Le PIPA augmente sa puissance électrique

Un transformateur électrique supplémentaire a été inauguré par le syndicat mixte du parc industriel de la plaine de l’Ain et Enedis.

Face aux enjeux de fort développement économique, le président du syndicat mixte du parc industriel de la plaine de l’Ain (SMPIPA), Jean-Louis Guyader, et le directeur territorial Enedis du pays de l’Ain, Hugues Madignier ont inauguré aujourd’hui un nouveau transformateur électrique au poste source des Tâches (Blyes). Cet investissement commun du SMPIPA et d’Enedis permet ainsi d’augmenter la puissance électrique du parc industriel de la plaine de l’Ain (PIPA).

Ce dernier compte 180 entreprises et plus 6.500 emplois, et s’avère être un acteur économique régional en pleine expansion. Le partenariat entre le syndicat mixte et le gestionnaire du réseau public de distribution d’électricité a ainsi été développé pour répondre à cette croissance, mais aussi pour anticiper les besoins du parc. “L’investissement commun de ces deux acteurs, permet ainsi l’installation d’un 3ème transformateur électrique 63/20 000 Volts de 36 MVA au poste source des Tâches situé au coeur du PIPA”, note le parc dans un communiqué.

3.000 heures de travail

Les travaux de modernisation et de sécurisation du poste source ont été initiés il y a quelques mois, en septembre dernier. Ce chantier d’ampleur devrait nécessiter plus de 3 000 heures de travail, comprenant l’étude, le contrôle, la mise en service par les techniciens d’Enedis, afin de conduire celui-ci jusqu’en mars 2019. “Le but est de garantir la meilleure qualité d’alimentation électrique aux clients, tout en anticipant les futurs besoins”, précise le PIPA.

Cette modernisation du poste source, exploité par Enedis, comprend principalement l’installation d’un nouveau transformateur électrique 63/20 000 volts de 36 MVA, ainsi que la mise en service d'une nouvelle rame permettant de doubler les capacités de raccordement au poste source, mais aussi un renouvellement de la rame 20.000 volts. Celle-ci permet de sécuriser l’alimentation électrique du PIPA en cas d’incident sur l’un des transformateurs et d’optimiser la configuration du réseau 20 000 Volts qui alimente les clients industriels du parc.

Cette modernisation passe également par le passage du contrôle de commande en technologie numérique qui intègre de nouvelles fonctions programmables. Elle permettra ainsi une meilleure surveillance et un contrôle à distance plus rapide par Enedis.

3,2 millions d’euros d’investissement

Enedis investit pour ces travaux un montant global de 3,2 millions d’euros, avec une participation de 900.000€ par le SMPIPA. Plusieurs prestataires d’Enedis travaillent sur ce chantier dont l’entreprise SETRAL qui transporte et installe le 3ème transformateur. Le poste source “Les Tâches” situé à Blyes alimente en électricité 5.500 clients au total sur 9 communes du département, à savoir Blyes, Chazay sur Ain, Hières, La Balme les Grottes, Lagnieu, Loyettes, Saint Maurice de Gourdans, Saint Vulbas, et Sainte Julie).






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


6,7 milliards d’euros pour la rénovation énergétique au coeur du plan de relance


Le confinement a impacté la construction de locaux

Le service des données et études statistiques (SDES) du ministère de la Transition écologique a dévoilé ce mercredi ses chiffres d’autorisations à la construction et de mises en chantier de locaux non résidentiels.


Mauvais semestre pour l’immobilier logistique

La crise du coronavirus a eu un impact négatif sur la demande placée, a souligné Arthur Loyd Logistique.


Nette baisse de la demande placée en Ile-de-France au 1er semestre

La demande placée de bureaux en Ile-de-France est en repli de 40 % par rapport au premier semestre de l’année dernière, selon Immostat. Ce dernier a également fait part des chiffres de l’investissement et de l’immobilier logistique.


Volume record de 3,2 milliards d’euros d’externalisations en 2019

JLL a fait part de son analyse du marché des externalisations en Europe.


Vers l’accueil d’une importante plateforme logistique au nord de Saint-Etienne Métropole

Axtom acquiert un foncier de près de 16 hectares dans la zone Opera Parcs. ID Logistics va y construire un important projet immobilier représentant 80 millions d’euros d’investissement.


CIEL 2020 : la CMA s’associe à la CCI


La 2ème édition du « carrefour de l’immobilier d’entreprise à Lyon » associera cette année la Chambre de métiers et d’artisanat du Rhône, qui avait organisé l’an dernier la première édition de « l’Artisan et le Territoire ».


Renouvellement de partenariat entre Bjorg et Rhenus

Les deux acteurs ont renouvelé leur partenariat pour une durée de six ans.


BNP Paribas Real Estate va davantage intégrer la biodiversité


Le conseil a indiqué s’engager à l’intégrer dans toutes ses activités en Europe.


DCB Logistics réalisera un projet de 13.500 m² à Corbas

La filiale du groupe DCB International y assurera la réalisation d’un centre de distribution et de messagerie.


Une certification pour de nombreux bâtiments du groupe La Poste

Le groupe obtenu la certification ISO 50001 pour 26 bâtiments situés en région Auvergne Rhône-Alpes.


Forte baisse du marché immobilier logistique au 1er trimestre

La demande placée sur le segment a acté une forte baisse en France sur la période, en chutant à 382.000 m².


6ème Sens Immobilier cède un immeuble à Décines

null
Le groupe a vendu un actif mixte situé rue Emile Zola.


Repli de la demande placée au 1er trimestre en Ile-de-France

Immostat a fait part des chiffres de transaction des bureaux au 1er trimestre. Une baisse importante de la demande a été constatée sur la période, de l’ordre de 39% par rapport à la même période de 2019.


Immobilier tertiaire : BNP Paribas Real Estate évoque un marché au ralenti

BNP Paribas Real Estate a fait part d’une étude sur les conséquences du Coronavirus sur les divers marchés immobiliers.