Andancette : Charles André va s’installer sur le site de Pont-À-Mousson

Le groupe va installer sur l’ancien site de Pont-À-Mousson un grand bâtiment pour sa filiale de logistique automobile, TEA.

Charles André, groupe international de 7 500 employés, souhaite s’implanter en Porte de DrômArdèche, à Andancette, sur l’ancien site de Pont-À-Mousson. Il prévoit en effet d’établir un grand bâtiment pour sa filiale de logistique automobile, TEA. Cette place stratégique pour le leader français du transport et de la logistique permettra la création de nombreux emplois.

Ce projet a été officialisé il y a quelques jours par le groupe familial, en présence de Pierre Jouvet, président de Porte de DrômArdèche et conseiller départemental, et de ses vice-présidents, Aurélien Ferlay, en charge de l’économie et du numérique, de Philippe Delaplacette, délégué à l’aménagement du territoire et de Patricia Boidin, également conseillère départementale. Frédéric Chenevier, maire d’Andancette, Gilles Geffraye, directeur territorial de la direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement, et Dominique Dorel, président du club d’entreprises Amplitude, étaient également présents.

L’EPCI précise dans un communiqué que l’activité a déjà démarré depuis quelques semaines, avec le stockage de véhicules sur cet ancien site de 23 hectares de Pont-À-Mousson, loué pour l’instant à l’entreprise Saint-Gobain, qui est propriétaire du terrain. « En parallèle, le Groupe Charles André, qui achètera définitivement le terrain en 2019, prévoit d’importants travaux pour l’aménagement complet du site avec la construction d’un bâtiment pour les ateliers de réparation mécanique, de carrosserie, de décoration et d’aménagement intérieur/extérieur des véhicules et de lavage. Les anciens bureaux ont déjà été réhabilités pour installer la partie de gestion logistique du site. Le projet final devrait voir le jour en 2020 », précise-t-il.

Une nouvelle vie pour le site

Selon Arthur Pic, fils de Mme André, actuel actionnaire du groupe et directeur adjoint pour les activités logistiques automobiles sud-est, « cette implantation répond directement aux besoins de nos clients. Le terrain offre la possibilité d’un stockage à grande échelle, facilité par l’accessibilité de la zone avec les voies routières, notamment l’A7, bientôt accessible directement avec un échangeur autoroutier. À plus long terme, cet emplacement pourra également nous permettre de renforcer nos positions aussi bien dans le ferroviaire, que dans le transport fluvial ». « La création d’une soixante d’emplois à terme » est envisagée par le dirigeant, avec un recrutement de plusieurs profils, comme des conducteurs routiers, des mécaniciens, des carrossiers, des agents de maintenance, et administratifs (secrétariat, comptabilité, logistique, informatique…).

Pour les élus de Porte de DrômArdèche, le projet « va donner une nouvelle vie au site de Pont-À-Mousson ». Le communiqué de la communauté de communes rappelle qu’il y a plus de 20 ans, en 1997, une usine de fabrication de canalisations en amiante-ciment appartenant au Groupe Saint-Gobain avait fermé ses portes. Elle œuvre, depuis, avec la mairie d’Andancette à trouver activement un repreneur. « Au printemps dernier, le Groupe Charles André répond présent et propose un projet d’aménagement dans lequel un important chantier de désamiantage de 9 à 12 mois est prévu pour sécuriser l’ensemble du site, dès l’achat définitif du terrain courant 2019 », indique-t-elle.

Pour Pierre Jouvet, le président de Porte de DrômArdèche, ayant participé à l’installation du Groupe sur le site, « cette implantation, liée à une histoire particulière, et qui reste encore douloureuse pour de nombreuses personnes, était attendue par les habitants. Elle permettra une reprise d’activité, en sécurité, pour un nouveau départ ». « Nous nous devons de créer les conditions favorables pour l’implantation d’entreprises comme le Groupe Charles André. Le projet donnera un coup de pouce important à l’activité économique du territoire avec la création d’une soixantaine d’emplois et la sollicitation d’entreprises locales pour réaliser les travaux d’aménagement », a-t-il ajouté.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Nicolas de Driésen, directeur adjoint de 6e Sens Immobilier Entreprises

Le professionnel a rejoint l’équipe de Jacques Garces, directeur général associé de la filiale de 6ème Sens Immobilier.


La logistique fluviale arrive bientôt à Lyon

null
La société strasbourgeoise ULS a remporté le premier appel à projets lancé par VNF et la CNR pour la création d’un service de logistique fluviale à Lyon. Dès 2022, des bateaux circuleront entre le port Herriot et le pont Morand, sur le Rhône, pour transporter des marchandises qui seront ensuite livrées par des vélos cargo électriques.


Immobilier logistique : 2.468.000 m² commercialisés, selon JLL

Sur neuf mois, le marché de l’immobilier logistique de plus de 10 000 m² est en hausse de 29 % par rapport au volume de l’an dernier.


« Lyon est le marché où la croissance future est la plus probable »

Romain Nicolle est Partner chez Cushman&Wakefield, en charge des transactions investissement au sein de la ligne transactionnelle « Logistique et Industriel » en France. Ludovic Da Silva est Responsable du département « Activités et Logistique ». Nous évoquons avec eux les grandes tendances du marché de l’immobilier logistique.


Malgré le contexte sanitaire, le CIEL a connu une hausse de sa fréquentation


Le carrefour de l’immobilier d’entreprise Lyon Métropole Saint-Etienne Roanne a rassemblé près de 1.500 visiteurs, soit davantage que lors de la première édition organisée au palais de la Bourse en 2019.


Le CIEL a été inauguré


Le carrefour de l’immobilier d’entreprise de Lyon Saint-Étienne Roanne (CIEL) a été inauguré ce mercredi en présence de la vice-présidente de la Métropole de Lyon, Emeline Baume.


3eme édition du CIEL, carrefour de l’immobilier d’entreprise de Lyon

Cet évènement, qui se tient mercredi et jeudi au Palais de la Bourse, rassemble les acteurs de l’immobilier professionnel de l’aire métropolitaine.


«On sent qu’il y a un basculement»

nullPhilippe Valentin est le président de la chambre de Commerce et d’industrie (CCI) Lyon Métropole Saint-Étienne Roanne. Nous évoquons avec lui la troisième édition du CIEL, carrefour de l’immobilier d’entreprise de Lyon qui se tient mercredi et jeudi à Lyon au Palais de la Bourse, et les mutations en matière d’espace de travail.


NCT, le nouveau nom de Nexity Conseil et Transaction

Le capital de NCT est désormais totalement détenu par les dirigeants et managers associés, grâce à la deuxième étape d’un Management Buy Out (MBO) initié il y a deux ans et demi.


Les travaux de l’Hôtel Logistique Urbain débuteront en novembre 2021

Les travaux vont débuter à l’automne sur le Port Edouard Herriot, à Gerland, dans le 7ème arrondissement de Lyon.


Jean-Marie Guillet rejoint 6e Sens Unik

L’ancien directeur France du département logistique de JLL intègre la toute nouvelle structure née de la joint-venture entre KSI filiale promotion d’APRC Group et 6e Sens Immobilier.


La Métropole de Lyon veut soutenir la transformation de l’industrie

nullA l’occasion du Salon Global Industrie 2021, la président de la Métropole de Lyon, Bruno Bernard, a exposé les nouvelles orientations de la collectivité en matière de soutien à l’industrie. Le salon a également permis le lancement avec Saint-Étienne Métropole du fonds d’amorçage à impact environnemental et social, mais aussi de la Fondation pour la reconnexion industrielle.


La Métropole de Lyon participe au MIPIM 2021

La collectivité est présente au salon international de l’immobilier à Cannes.


Le MIPIM 2021 ouvre ses portes

Le salon international de l’immobilier se tient exceptionnellement en septembre, pendant deux jours.


Olivier Durif prend du galon chez JLL

Le professionnel a été nommé « Directeur France Transactions Supply Chain & Logistics Solutions », et est désormais en charge des équipes transactionnelles « Industrie et Logistique » basées sur les grands pôles de la dorsale.