Meublés de tourisme : Lyon a lancé son service de télédéclaration

Le système de télédéclaration pour les meublés de type AirBnb a été rendu disponible par la Ville de Lyon.

La réglementation des locations meublées de type AirBnb mise en place depuis décembre par la Ville de Lyon et la Métropole entre dans sa phase opérationnelle. Celles-ci ont ainsi, pour permettre une meilleure transparence de l’offre et un meilleur contrôle du respect des obligations des loueurs, mis en place un dispositif régulant le marché des meublés de tourisme dans la ville. Ceci passe notamment par un système de télé déclaration disponible à l’url suivante : https://www.lyon.fr/demarche/logement-habitat/declaration-des-meubles-de-tourisme . Celle-ci attribue un numéro d’enregistrement aux propriétaires concernés qui devra figurer sur toutes ses annonces de location en ligne.

Une nouvelle réglementation

Face à la multiplication de locations AirBnb et locations de meublés de tourisme, un encadrement devenait nécessaire pour que ce développement reste maîtrisé. Face à l’attractivité de la Métropole, il s’agissait, via cette nouvelle règlementation, de protéger le marché de l’immobilier pour que les résidents ne soient pas confrontés à des difficultés pour se loger, mais aussi à préserver une concurrence équitable entre les hôteliers et les loueurs de meublés.

Les nouvelles dispositions en vigueur à Lyon ont pour objectif de limiter la professionnalisation de l’activité de location à l’année par des multi-propriétaires ou investisseurs, sans toutefois prohiber la location occasionnelle par des lyonnais de leur habitation.

Obligation de déclaration

Le propriétaire souhaitant louer son appartement en tant que « meublé touristique » a désormais l’obligation de réaliser cette démarche en ligne pour se déclarer dès la première nuitée et obtenir son numéro d’enregistrement. En parallèle de cette obtention, et suivant le nombre de nuitées de location entre autres, les propriétaires sont dans l’obligation de faire un certain nombre de démarches dont la déclaration de la taxe de séjour, qui est perçue par la Métropole.

Les propriétaires doivent en outre obtenir une autorisation de changement d’usage auprès de la direction de l’aménagement urbain de la Ville de Lyon s’ils louent leur résidence principale plus de 120 jours par an ou s’ils louent un logement qui constitue une résidence secondaire en meublé de courte durée.

Depuis le 1er février 2018, la nouvelle réglementation modifie les conditions d’obtention de cette autorisation. La Ville de Lyon rappelle en effet que « selon la localisation du bien dans le périmètre hyper centre de la ville de Lyon, de la superficie de l’appartement et du nombre de logements loués par personnes physiques, une compensation en surface des logements loués peut être imposée. En cas de compensation, le bien peut être également assujetti à un changement de destination au titre du Code de l’urbanisme ». Deux agents chargés d’instruire les demandes d’autorisations et d’effectuer des contrôles ont ainsi été recrutés par la Ville pour le respect des obligations des propriétaires de meublés.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Meublés de tourisme : Lyon a lancé son service de télédéclaration

Le système de télédéclaration pour les meublés de type AirBnb a été rendu disponible par la Ville de Lyon.


Colocation : Lyon sur le podium des villes où une chambre est la plus convoitée

Appartager a présenté son bilan du marché de la colocation au premier trimestre.


Les loyers pourront augmenter de 1,05%

Au titre du premier trimestre 2018, l’augmentation de l’ IRL, indice de référence des loyers publié jeudi matin par l’INSEE, dépasse la barre des 1%, pour la deuxième fois consécutive.


Location : des réactions plutôt critiques au projet de loi ELAN

Les fédérations et associations professionnelles ont réagi à la présentation du projet de loi ELAN.


La SACVL, 1er producteur de miel lyonnais

null
Le bailleur appartenant à la ville de Lyon a produit en 2017 plus d’une tonne de miel. Mais son cas n’est pas unique : d’autres organismes ont également implanté des ruches au sein de leurs résidences.


Les grandes lignes du projet de loi ELAN

null
Le gouvernement examine mercredi en Conseil des ministres le projet de loi visant à libérer la construction de logements.


Vers une hausse assez soutenue des loyers en 2018

null
Olivier Dumas, responsable des statistiques à l’UNIS Lyon-Rhône, a fait état, à plusieurs reprises ce mois-ci, de l’état du marché locatif à Lyon et dans son agglomération.


Une réunion des propriétaires bailleurs à Lyon

null
L’UNIS Lyon-Rhône organisait ce mardi, dans le 3ème arrondissement, sa traditionnelle réunion des propriétaires bailleurs.


Lyon fait partie des villes où les loyers ont le plus augmenté en 2017

null
Si les loyers ont légèrement baissé en 2017 en France, la capitale des Gaules fait partie, avec Nice, des villes où les loyers ont le plus progressé l’an dernier. La hausse des loyers se poursuit en ce début 2018.


Les loyers à Lyon et dans son agglomération en février 2018

Clameur a fait état ce mardi sa note de conjoncture, qui relève une hausse des loyers à Lyon.


« Ce n’est pas en appauvrissant les uns que l’on enrichit les autres»

null
Victor-John Vial-Voiron est président de l’UNPI Rhône-Alpes et de l’UNPI du Rhône.


AirBnb : des changements s’opèrent ce jeudi à Lyon

A partir de ce 1er février, une nouvelle réglementation s’applique.


SACVL : la notation reste stable pour S&P

L’agence de notation Standard & Poor’s Global Ratings a confirmé la note de référence à long terme « A » de la société anonyme de construction de la Ville de Lyon (SACVL).


La fondation Abbé Pierre publie son rapport sur l’état du mal-logement

Le 23ème rapport de la Fondation Abbé Pierre sur le mal logement a été publié mardi et remis au ministre de la Cohésion des territoires, Jacques Mézard.


Lyon : un marché immobilier sous tension

null
La Chambre du Rhône de la FNAIM dressait lundi un bilan de l’année immobilière, dans la Métropole de Lyon et le département du Rhône. L’activité a été forte sur l’année écoulée.