Andancette : Charles André va s’installer sur le site de Pont-À-Mousson

Le groupe va installer sur l’ancien site de Pont-À-Mousson un grand bâtiment pour sa filiale de logistique automobile, TEA.

Charles André, groupe international de 7 500 employés, souhaite s’implanter en Porte de DrômArdèche, à Andancette, sur l’ancien site de Pont-À-Mousson. Il prévoit en effet d’établir un grand bâtiment pour sa filiale de logistique automobile, TEA. Cette place stratégique pour le leader français du transport et de la logistique permettra la création de nombreux emplois.

Ce projet a été officialisé il y a quelques jours par le groupe familial, en présence de Pierre Jouvet, président de Porte de DrômArdèche et conseiller départemental, et de ses vice-présidents, Aurélien Ferlay, en charge de l’économie et du numérique, de Philippe Delaplacette, délégué à l’aménagement du territoire et de Patricia Boidin, également conseillère départementale. Frédéric Chenevier, maire d’Andancette, Gilles Geffraye, directeur territorial de la direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement, et Dominique Dorel, président du club d’entreprises Amplitude, étaient également présents.

L’EPCI précise dans un communiqué que l’activité a déjà démarré depuis quelques semaines, avec le stockage de véhicules sur cet ancien site de 23 hectares de Pont-À-Mousson, loué pour l’instant à l’entreprise Saint-Gobain, qui est propriétaire du terrain. « En parallèle, le Groupe Charles André, qui achètera définitivement le terrain en 2019, prévoit d’importants travaux pour l’aménagement complet du site avec la construction d’un bâtiment pour les ateliers de réparation mécanique, de carrosserie, de décoration et d’aménagement intérieur/extérieur des véhicules et de lavage. Les anciens bureaux ont déjà été réhabilités pour installer la partie de gestion logistique du site. Le projet final devrait voir le jour en 2020 », précise-t-il.

Une nouvelle vie pour le site

Selon Arthur Pic, fils de Mme André, actuel actionnaire du groupe et directeur adjoint pour les activités logistiques automobiles sud-est, « cette implantation répond directement aux besoins de nos clients. Le terrain offre la possibilité d’un stockage à grande échelle, facilité par l’accessibilité de la zone avec les voies routières, notamment l’A7, bientôt accessible directement avec un échangeur autoroutier. À plus long terme, cet emplacement pourra également nous permettre de renforcer nos positions aussi bien dans le ferroviaire, que dans le transport fluvial ». « La création d’une soixante d’emplois à terme » est envisagée par le dirigeant, avec un recrutement de plusieurs profils, comme des conducteurs routiers, des mécaniciens, des carrossiers, des agents de maintenance, et administratifs (secrétariat, comptabilité, logistique, informatique…).

Pour les élus de Porte de DrômArdèche, le projet « va donner une nouvelle vie au site de Pont-À-Mousson ». Le communiqué de la communauté de communes rappelle qu’il y a plus de 20 ans, en 1997, une usine de fabrication de canalisations en amiante-ciment appartenant au Groupe Saint-Gobain avait fermé ses portes. Elle œuvre, depuis, avec la mairie d’Andancette à trouver activement un repreneur. « Au printemps dernier, le Groupe Charles André répond présent et propose un projet d’aménagement dans lequel un important chantier de désamiantage de 9 à 12 mois est prévu pour sécuriser l’ensemble du site, dès l’achat définitif du terrain courant 2019 », indique-t-elle.

Pour Pierre Jouvet, le président de Porte de DrômArdèche, ayant participé à l’installation du Groupe sur le site, « cette implantation, liée à une histoire particulière, et qui reste encore douloureuse pour de nombreuses personnes, était attendue par les habitants. Elle permettra une reprise d’activité, en sécurité, pour un nouveau départ ». « Nous nous devons de créer les conditions favorables pour l’implantation d’entreprises comme le Groupe Charles André. Le projet donnera un coup de pouce important à l’activité économique du territoire avec la création d’une soixantaine d’emplois et la sollicitation d’entreprises locales pour réaliser les travaux d’aménagement », a-t-il ajouté.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Le PIPA compte 7.620 emplois, dont plus de 6.000 CDI

Le syndicat mixte du parc industriel de la plaine de l’Ain a dévoilé ce jour les enseignements de la nouvelle édition de son enquête annuelle sur l’emploi.


L’édition 2020 de la SITL reportée du 16 au 19 Juin

Reed Expositions France, l’organisateur, avait annoncé un report de ce salon référence de l’innovation du transport et de l’industrie logistique. Il a dévoilé ce jour les nouvelles dates.


Après le MIPIM, le SIEC reporté

Initialement prévu durant la 1ère semaine de juin, le CNCC reporte l’édition 2020 du salon français du retail et de l’immobilier commercial aux 17 et 18 juin prochain, du fait du report du MIPIM.


Le MIPIM reporté en juin, du fait du Coronavirus

L’organisateur du marché de l’immobilier qui se tient chaque année à Cannes a annoncé ce samedi que celui-ci se tiendrait finalement du 2 au 5 juin.


Le covoiturage, solution de mobilité dans le PIPA


Des lignes de covoiturage sont mises place pour se rendre au travail dans la plaine de l’Ain, une solution qui a pour but de pallier l’absence de transport en commun.


La conférence de la FNAIM Entreprises s’est tenue aux Jardins du LOU


La FNAIM Entreprises organisait jeudi dernier sa conférence annuelle dans l’enceinte de cette opération tertiaire située au stade de Gerland.


2019, une bonne année pour l’immobilier logistique

Le marché locatif, sans atteindre son niveau de 2018, a connu une belle année à 3,2 millions de m². Côté investissement, un record a été établi, à 4,8 milliards d’euros.


Immobilier logistique : décrochage de la demande placée à Lyon

La FNAIM Entreprises présentait ce mercredi le bilan 2019 de l’immobilier logistique en région lyonnaise.


Année record pour l’investissement immobilier à Lyon

2,2 milliard d’euros ont été investis en bureaux, commerces, locaux, et logistique en région lyonnaise.


Le PIPA mis en avant lors du sommet Choose France

Le parc industriel a été retenu par Business France au sein d’un appel d’offres s’adressant aux sites industriels pour lesquels un certain nombre de procédures ont été anticipées.


Locaux non résidentiels : les autorisations toujours en hausse sur un an

Le SDES a fait état en fin de semaine dernière de ses statistiques sur les locaux non résidentiels, qui comprennent notamment les bureaux, l’artisanat et le commerce.


Première démol’party pour DCB Logistics


Créée à Lyon en 2016 par DCB International et les cabinets de conseil de Jean-Marc Portanguen et Laurent Séven, DCB Logistics lance sa deuxième opération. Il s’agit de la construction d’une messagerie de 13.500 m² à Corbas sur le site de l’ancien bâtiment Calor dont la démolition a commencé.


Arrow construira un bâtiment de 25.000 m² sur le PIPA

C’est ce qu’a révélé ce lundi le parc industriel de la plaine de l’Ain.


Le SIMI 2019 ouvre ses portes ce mercredi

Le salon de l’immobilier d’entreprise ouvre ses portes pour trois jours, de mercredi à vendredi. Le pôle métropolitain de Lyon Saint-Etienne y est présent.
» Le PIPA est présent au SIMI


Le PIPA est présent au SIMI

Le Parc Industriel de la Plaine de l’Ain (PIPA) participe durant trois jours, et ce pour la 8ème année consécutive, au salon de l’immobilier d’entreprise, qui se tient à Paris jusqu’à vendredi.