Crédit immobilier : les taux restent bas, les banques maintiennent l’activité

Différents courtiers en crédit immobilier ont fait état de taux plutôt stables, voire en légère baisse au titre des mois de juillet et d’août. Les banques souhaitent maintenir leur activité en cette saison estivale, notamment en Auvergne-Rhône-Alpes.

Les taux de crédit immobilier retrouvent leurs plus bas de 2016. Différents intermédiaires en crédit immobilier, comme Vousfinancer.com ou Meilleurtaux.com ont ainsi communiqué des baromètres faisant état de taux toujours au plus bas au niveau national. « En juillet, les taux de crédit ont retrouvé leur niveau historique de fin 2016 pour les meilleurs profils. Dans un contexte de reprise de la demande, les banques accordent des taux exceptionnellement bas aux clients potentiels les plus rentables : les primo-accédants et les hauts revenus… », indiquait le réseau il y a quelques jours.

Et la même tendance est observée chez Meilleurtaux.com. « Si la météo est au beau fixe, c’est la même chose du côté des taux de crédits et contrairement aux températures actuelles, pas de coup de chaud sur les taux cet été. Au contraire même, les taux sont globalement stables mais à des niveaux extraordinairement bas. En effet, les précédents records que nous avions connus à l’automne 2016 ont été atteints voire battus depuis début juillet et les moyennes se situent toutes durées confondues autour de 1,5% », note Maël Bernier, directrice de la communication de la structure, qui précise toutefois que les taux réellement accordés à ses clients sont plutôt compris entre 0,75% et 1,45% selon les durées, des plus courtes aux plus longues. Des taux à 1% sur 20 ans ne sont en tout cas plus du tout exceptionnel.

Des taux quasiment à leurs plus bas bas en Auvergne-Rhône-Alpes

Au niveau régional, une même tendance est observée. « Les derniers barèmes communiqués par les partenaires d’Emprunt-Direct.com au titre du mois de juillet laissent transparaître une nouvelle légère baisse des taux de crédit immobilier en région Auvergne-Rhône-Alpes. Ces derniers reviennent à proximité de leurs plus bas atteints dans le courant de l’année 2016 », indique Emprunt Direct.

En dépit de la moindre activité saisonnière, les banques cherchent malgré tout à maintenir une certaine activité. « La production du premier semestre, moins dense qu’au cours de la même période

de 2017, a incité les banques à maintenir des taux attractifs », souligne Emprunt Direct dans sa note régionale.« S’il est vrai que l’activité devrait ralentir dans la prochaine quinzaine, cela ne signifie pas que les banques ont baissé le rideau, au contraire » précise pour sa part Maël Bernier. « Elles sont toujours à la recherche de nouveaux clients et un dossier de financement déposé aujourd’hui représentera une nouvelle production pour l’automne », ajoute-t-elle.

Sandrine Allonier, porte-parole de Vousfinancer, décrit les profils recherchés par les établissements. « Les banques sont à la recherche de jeunes emprunteurs avec des revenus évolutifs car capter ce type de profils leur permet à la fois de rajeunir leur clientèle et rentabiliser les crédits qu’elles accordent à des taux très bas, grâce à la relation de long terme qu’elles pourront mettre en place avec ces clients, encore peu bancarisés et à fort potentiel. Les taux de crédit pour les meilleurs profils sont ainsi revenus au niveau de fin 2016…».






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Crédit immobilier : les taux ont baissé en août

Le taux des crédits à l’habitat s’est élevé à 1,24 % en moyenne en août contre 1.25% en juillet, selon CSA/Crédit Logement. Le taux moyen a reculé de 4 points depuis juin.


Des taux stables en août mais une baisse du taux d’accord de crédits


Les intermédiaires en crédit Cafpi et Emprunt Direct s’attendent tous deux à une baisse de la production de crédit. Le taux d’accord est, par ailleurs, en repli.


Une baisse des taux de crédit immobilier en juillet

CSA/Crédit Logement a publié ce mardi son dernier observatoire.


Un plus bas depuis 2 ans pour la production de crédit à l’habitat


La Banque de France a fait part ce lundi de sa traditionnelle étude mensuelle sur les crédits aux particuliers.


Nette reprise des flux de crédit à l’habitat en mai

La Banque de France a fait état ce lundi de son étude sur les crédits aux particuliers en mai.


Repli des taux de crédit immobilier en Auvergne-Rhône-Alpes

Emprunt Direct a fait part de son baromètre régional mensuel.


Crédit immobilier : les taux montent, la production chute

Crédit Logement / CSA a publié ce mercredi son observatoire pour le mois de mai. Si les taux sont ressortis en hausse en mai, ils repartent à la baisse en juin selon Emprunt Direct.


Immobilier : le mur du financement ?


Si la reprise des transactions tend à se concrétiser depuis le déconfinement, le financement des dossiers immobiliers s’avère de plus en plus compliqué depuis selon les intermédiaires en crédit.


Crédit à l’habitat: un impact des recommandations du HSCF au 1er trimestre

Si les taux restent stables sur un trimestre, les conditions d’accès au crédit évoluent.


Le marché du crédit immobilier bousculé par le Covid-19

Dans un contexte de chute des ventes, les intermédiaires en crédit immobilier ont fait part, pour ce mois d’avril, de barèmes clairement orientés à la hausse.


L’APIC plaide pour une marge plus forte entre le taux d’usure et celui proposé par les banques

Selon l’association des intermédiaires en crédit, la baisse du taux d’usure joue en défaveur des profils les plus fragiles.


Le marché du crédit immobilier à l’arrêt à Lyon et en Auvergne-Rhône-Alpes

Emprunt Direct décrit un marché immobilier paralysé depuis le confinement, ce qui a un impact sur le marché du crédit à l’habitat.


Césure


EDITORIAL
– Avec le Coronavirus, le marché immobilier est, à l’image de toute l’économie, à l’arrêt. L’année 2020 marque une rupture, tant du point de vue politique que du point de vue du coût du risque. Ce dernier a été réintégré de manière abrupte sur les marchés de taux.


Les recommandations du HCSF impactent déjà le marché immobilier


La FNAIM a publié ce mercredi son baromètre de la perception du marché par ses agents immobiliers et sa dernière note de conjoncture du marché immobilier.


Crédit immobilier : la sélectivité s’accroit


Malgré des taux qui restent bas, l’impact des recommandations du HCSF a un impact sur le marché du crédit à l’habitat, comme en attestent les chiffres de CSA/Crédit Logement et de la Banque de France. Ceci alors même que le Covid-19 pourrait avoir des conséquences sur la conjoncture.