière de développement et sont la clé de nos succès lors des concours auxquels nous participons. La rigueur, l’expertise et le travail nous permettent ensuite de tenir les promesses que nous faisons à nos clients, gage de notre performance dans la durée”.

Objectif de FFO de 300 millions en 2020

Selon lui, Altarea Cogedim est “attentif à retisser le lien urbain entre le cœur et la périphérie des métropoles et à ancrer son impact économique et environnemental dans le long terme”. Le groupe se présente ainsi comme l’un des moteurs de l’économie française avec près de 53.000 emplois directs, indirects et induits, mais aussi le leader des  entreprises immobilières en matière de développement durable.

“Nos perspectives n’ont jamais été aussi favorables et le résultat opérationnel de notre groupe devrait fortement augmenter au cours des trois prochaines années. Le groupe se fixe ainsi un objectif de FFO de l’ordre de 300 millions d’euros à horizon 2020 tenant compte de la montée en puissance de l’impôt sur l’activité non SIIC”, indique-t-il. Il compte ainsi dépasser les 10% de parts du marché du logement en France et poursuivre une stratégie de modèle mixte (promoteur-investisseur) sur le marché immobilier tertiaire, afin de tirer le meilleur parti de chaque phase du cycle.

Le marché apprécie ces résultats, le titre Altarea-Cogedim s’adjugeant 3,70% à 204,50€ en début d’après-midi à la Bourse de Paris.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

J’espère que le suivi des travaux s’est amélioré et que la qualité est au rendez vous.Le prix de vente lui est au rendez vous et les clients ne sont pas toujours satisfaits malgré le prix payé.

Signaler un abus

PUBLICITÉ MENSONGÈRE
Comment un promoteur peut-il gagner autant d’argent avec une qualité de construction aussi médiocre ? « L’un des moteurs de l’économie française », mais au détriment de qui ?
Aucun suivi de chantier de la part de Cogedim et encore moins de l’architecte. Quant aux différents corps de métier … peu compétents.
Il n’y a aucune raison que la qualité s’améliore vu le nombre de chantiers en cours.
Le côté positif, c’est qu’avec un objectif de FFO de l’ordre de
300 millions €, ils pourront indemniser les propriétaires qu’ils auront bernés…

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Logement : forte hausse des permis de construire sur un an

null
468.000 logements ont été autorisés à la construction, soit 71.200 de plus qu’au cours des douze mois précédents. La hausse est ainsi de 17,9%. Sur 3 mois, les logements commencés sont, eux, en progression de 6%. La tendance s’observe aussi en Auvergne-Rhône-Alpes.


Un taux d’utilisation des capacités en hausse dans le bâtiment

nullPublié jeudi, le climat des affaires dans le bâtiment s’est affiché en légère hausse en novembre. Le taux d’utilisation des capacités de production augmente, lui, de façon continue.


Vill’Arborea Plaza et Brickwall ont été inaugurés


GERLAND, LA MUTATION –
DCB International, 6e Sens Immobilier, et Nexity ont inauguré lundi cet ensemble immeuble en présence d’élus de la Ville et de la Métropole.


Les lauréats de la 1e vague de l’appel à projets «Investissements d’avenir»

Le ministère de la Transition écologique a annoncé les lauréats de cette 1e vague de l’appel à projets « industrialisation de produits et systèmes constructifs bois et autres biosourcés », qui comprend 3 lauréats de la Région. Il a également lancé l’appel à projets « mixité pour la construction bas carbone ».


L’appel du président de BTP Rhône & Métropole à un dialogue entre élus

nullPar la voix de Samuel Minot, la fédération s’interroge sur l’avenir pour la construction de logements dans le Rhône.


Palmarès BBCA 2021 : Nexity et Woodeum-WO2 se distinguent

Au palmarès des maîtres d’ouvrage immobilier bas carbone français, les deux groupes se partagent la pôle position.


Clermont Auvergne Métropole : vers un record des mises en ventes en 2021

L’OEIL a présenté le 17 novembre dernier les chiffres du 3e trimestre du marché du logement neuf en Auvergne.


« Réunion de chantier », une web-série sur la RE2020

La FFB a lancé celle-ci pour accompagner pour les professionnels.


Val d’Azergues : une nouvelle installation à l’usine Lafarge

Une installation de chargement de trains a été réalisée, avec le soutien financier de la Région Auvergne-Rhône-Alpes.


Le logement neuf toujours à l’écart de la reprise


La fédération des promoteurs immobiliers présentait jeudi dernier ses chiffres du 3e trimestre. Le regain des ventes constaté au 1e semestre par rapport à un 1e semestre 2020 très faible ne se confirme pas sur la période. Au contraire, les ventes baissent de nouveau, faute d’une offre suffisante. Et la construction de logements collectifs stagne.


Filière à responsabilité élargie des producteurs : un décret bientôt publié

Le gouvernement a précisé ce jour les modalités de mise en œuvre de la nouvelle filière pour les produits et matériaux de construction du secteur du bâtiment.


Les ventes de logements neufs baissent, mais les mises en vente rebondissent

Le SDES a fait part ce mardi des chiffres de commercialisation de logements neufs au titre du troisième trimestre 2021.


La CAPEB Auvergne-Rhône-Alpes alerte sur la pénurie de main d’œuvre

L’artisanat du bâtiment en Auvergne-Rhône-Alpes a fait part de son étude de conjoncture du 3e trimestre 2021. Celle-ci fait état d’une activité dynamique sur un marché toujours en tension.


« Tout outil qui me permet de réguler, je le prends »

null
Renaud Payre est le vice-président de la Métropole de Lyon en charge du logement. Nous évoquons avec lui la politique de la collectivité en la matière, et échangeons sur les grandes évolutions de l’habitat dans la ville.


Seyssuel : pose de la première pierre d’ «Esprit Village»

Au sein de ce programme développé par le promoteur viennois Biens Surs, Advivo a acheté en VEFA 25 logements collectifs