Meublés de tourisme : Lyon a lancé son service de télédéclaration

Le système de télédéclaration pour les meublés de type AirBnb a été rendu disponible par la Ville de Lyon.

La réglementation des locations meublées de type AirBnb mise en place depuis décembre par la Ville de Lyon et la Métropole entre dans sa phase opérationnelle. Celles-ci ont ainsi, pour permettre une meilleure transparence de l’offre et un meilleur contrôle du respect des obligations des loueurs, mis en place un dispositif régulant le marché des meublés de tourisme dans la ville. Ceci passe notamment par un système de télé déclaration disponible à l’url suivante : https://www.lyon.fr/demarche/logement-habitat/declaration-des-meubles-de-tourisme . Celle-ci attribue un numéro d’enregistrement aux propriétaires concernés qui devra figurer sur toutes ses annonces de location en ligne.

Une nouvelle réglementation

Face à la multiplication de locations AirBnb et locations de meublés de tourisme, un encadrement devenait nécessaire pour que ce développement reste maîtrisé. Face à l’attractivité de la Métropole, il s’agissait, via cette nouvelle règlementation, de protéger le marché de l’immobilier pour que les résidents ne soient pas confrontés à des difficultés pour se loger, mais aussi à préserver une concurrence équitable entre les hôteliers et les loueurs de meublés.

Les nouvelles dispositions en vigueur à Lyon ont pour objectif de limiter la professionnalisation de l’activité de location à l’année par des multi-propriétaires ou investisseurs, sans toutefois prohiber la location occasionnelle par des lyonnais de leur habitation.

Obligation de déclaration

Le propriétaire souhaitant louer son appartement en tant que « meublé touristique » a désormais l’obligation de réaliser cette démarche en ligne pour se déclarer dès la première nuitée et obtenir son numéro d’enregistrement. En parallèle de cette obtention, et suivant le nombre de nuitées de location entre autres, les propriétaires sont dans l’obligation de faire un certain nombre de démarches dont la déclaration de la taxe de séjour, qui est perçue par la Métropole.

Les propriétaires doivent en outre obtenir une autorisation de changement d’usage auprès de la direction de l’aménagement urbain de la Ville de Lyon s’ils louent leur résidence principale plus de 120 jours par an ou s’ils louent un logement qui constitue une résidence secondaire en meublé de courte durée.

Depuis le 1er février 2018, la nouvelle réglementation modifie les conditions d’obtention de cette autorisation. La Ville de Lyon rappelle en effet que « selon la localisation du bien dans le périmètre hyper centre de la ville de Lyon, de la superficie de l’appartement et du nombre de logements loués par personnes physiques, une compensation en surface des logements loués peut être imposée. En cas de compensation, le bien peut être également assujetti à un changement de destination au titre du Code de l’urbanisme ». Deux agents chargés d’instruire les demandes d’autorisations et d’effectuer des contrôles ont ainsi été recrutés par la Ville pour le respect des obligations des propriétaires de meublés.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Loyers: hausse à Saint-Etienne, tensions à Lyon

Locservice.fr a publié hier son observatoire de la location.


Une réunion sur les logements vacants à l’ANAH

Vendredi, avait lieu à l’Agence nationale de l’habitat une réunion sur le logement vacant en présence du réseau national des collectivités mobilisées sur cette problématique.


Porte de DrômArdèche instaure un permis de louer

La communauté de communes située au nord des départements de la Drôme et de l’Ardèche ont décidé d’appliquer ce dispositif.


BTP: l’inquiétude grandissante des chefs d’entreprise


La fédération « BTP Rhône et Métropole » a alerté ce lundi la presse sur les difficultés du secteur, et notamment sur la baisse des permis de construire.
» D’importants besoins en fonds de roulement
» BTP Rhône toujours très critique sur le statut de la microentreprise


La loi ELAN a été votée définitivement mardi

Les sénateurs ont voté ce texte mardi à une large majorité. Le texte est désormais adopté par le Parlement.


La FNAIM salue l’arrivée de Jacqueline Gourault

Après la FFB et l’UNAM, La fédération a salué l’arrivée de la nouvelle ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales.


Loyers: les bailleurs pourront appliquer des hausses de 1,57%

null
L’INSEE a dévoilé jeudi matin, comme chaque trimestre, son indice de référence des loyers.


Locatif intermédiaire : convention entre la Métropole et Action Logement


L’objet de la convention vise au développement du logement locatif intermédiaire sur le territoire de la collectivité.


« Stop au racket fiscal sous couvert d’écologie ! »

Patrick Lozano est le président de l’UNIS Lyon Rhône. Il évoque le marché locatif, mais aussi la forte hausse de la taxe intérieure de consommation sur le gaz naturel, qui risque d’annihiler les efforts des copropriétaires en faveur de la performance énergétique des bâtiments.


Pénurie de logements et loyers en nette hausse à Lyon

null
La chambre lyonnaise de l’Union nationale de l’immobilier a fait mercredi un point sur le marché locatif. Face à une forte demande, le nombre de logements disponibles tend à s’étioler dans la métropole.


Une faible hausse pour les loyers à Lyon en 2017

null
L’agence d’urbanisme a publié mercredi les résultats 2017 de l’observatoire des loyers dans l’agglomération lyonnaise.


Une loi ELAN remaniée adoptée par le Sénat

La Chambre haute du Parlement a adopté jeudi la loi ELAN, après quelques modifications du texte voté par l’Assemblée nationale.


Les loyers pourront augmenter de 1,25 %

L’INSEE a fait part jeudi matin de son indice de référence des loyers, qui atteint son plus haut niveau depuis 5 ans. Il est au plus haut depuis début 2013.


«812 millions d’euros pour accompagner le secteur du logement social»

Nicolas Bonnet, directeur régional d’Action Logement, et Daniel Florence, vice-président du comité régional Action Logement Auvergne-Rhône-Alpes répondent aux questions de Lyon Pôle Immo. Nous évoquons avec eux les prêts de haut de bilan.

 


« Nous n’avons pas le droit à l’erreur »

Nicolas Bonnet, directeur régional d’Action Logement, et Daniel Florence, vice-président du comité régional Action Logement Auvergne-Rhône-Alpes répondent aux questions de Lyon Pôle Immo. Nous évoquons avec eux l’accélération de la vente de logements sociaux.